Blonde

Mon pote Marco (3)Troisième jour et toujours ce repas entre nous tous pour échouer sur des discussions lamentables , voir ennuyeuses. Ma grande soeur âgée de quelques années de plus que moi était habillée d’un décolleté profond mettant en vitrine ses gros seins et portait une jupe serrée. Mes parents visiblement n’apprécient guère mais faut dire que je n’avait que très rarement vu ma frangine dans cet attribut disons sexy. J’essayais de ne pas poser mon regard trop longtemps sur elle mais ce fut assez acrobatique dans le sens ou je tentais de deviner la forme de ses seins au travers de ses fringues bien moulants. Marco , lui était aux anges et c’est ce que mes parents ont pas trop accusé. Elle s’est levée pour un besoin naturel et on a pas raté de mater son petit fessier mon pote et moi. Le repas terminé, la douche prise, il est temps de s’allonger pour une longue nuit.On parle un peu avec mon pote de ce qui s’est passé et on accepte de rester sous le silence. Que cela reste entre nous! On parle sans tabous durant une bonne heure. Nos copines respectives font le débat de notre conversation et on se dévoile quelques passages que nous aillons pratiquer avec elles. Il aime la sodomiser et m’argumente que c’est différent d’un vagin du fait que c’est étroit et sa copine ne refuse pas de temps a autre une bonne sodo. « je la prend en levrette traditionnellement et bahis firmaları quand ma queue est bien liquéfiée , alors je sors de son vagin et me dirige sur sa rosace » Je suis dans l’imagination de ses paroles qui me renvoie des images de ses actes et je dois admettre que cela est fort excitant. D’ailleurs je cache mon érection de peur d’être grillé. « Et toi ? tu n’as pas eu l’esprit au moins une fois d’essayer avec ta copine ? »« Oh si j’y ai pensé , même plus souvent qu’a mon tour mais je crois qu’elle n’accepterais pas facilement. Il m’est arrivé de lui enfoncer un doigts mais je crois qu’elle n’est pas encore tout a fit prête pour que je lui envahisse son petit trou »Il est tard a présent et il faut dormir. J’invite Marco a rejoindre son duvet posé au sol car mon lit est trop étroit pour deux et mes parents ne veulent que je ne partage « que » ma chambre , non ma couche. Marco se plaint d’avoir mal au dos sur ce matelas de fortune. Je lui propose alors d’échanger nos places pour cette nuit. Il ne refuse pas et c’est ainsi que je pris le couchage au sol et lui mon lit (bien plus douillet au passage).On se souhaite une bonne nuit puis nous nous endormons. Au milieu de la nuit , mon sommeil a disparu. Il faut reconnaître que le dos prend un sacré coup même si le matelas atténue un peu ce couchage de fortune.Je décide de rejoindre mon lit bien plus souple. kaçak iddaa J’essaie de ne pas réveiller Marco qui dort de tout son long et me glisse sur le coté , sous la couette moelleuse et chaude que je connais bien. Les minutes passent, j’ai du mal a trouver le sommeil. Mon esprit se dirige vers notre conversation de cette soirée et voila que mon sexe se réveille , il est en pleine forme !!! J’ai un peu peur de réveiller Marco et j’ai envie d’une bonne branlette. Je caresse mes couilles lisses et décalotte mon gland. Mes deux mains sont sur ma queue si raide qu’un millimètre de plus et elle explose !Je suis excité et ne reculerai pas devant ce plaisir solitaire. Je fais attention a Marco qui dort a poings fermés.Il me faut une chaussette pour cracher dedans sinon je vais imbiber le lit et la couette de mon foutre.Je me relève pour aller en chercher une. La bitte en l’air, le gland décalotté , je me retrouve a 4 pattes en train de chercher un vide couilles! Quel spectacle !! J’en suis excité moi même rien qu’a penser « et si Marco me voyait ainsi ?! » surtout excité de penser qu’il serait tenté de m’enfourner comme sa copine.Ça y’est j’ai trouvé mon bonheur. Je me recouche et pousse Marco qui a pris un peu de place. Il ne se réveille pas mais a du mal a partager le lit. Je me couche et pousse sur ses épaules. Son torse reprend sa place sur le coté. Ses jambes kaçak bahis non alors je passe mes mains sous la couette et lui pousse sur les reins , mais rien n’y fait , il dort en travers sur le coté !Je descend sur ses cuisses et les pousse … peine perdue alors je m’allonge en parallèle a son corps et c’est jouable de dormir de cette façon sauf que je bande toujours et que j’ai envie de me branler. En plus, j’ai pas pris la chaussette pour rater une belle occasion. Je la glisserai quand l’instant sera critique mais pour l’heure, je tente d’att****r ma bitte bien raide et je n’ai pas d’autre choix que de raser la peau du cul de mon pote. Ça décuple beaucoup de fantasmes subitement. Je ne peux que jouer sur ma bite avec mon pouce et mon index en crabe car si je bouge plus, je vais le réveiller et ça je ne veux pas.Sans faire exprès mon gland frotte sur son cul .. Je n’ai pas eu le temps de mettre la chaussette et devant cette situation, j’explose en me mordant la langue pour éviter de crier parce que la, c’est très jouissif J’éjacule sur son cul , je ne peux pas maîtriser la situation, il est trop tard !!!Que faire le lit empeste l’odeur du sperme et il est souillé de mon liquide.Avec la chaussette j’ai réussi a effacer le plus gros et me suis endormi rapidement ensuite J’ai passé un bon moment et le lendemain matin il était couché sur le matelas au sol lorsque je me suis réveillé Que s’est-il passé ?? J’ai rêvé c’est sur car ma chaussette n’était pas la et mon lit n’avait pas eu l’air d’avoir reçu des flots de foutreAlors oui j’ai rêvé mais quelle déception de le savoir …

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*