Soumis et baisé par mon patronBonjour, je m’appelle Karim, j’ai 33 ans, marié, et je suis représentant dans une petite entreprise familiale. Je me déplace toujours seul sauf aujourd’hui : il s’agit d’un très gros marché, alors mon patron se déplace avec moi à Casablanca. C’est un homme de 55ans, grand, bedonnant, bourru, grisonnant, pas attirant mais avec beaucoup de charisme. La réunion s’était mal passée et mon patron était très énerve. Arrivé à l’hôtel, mon patron demanda les chambres que l’on avait réservées quand la réceptionniste nous dit :-Désolé monsieur mais on a eu un problème avec vos chambres, il ne nous reste qu’une chambre double.Mon patron, déjà énervé de la réunion, fit un scandale pour enfin se calmer et me dire :-Si ça ne te dérange pas de dormir avec moi, on prend la chambre.Je n’osais pas lui dire que ça m’embêtait mais je n’avais pas vraiment le choix.Après avoir mangé vers 22 heures, je lui dis que je vais prendre une douche et que je vais aller me coucher. Lui, il avait déjà bien bu et voulait encore prendre des digestifs. En rentrant dans la chambre, j’allumai mon ordinateur pour aller sur un site de rencontre gay, afyon escort j’ai déjà sucé 2 fois et j’ai très envie de recommencer. J’étais tombé sur une annonce qui m’avait excité et j’étais parti me branler sous la douche. Mon patron rentra dans la chambre quand je m’essuyais et j’avais oublié d’éteindre mon ordi et il vit les annonces.-Karim, sors de la salle de bain !-Non, je suis encore nu.-Tout de suite?! Sur un ton très agressif.Je sortais avec la serviette autour de la taille quand il me dit :-Alors on a envie de sucer?? Il puait l’alcool.-Comment ça?! (Je faisais mine de rien)-C’est quoi ces annonces, petit pédé??-Je ne sais pas, peut-être des pubs.Il m’ordonna d’enlever ma serviette.-Tu as un petit cul de salope, on va bien s’amuser !-Vous faites erreur, je vous jure?! (J’avais peur de me faire virer).-Viens là et mets-toi à genoux devant moi ! Il ouvrit sa braguette et sortit un zob assez long et épais encore mou avec une odeur d’urine qui m’excitait beaucoup. (Mais je ne le montrai pas)-Allez, suce salope !Je prenais son zob en bouche et après quelques va et viens, je le sentais grossir et mon patron prendre de plus en afyon escort bayan plus de plaisir quand il mit ses mains derrière ma tête et me baisait la bouche :- T’aimes ça la queue, hein ? Réponds salope !- Oui, elle est bonne !Je le sentais respirer de plus en plus fort et il lâcha tout son sperme dans ma bouche.-Allez, avale tout salope !Ce que je fis avec des hauts de cœur (je n’aime pas avaler). Il m’ordonna d’aller me doucher une nouvelle fois pendant qu’il allait boire un coup. J’étais dans le lit quand il arriva, il se déshabilla et je le vis nu pour la première fois. Son corps était blanc et poilu, avec un ventre assez fort. Il s’allongea à côté de moi et me mit la main sur la cuisse.-Tu vas être très gentil avec moi ce soir, sinon je peux te licencier si je veux. Embrasse-moi ! Il puait le whisky et me mit sa langue dans la bouche en me caressant les fesses.-Ce soir, tu vas être ma petite salope. Allez viens me nettoyer la bite, pédé !Il avait des traces de sperme de tout à l’heure, je le suçais avec envie quand il m’arrêta.-Mets-toi à quatre pattes !-Mais je n’ai jamais fait ça?!-A quatre pattes j’ai dit?!Il me caressa, escort afyon me lécha les fesses en me mettant un puis deux doigts dans le cul. Il me disait « je vais te faire gueuler salope ! ».Tout d’un coup, je sentais son gros gland forcer mon anus, il me faisait mal et je le suppliais d’arrêter.-Ta gueule, j’ai dit que j’allais te baiser ! Tu la sens bien ma grosse queue, salope ?-Oui, mais ça me fait trop mal !!!-Attends, je viens juste de la rentrer. Là, tu vas gueuler pour quelque chose !Il me baisait avec force, j’étais son vide couille et je prenais de plus en plus de plaisir.-T’aimes ça, te faire baiser comme une chienne, salope !Puis il se retira de mon cul et me dit :-Suce-moi et goutte ton cul comment il est bon !Je le suçais mais ça m’écœurait.-Maintenant, tu te mets sur le dos et écarte les cuisses comme une gonzesse !Il se mit entre mes cuisses et me défonçait le cul, j’avais de plus en plus mal et ça l’excitait de voir mon visage crispé par la douleur.Je subissais ses assauts depuis dix bonnes minutes et il sortit de mon cul pour me jouir sur le visage en râlant :-Haha, prends ça salope, lèche, pompe jusqu’à la dernière goutte !J’avais le visage plein de sperme et il me dit :-Vas te laver maintenant salope et j’ai une bonne nouvelle pour toi !-Ah bon ! Laquelle ?-Maintenant, on va faire tous les déplacements ensemble et tu seras mon vide couilles.FIN.

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*