Le Club du bikini doré-Reloaded-Voici l’histoire adaptée d’un texte US d’un jeune couple, Stéphanie et Eric, racontant comment ils ont été accidentellement pris dans un tourbillon d’aventures sexuelles qui changèrent leurs vies à jamais.Stéphanie et Eric s’étaient rencontrés quand ils étaient tous deux au lycée. Leurs regards s’étaient croisés dans les couloirs du lycée et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, ils sortaient ensemble, obtenaient leur diplôme et rejoignaient deux universités différentes. Leur romance avait été brève, mais assez forte pour qu’ils décident de rester ensemble et de faire fonctionner leur relation à distance. Ils vivaient à 5 heures l’un de l’autre, donc ils essayaient de se voir autant que possible durant les week-ends et pendant les vacances scolaires, mais entre leurs visites, ils devaient se contenter d’appels, de tchats vidéo et d’emails.Stéphanie était très extravertie et allait toujours aux fêtes et en boîte avec ses nouveaux amis étudiants. Eric était également un quelqu’un d’ouvert et sociable mais il faisait moins la fête, c’est pourquoi parfois il tchattait brièvement avec Stéphanie avant qu’elle ne sorte pour s’amuser.Pendant ces tchats, Eric prenait des captures d’écran de Stéphanie portant ses habits de sortie. Il aimait particulièrement quand la soirée avait un thème précis comme la fois où elle s’était habillée en écolière dévergondée et une autre, en infirmière sexy.Un soir, après l’un de leurs tchats, Eric se sentait très excité et décida d’explorer sa collection de captures d’écran. Alors qu’il naviguait, il remarqua que les habits de Stéphanie devenaient révélateurs et osés. Ses vêtements étaient passés des jolis petits hauts et jeans qu’elle portait en première année à des mini robes et minijupes. Une fois, pour une soirée mousse en boite de nuit, elle avait mis un bikini très sexy… Un bikini doré!!!C’est probablement ce changement d’accoutrement qui éveilla les soupçons d’ Eric pour la première fois. Il se demandait si elle s’habillait de façon provocante pour attirer l’attention des hommes. Il n’avait jamais pensé qu’elle le tromperait, mais quand il se mit à envisager cette possibilité, il remarqua qu’il n’était ni jaloux ni en colère, il était en fait très excité et finissait par avoir les meilleures séances de masturbation qu’il n’ avait jamais eu. Pour ajouter à sa confusion, chaque fois que Stéphanie ajoutait un nouvel ami sur Facebook, si c’était un black, il se retrouvait à regarder leurs photos. Il n’était pas sûr de ce qu’il cherchait, mais il savait dans un coin de sa tête qu’il espérait secrètement trouver une photo où Stéphanie se serrait un peu trop près d’eux.Il ne savait pas pourquoi il voulait la voir avec des noirs uniquement. Il n’était pas raciste et ne voulait pas les objectiver. Peut-être qu’il s’agissait juste des rumeurs sur internet selon lesquelles les noirs sont censés être mieux membrés et font craquer les femmes, où bien c’était à cause des vidéos porno de sexe interracial qu’il appréciait particulièrement.Après que les deux amoureux aient obtenu leurs diplômes respectifs, Stéphanie et Eric retournèrent dans leur ville natale, ils se marièrent et achetèrent une maison pour eux deux. Eric ne parla jamais de son ressenti sur leur période d’éloignement et même s’il ne le saurait jamais à coup sûr, si elle avait été fidèle pendant tout ce temps.Après avoir payé le mariage et la maison, Eric et Stéphanie ne firent pas d’achats trop extravagants, afin de pouvoir enfin se payer des vacances. Ils décidèrent d’aller à la mer, en Martinique. Ils trouvèrent une station balnéaire, une formule club de vacances « tous frais compris » où ils pouvaient se lever à l’heure qu’ils voulaient, manger autant qu’ils le voulaient, et juste bronzer en farniente jusqu’au coucher du soleil. Le soir, ils projetaient de boire et de danser avant de rentrer à leur chambre pour s’aimer! Ils se réveillèrent le premier matin et Stéphanie se tourna vers Eric pour l’embrasser tout en lui caressant l’entrejambe. Eric sourit et pensa, « Hmmmm! La meilleure façon de se réveiller ». Il l’embrassa en retour et se mit à caresser son corps.Quand il fut en érection, Stéphanie claqua les fesses d’Eric et dit, « Allez! J’ai besoin de bronzer un peu! ».Après quoi elle sauta du lit, mit son maillot préféré et prépara un sac. Eric resta allongé et laissa à contrecœur son membre raide se ramollir avant de se lever et de se préparer.Ils trouvèrent le parfait endroit au bord de la piscine. Stéphanie s’allongea au soleil et tendit un flacon de crème solaire à Eric.« Première règle des vacances! Aucun de nous deux n’a le droit de se recouvrir lui-même de crème! » dit-elle. « Donc si je prends un coup de soleil, c’est de ta faute! »Eric fut ravi d’obtempérer et commença à recouvrir le corps de Stéphanie de crème solaire. Elle lui rendit la faveur tout en le chauffant en se rapprochant autant que possible de son pubis.Après un bain de soleil de deux heures, Eric décida d’aller chercher à boire. En chemin, il remarqua plusieurs femmes portant un bikini doré. Il n’en pensa rien et se contenta d’apprécier la vue. Cependant, sur le chemin du retour, il les compta pour découvrir que 8 femmes en tout portaient ce même bikini doré. Il se dit qu’ils devaient se vendre à la boutique de l’hôtel. Après avoir offert sa boisson à Stéphanie, Eric dit qu’il partait faire un tour. Le bikini doré lui rappelait la fois où il avait vu Stéphanie en tchat vidéo portant son bikini doré avant d’aller en soirée. Il avait passé des heures à se faire un plaisir solitaire devant les captures d’écran qu’il en avait fait. Étrangement, il ne l’avait jamais revue avec ce bikini donc il pensa que ce serait bien de lui en acheter un nouveau.Il trouva la boutique et entama ses recherches. Ils avaient beaucoup de bikinis, mais devaient avoir vendu tous les dorés.« Excusez-moi, » demanda Eric au vendeur, « Est-ce qu’il vous reste des bikinis dorés? »« Non, monsieur! » rétorqua le vendeur. « Nous ne vendons que les couleurs que vous voyez. »« Savez-vous où toutes ces touristes ont eu leur bikini doré? » demanda Eric.Le vendeur se contenta de sourire et lui dit qu’elles faisaient partie d’un club spécial. Eric voulut en savoir plus, mais le vendeur ne révéla rien d’autre.De retour vers les chaises longues, Eric remarqua que Stéphanie discutait avec un couple. Il découvrirait plus tard qu’ils avaient le même âge qu’eux. Stéphanie lui présenta donc Pascal et Karine.Ils parlèrent toute la journée de choses et d’autres avant que Pascal ne dise finalement, « Vous avez remarquez qu’il y a 5 ou 6 femmes qui portent tous le même bikini? »« Il y en a 8 en tout! Et le bas est en fait un string! » Répondit Eric.« Ah bon? Tu as compté? » Siffla Stéphanie en lui donnant un coup de coude. « On dirait que les bikinis dorés lui font quelque chose. »« Pareil pour Pascal! » S’exclama Karine. Pascal et Eric gloussèrent tous les deux avant que Stéphanie et Eric ne décident de retourner à leur chambre pour se doucher et se changer en vue de leur sortie pour le repas du soir.Ce soir-là, Eric et Stéphanie passèrent leur soirée comme prévu! En buvant des mojitos au bar de la piscine… Ils restèrent longtemps au comptoir où ils remarquèrent le couple qu’ils avaient rencontré plus tôt. Ils parlaient à un grand black athlétique qu’Eric identifia comme un membre du staff de l’hôtel.Après être revenu dans leur chambre, le moment sexy de la soirée commença. Ce fut très intense, ils firent l’amour avec passion et Eric ne put s’empêcher de penser à Stéphanie portant un bikini doré! Il devait trouver où toutes ces femmes les avaient achetés!Le lendemain, ils parvinrent à reprendre leurs chaises longues de la veille et retrouvèrent Pascal et Karine. A la grande surprise d’Eric, Karine portait un des fameux bikinis dorés! Il ne voulait pas que l’on sache que c’est la première chose qu’il avait remarqué, donc il n’en parla pas. Karine afficha un large sourire toute la journée, mais Pascal semblait plus silencieux. Eric alla avec lui jouer au billard dans l’intention de lui demander où il pouvait trouver ce fameux bikini.« Pascal! Tu dois me dire où Karine a eu ce bikini doré! Il est si sexy! » .Pascal le regarda et déclara d’une voix très sérieuse, « Tu ne veux pas savoir, mec. Oublie cette histoire. »Eric trouva cette réponse très bizarre et insista. Il se demandait pourquoi Pascal refusait de le lui dire. Il supposa qu’ils avaient rejoint le « club » dont le vendeur lui avait parlé. Pour conclure, ils passèrent un marché, s’il gagnait la partie, Pascal devait lui dire. Par chance, Eric remporta la partie et Pascal lui dit de le rejoindre lui et Karine au bar ce soir-là et que tout lui sera révélé.Pendant ce temps, Stéphanie parlait du même sujet avec Karine.« Allez! Où as-tu eu ce bikini doré? J’ai vu Eric te jeter des regards en coin toute la journée et j’aime avoir le même pouvoir sur lui! » dit Stéphanie.« Oh, le pouvoir, tu l’auras, » répondit Karine, « mais tu ne peux pas simplement acheter ce bikini… Rejoins Pascal et moi au bar ce soir et je te dirai tout! »Stéphanie ne savait pas vraiment quoi dire, donc elle accepta juste de venir.Ce soir-là, quand Stéphanie et Eric se préparaient, ils firent tous les deux remarquer que ce serait une bonne idée de retrouver Pascal et Karine pour boire un verre. En chemin vers le bar, ils entendirent des bruits venant d’une allée sombre derrière la piscine. La curiosité l’emporta et ils allèrent voir de quoi il en retournait, les cris étouffés laissaient peu de place au doute. Alors qu’ils se rapprochaient, ils distinguèrent dans la pénombre une femme qui se faisait prendre contre un mur par le grand black athlétique qui faisait partie du staff! Les jambes de la femme étaient enroulées autour de lui et elle rebondissait de haut en bas dans un mouvement puissant et régulier! Stéphanie et Eric s’en allèrent rapidement pour ne pas les déranger!Quand ils arrivèrent au bar, Pascal était assis, seul. Alors que Stéphanie et Eric venaient de le rejoindre, Karine arriva. Ses cheveux étaient ébouriffés et Eric et Stéphanie remarquèrent qu’elle portait le bikini doré sous ses vêtements. Ils réalisèrent soudain que la femme qui se faisait prendre dans l’allée sombre était Karine!« Pourquoi êtes-vous partis? » demanda Karine. « Vous n’avez pas aimé le spectacle? »Stéphanie et Eric restèrent sans voix…« Ne soyez pas timides, vous deux! » dit Karine. « Vous vouliez tous les deux savoir d’où venaient ces bikinis dorés!»Eric et Stéphanie se regardèrent, confus.Karine commença, « Hier, quand on se prélassaient au soleil, un membre du staff en charge du divertissement est venu nous voir pour nous demander de les aider à préparer l’équipement pour l’activité du jour. Toujours ravis d’aider, on l’a suivi dans une pièce avec un panneau« Réservé au staff ». A l’intérieur, ils m’ont donné ça! »Elle souleva le coté de sa robe et révéla le bikini.« Ils ont dit que j’ai été sélectionnée par le staff pour être le prochain membre du Club du Bikini Doré. J’ai demandé ce que c’était et… voilà, vous avez vu ce que ça veut dire… »Stéphanie et Eric n’avaient toujours pas de mots et se contentèrent de se tourner vers Pascal.« Maintenant, est-ce que tu comprends pourquoi je ne voulais pas te le dire, Eric? » commença Pascal, un mélange d’embarras et d’excitation dans la voix.« Ma femme baise avec les mecs du staff de l’hôtel et pourtant je ne peux pas m’empêcher de l’adorer. J’ai essayé de les arrêter, mais en deux temps, trois mouvements ils étaient nus, exposant leurs queues qui étaient au moins deux fois la taille de la mienne alors qu’ils ne bandaient même pas! »Pascal parlait de plus en plus vite comme possédé. Son embarras se transformait en enthousiasme.Il continua, « J’ai vu l’émerveillement sur le visage de Karine. Je ne pouvais pas dire non. Ce qui est bizarre, c’est que plus elle baise avec eux, plus son envie de grosses bites devient insatiable, et plus j’ai envie de la chérir. » La discussion devenait surréaliste.Karine intervint, « Ils étaient siiiiiiiii gros, Stéphanie!… Je sais que c’est cliché, mais c’est vrai qu’une fois qu’on passe du côté black, on n’en revient jamais. Bien sûr, j’aime Pascal, mais il ne pourra jamais me donner ce que ces hommes me donnent. »Stéphanie gloussait comme une gamine en entendant Karine relater ses exploits sexuels sans aucune retenue et elle lâcha dans un souffle « Je sais que tu ne mens pas au sujet de la taille de leurs engins! »« Et comment tu sais ça exactement?» Demanda Eric qui sentait la chaleur lui monter aux joues.« S’il te plait, je t’ai été fidèle à 100% à la fac, mais ça ne veut pas dire que je ne me suis pas retrouvée en soirée au milieu de quelques parties de strip poker avec les copines et leur mec. Tous les blacks avaient deux fois plus de longueur que les blancs. C’était assez marrant. »Tout d’un coup, un membre du staff de l’hôtel apparut derrière eux.Il dit à l’intention de Pascal et Karine « Merci de nous les amener! On a essayé d’attirer ces deux-là depuis leur arrivée! » Eric et Stéphanie se retournèrent. Le grand black déposa un bikini doré tout neuf sur la table devant Stéphanie et lui dit en souriant;« Voilà le topo. Si tu veux rejoindre le club, mets ce bikini à la piscine demain. Sinon, jette-le à la poubelle et on ne te dérangera plus. »« Tout ça est trop bizarre pour moi » déclara Eric soudainement en se levant. « Viens, Stéphanie On y va. » Ils partirent donc tous les deux.Pendant le court chemin du retour, la tête d’Eric lui tournait, son esprit était confus. Il voulait que tout cela se produise, non? Alors pourquoi était-il parti?Quand ils arrivèrent à la chambre, Eric décida de la jouer cool et d’ignorer ses désirs.« Dieu merci, tu ne t’es pas faite embobiner par ce mec comme Karine. » dit-il. « Mes 15 centimètres, c’est tout ce que… » Eric s’arrêta net et vit Stéphanie qui se tenait debout. Il n’avait pas vu qu’elle avait ramassé le bikini avant de partir, et maintenant elle le tenait dans ses mains, observant le bout de tissu d’un air timide.« Pourquoi tu l’as pris?! » demanda Eric, sous le choc.Stéphanie se contenta de répondre, « Je vais l’essayer… Je dois m’assurer qu’il m’ira bien pour demain. »Elle arborait un large sourire alors qu’elle entrait dans la salle de bain, laissant Eric atterré et en proie à une peur soudaine. Pourtant, sa bite n’avait jamais été aussi dure…Eric se tenait totalement nu, sa bite en érection pointait droit devant lui. Il voulait se rapprocher du lit mais était complètement figé. Il n’était qu’à deux mètres de Stéphanie, allongée sur le lit, les jambes largement écartées. Un grand black était entre celles-ci, pénétrant sa chatte mouillée avec une bite énorme, un vrai boa noir. Eric regarda sa propre queue. Elle était toujours dure mais lui semblait minuscule Chaque coup de rein du mystérieux homme noir lui drainait sa masculinité. À chaque gémissement de sa femme, le pénis d’Eric devenait de plus en plus petit jusqu’au point où il ne resta plus qu’un ridicule petit bout entre ses jambes. Il perdit l’attention qu’il portait à sa bite quand il entendit Stéphanie murmurer son nom. Il la regarda mais elle était toujours dans un autre monde, se délectant du plaisir qu’elle recevait de l’étalon noir.Eric tressaillit quand il senti une main toucher son épaule et le remuer gentiment. Soudain, l’homme noir disparu, la pièce disparue… il se réveilla de son rêve.« Réveille-toi, marmotte! » dit Stéphanie avec un sourire. « On n’a pas dépensé tout cet argent pour dormir toute la journée. »Eric était enfin revenue à la réalité. Stéphanie était occupée à s’agiter dans la chambre pour préparer leur sac. Elle portait le bikini doré et soudain le souvenir de la veille lui revint tel une vague. Le couple qu’ils avaient rencontré, Pascal et Karine, les avait attirés au bar de l’hôtel hier soir pour qu’ils se voient proposer l’admission au Club du Bikini Doré par un membre du staff.Eric et Stéphanie ne savaient pas ce que faire partie du club signifiait vraiment. Tout ce qu’ils savaient, c’est que les femmes membres du Club était libre de faire l’amour avec n’importe quel membre du staff — tout ce qu’elles avaient à faire était de porter le bikini doré pour montrer bursa escort leur disponibilité.Se remémorant ce qu’il s’était passé après qu’ils soient revenus à leur chambre, Eric se souvint que Stéphanie était allée droit dans la salle de bain pour essayer le bikini et avait fermé la porte derrière elle. Quand elle était ressortie en bikini, Eric avait été à la fois triste et soulagé. Ils s’étaient couchés peu après.« Je vois que tu as mis le bikini, » dit Eric.« Bien sûr! » répondit Stéphanie. « Pourquoi pas? Après tout, ce serait drôle d’exciter ces mecs!»Eric était content que Stéphanie ne voulait que seulement exciter le staff du club de vacances, mais une part de lui souhaitait toujours qu’elle aille plus loin et qu’elle se laisse séduire par l’un d’entre eux.Stéphanie et Eric allèrent prendre le soleil sur la plage. Lors du trajet, presque tous les yeux étaient rivés sur Stéphanie. Les autres femmes portant les bikinis dorés la regardaient avec un sourire entendu. Eric sentit que certains regards lui étaient destinés, il interprétait les sourires comme des moqueries humiliantes. Elles devaient penser qu’il avait laissé sa femme se faire séduire par des membres du staff.En respectant leur règle des vacances (interdiction de mettre sa crème solaire soi-même), ils se recouvrirent l’un l’autre de la tête aux pieds. Eric pris son temps avec Stéphanie pour apprécier son beau corps aussi longtemps que possible.Quand elle s’allongea et ferma les yeux pour se relaxer, Eric prit quelques secondes pour détailler sa beauté. Elle avait une taille de guêpe, une poitrine et un cul magnifique, il l’aimait à en mourir Après un moment à se prélasser, Stéphanie dit à Eric qu’elle allait chercher des boissons.« Tu es sûre que c’est pas risqué d’y aller habillée comme ça? » demanda t’il.« Oh, ne sois pas stupide! Le staff est composé de beaux mecs sympas, pas de violeurs! »« Alors maintenant tu les trouves sexy? » demanda Eric avec un sourire.Stéphanie lui fit simplement un clin d’œil et s’éloigna.Sur le chemin, elle vit Karine et Pascal se diriger vers un bungalow avec deux membres du staff. En fait, ce qu’ elle vit surtout c’est Karine main dans la main avec deux blacks impressionnants à la démarche assurée et son mari qui suivait derrière comme un toutou obéissant. Elle décida de les suivre discrètement et s’approcha du bungalow dans lequel ils venaient d’entrer.La porte n’était pas fermée. Lorsqu’elle entra timidement, Stéphanie vit Pascal assis sur une chaise dans un coin de la pièce, totalement nu, Karine se penchant au-dessus de lui dans son bikini doré alors que les deux hommes noirs se tenaient debout en short torse nu au pied du lit.« Rappelle-toi du marché, chéri, » dit Karine à Pascal « Tu dois t’asseoir sur les mains et ne pas te toucher. Tu ne bouges pas d’ici à moins que Baptiste, Victor ou moi ne te le disent. »Pascal approuva de la tête puis aperçut Stéphanie dans le couloir de la chambre.« Stéphanie! »s’exclama Karine quand elle la remarqua.«Je suis si heureuse que tu aies décidé de rejoindre le club! »« Je ne l’ai pas rejoint! » Répondit Stéphanie. « Enfin, pas encore… Je peux euh… regarder? »« Bien sûr, ma belle! » dit l’un des noirs. Stéphanie ne savait pas si c’était Baptiste ou Victor. « Mais tu ne pourras pas résister à l’envie de nous rejoindre bien longtemps… »Stéphanie s’assit sur une chaise et regarda Karine se blottir contre les deux hommes, elle allait d’une bouche à l’autre, les mains noires caressant son corps, contraste sensuel . Karine glissa à genoux, baissa leur short et sortit leurs bites à moitié dures.Stéphanie regardait le spectacle, hypnotisée. Elle ne connaissait cette femme que depuis deux jours, et elle était en train de la regarder se soumettre à deux hommes aux bites extrêmement épaisses sous les yeux de son mariElle sentit comme un titillement entre ses jambes. Les sexes noires brillaient de salive. Les mains de Karine ne quittaient jamais leurs queues, et quand elle suçait le gland de l’un, elle branlait l’autre.Karine éloigna sa bouche des deux bites un instant pour regarder Stéphanie, assise, les yeux écarquillés, les jambes collées l’une à l’autre« Tu veux venir m’aider? » demanda Karine avant de continuer à sucer une des deux verges.« Je ne peux pas, » répondit Stéphanie d’une voix timide. « Je portais juste ce bikini pour les exciter c’est… »Avant qu’elle ait pu finir sa phrase, Karine intervint, « Allez! Ils ne mordent pas! Tu vas adorer, je te le promets. »Stéphanie se sentit comme possédée, elle avait une folle envie de sentir leur queue glisser dans sa bouche. Son esprit lui disait de fuir, mais cependant son corps se leva et marcha lentement vers Karine. Les yeux fixés sur la bite la plus proche, elle tomba à genoux et s’arrêta alors que le sexe noir et épais était à quelques centimètres de ses lèvres.Karine attrapa la main de Stéphanie et la guida lentement jusqu’à la base de la bite de celui qui s’appelait Baptiste. Stéphanie ressentit comme de l’électricité parcourant son corps alors qu’elle resserra sa main autour de la verge noire. Elle utilisa son autre main pour toucher les couilles de Baptiste, comme pour les peser. Doucement, presque inconsciemment, elle fit glisser sa main le long de la verge, jusqu’au gland.« Tu vois? » dit Karine « Ça fait du bien, non? C’est ça, une vraie bite. Je n’ai même pas besoin de voir celle de ton mari pour savoir qu’elle n’est pas aussi grosse que celle de Baptiste »« Continue, Stéphanie. Goûte-le » dit Karine.Stéphanie se tourna vers Karine et la vit frotter sa langue le long du gland de Victor. Le tableau était superbe. Se penchant en avant, Stéphanie tendit sa langue et sentit le bout de la bite de cet inconnu toucher sa langue.À ce moment, Stéphanie réalisa ce qu’elle faisait et lâcha le membre de Baptiste.« Je suis désolée! » dit-elle en se relevant. « Je dois y aller. »Stéphanie courut jusqu’à la plage, rejoindre Eric.« Tout va bien? » demanda t’il l’air inquiet.« On peut retourner à la chambre? » demanda Stéphanie.Sans hésiter, ils rentrèrent d’un pas vif jusqu’à l’appartement. Dès qu’ils furent à l’intérieur, Stéphanie ne perdit pas de temps et raconta à Eric tout ce qu’elle venait de vivre.« Tu as sucé la bite d’un autre mec?! » s’exclama Eric.« Non, j’ai juste touché le bout avec ma langue avant de réaliser ce que je faisais! ».« Est-ce qu’elle était plus grande que la mienne? » Demanda Eric.« Je ne m’en souviens plus, » . « Tout s’est passé très vite! »« Essaie de te souvenir! » dit Eric en prenant la main de Stéphanie et en la collant contre son pénis.C’est à ce moment qu’elle réalisa que la bite de son mari était dure comme fer. Plus dure que jamais.Stéphanie sortit doucement la verge d’Eric de son maillot et murmura, « Elle était plus grosse. »« De beaucoup plus? » demanda t’il.«Beaucoup plus… Longue… Et très large… Noire et bestiale… Je n’ai pas pu m’empêcher d’y goûter… »«Pourquoi tu bandes? » demanda Stéphanie. « Tu aimes le fait que j’ai touché la queue d’un autre homme? »Eric ne se donna pas la peine de mentir. « Oui. » répondit-il. « J’y pensais tout le temps quand on était à l’université. Mon fantasme, c’était que d’autres hommes te fassent l’amour, te donne du plaisir. »« Oh… » fut tout ce que Stéphanie trouva à dire.Eric, sans qu’elle ne lui demande, continua, « Pas n’importe quels hommes. Des hommes très virils. Des hommes forts avec des queues qui pouvaient te remplir plus que je ne le pourrai jamais. »« Tu veux que j’aille plus loin la prochaine fois? » Demanda Stéphanie. « Je pourrais même y retourner maintenant et finir ce que j’ai commencé. »« Ouiiii… » gémit Eric.« Je veux que tu en sois sûr. Embrasse-moi. » Exigea Stéphanie.Sans hésiter, Eric l’embrassa à pleine bouche. Leurs langues se rencontrèrent et à ce moment, Eric réalisa que la langue de sa femme avait touché la bite d’un autre homme peu avant.« Tu ferais mieux de me faire l’amour maintenant! » dit Stéphanie avec un grand sourire. « C’est peut-être la dernière fois des vacances! »Pour leur troisième matin de vacances. Ils se réveillèrent, se douchèrent, mangèrent leur petit-déjeuner, et allèrent s’allonger au soleil au bord de la piscine. Dans la nuit, Stéphanie s’était comme transformée pour Eric en une sorte de déesse sexuelle. Les images de la veille tournaient dans sa tête alors qu’il prenait le soleil.Elle portait bien sûr son bikini doré et maintenant qu’elle avait obtenu la permission d’Eric concernant ce que ce bikini symbolisait, elle lui paraissait encore plus attirante. Elle avait mis un peu de maquillage. Elle avait aussi resserré la ficelle du haut de son bikini pour faire remonter ses seins,Sans même s’en rendre compte, elle avait aussi brisé leur règle de vacances — elle s’était mise de la crème solaire toute seule. Plusieurs regards s’étaient tournés vers elle.« Hé toi! A quoi tu penses? » dit Stéphanie, en touchant Eric pour le sortir de sa rêverie.Eric pensait à la ramener à la chambre pour lui faire l’amour mais l’image qui lui venait à l’esprit n’était pas celle de sa femme entre ses jambes avec sa bite dans la bouche. Non, c’était l’image de Stéphanie entre les jambes d’un autre homme, se prosternant devant un sexe noir.« Je pense à une boisson fraîche! Tu en veux une? »« Oui, je veux bien! » répondit Stéphanie. « Reste ici, je vais les chercher… Tu auras du mal à cacher cette petite bosse! » lâcha t’elle en rigolantEric réalisa qu’il était en effet en érection et que son maillot de bain faisait comme une tente miniature. Embarrassé, il essaya de se couvrir.« Quand je reviendrai, tu pourras me dire ce à quoi tu pensais VRAIMENT… à moins qu’une boisson fraîche suffise à t’exciter! »Stéphanie ricana en voyant la gêne d’Eric et s’en alla. Elle savait que Eric regarderait son cul alors elle accentua le mouvement de ses hanches pour le taquiner.Alors qu’elle commandait des boissons au bar, Stéphanie fut surprise par une voix venant de derrière elle, « Dommage que tu sois partie si tôt hier! »C’était Baptiste. Elle se retourna et face à lui elle perdit alors toute confiance; La pensée incontrôlée qui traversa son esprit de cet homme la prenant dans ses bras l’avait pour ainsi dire transformée en une adolescente timide, Stéphanie se sentit rougir. Elle ne faisait que de le fixer.Sortant de sa stupéfaction, Stéphanie sourit et le salua.« Oui! Désolée. Je… »« Ne t’en fais pas, » l’interrompit Baptiste, sentant sa gêne. « Je sais que ce n’est pas facile de commencer ce genre d’aventures. »Ils discutèrent un moment et pendant tout ce temps, Stéphanie admirait son corps, tout comme lui caressait le sien du regard. De toute évidence, il ne travaillait pas aujourd’hui car il portait juste un maillot. Elle observa son corps musclé et sut qu’il devait faire du sport régulièrement. Elle sut aussi qu’il avait fait exprès de mettre un maillot trop petit pour qu’on voie mieux sa queue épaisse qui essayait presque de se libérer du morceau de tissu.Elle dût le regarder longtemps car Baptiste dit avec un grand sourire«Je vois que tu es intéressée.»Stéphanie rougit mais Baptiste la rassura. Il lui fit part d’un plan qu’il utilise pour les femmes qui hésitent à cause de leurs maris. Celles qui aiment leur mari et ne veulent pas ruiner leur relation.Stéphanie approuvaBaptiste continua en lui expliquant que parfois, ça aidait de « séduire » le mari plutôt que la femme.Baptiste parlait doucement avec assurance« Eric sait qu’il ne pourra jamais te satisfaire comme quelqu’un dans mon genre. Il veut que tu sois heureuse, même si cela implique de t’abandonner sexuellement à un autre homme… un homme différent.”Soudain, comme au ralenti. Stéphanie vit Baptiste se rapprocher. Il lui semblait qu’il était loin d’elle et en même temps étrangement assez près pour que leurs peaux se touchent.Quand Stéphanie crut que Baptiste allait l’embrasser, il vint lui parler à l’oreille, et tout en mettant sa main sur sa taille, murmura, « Oui. Un vrai mâle… Je vais te prouver que non seulement Eric veut que tu rejoignes le Club du Bikini Doré, mais en plus il voudra te voir s’empaler sur moi. Viens…Suis-moi. »Baptiste prit sa main et l’emmena où Eric était resté, sur un coin de pelouse au bord de la piscine du club.Baptiste savait où ils s’étaient allongés. En fait, il avait épié Stéphanie toute la matinée. Quand ils approchèrent, il dit à Stéphanie de faire le tour et d’aller se mettre derrière les quelques palmiers, non loin d’Eric…Eric qui somnolait sur sa serviette entendit des pas et s’apprêtait à demander à Stéphanie ce qui lui avait pris si longtemps quand il vit une grande silhouette musclée devant lui, bloquant les rayons du soleil.En tendant la main vers Eric, Baptiste se présenta.« Bonjour, je m’appelle Baptiste. Ta femme et moi nous sommes, hum…, vus hier. »Eric, surpris lui serra la main, le grand black s’allongea à côté de lui.« Tu as une très belle femme, » dit Baptiste. « Je n’oserais pas dire ça devant les autres membres du Club du Bikini Doré, mais on n’en a jamais eu d’aussi excitante. »« Bon, techniquement, on n’est pas encore des membres, » dit Eric.« Mais vous voulez le devenir, non? »« Je crois… Mais je ne veux pas la perdre. »”Tu ne la perdras pas. Elle sera toujours ta chère et tendre, vous passerez de bons moments ensemble, vous aurez surement des enfants et vous les verrez grandir. Vous aurez juste un autre aspect dans votre relation… Un aspect dans lequel elle baisera avec d’autres hommes, des hommes comme moi… »Stéphanie qui écoutait toujours, était choquée par les propos de Baptiste. Elle croyait qu’il devait tenter Eric, pas l’effrayer.« Je sais. Je suis prêt à le faire si elle est prête! » dit Eric.« Le vouloir n’est pas suffisant. Ta femme pense que tu prends ça à la légère. C’est du sérieux. »« Ok, je veux qu’elle le fasse. »« Qu’elle fasse quoi? » interrogea BaptisteEric hésita et s’apprêtait à répondre quand Baptiste sortit discrètement son membre pour que Eric le voit. Eric fut surpris et scruta les alentours pour s’assurer que personne ne les voyait. Stéphanie se colla derrière le palmier quand il tourna la tête dans sa direction« Regarde, Eric, » dit Baptiste. « Regarde ma queue. Elle n’est même pas dure et je parie qu’elle est bien plus grande que la tienne. Tu voudrais vraiment empêcher ta femme d’en profiter? »Baptiste n’avait pas tort. Même molle, sa bite était bien plus longue et épaisse. Eric, en érection, ne faisait pas plus de 15 centimètres! Il fixa le long cylindre noir.Baptiste continua, « Je sais que tu n’es pas homo. Pas avec une si belle femme. Mais je vois aussi que tu ne peux pas détacher tes yeux de ma bite, et c’est parce que tu veux que je prenne ta femme avec, hein?« Oui, » répondit Eric dans un murmure.Baptiste se tourna vers l’endroit où se cachait Stéphanie. Il voulait être sûr qu’il avait toute l’attention de la femme d’Eric. « Alors demande-le-moi ! » fit Baptiste d’un ton ferme.Eric le regarda “Te demander quoi? »« Demande-moi de baiser ta femme. Si tu ne me demandes pas, même si elle m’excite énormément, je ne le ferai pas. »Pour la première fois depuis le début de la conversation, Eric n’hésita pas.«S’il te plait… Baise ma femme. »« Plus fort, » dit Baptiste fermement.« S’il te plaît, baise ma femme! Donne-lui ta grosse bite noire et fais-la jouir comme je ne pourrai jamais le faire. Je veux qu’on rejoigne le Club du Bikini Doré et revenir ici chaque année pour qu’elle se fasse baiser comme elle le mérite. »Baptiste sourit, un sourire de triomphe. Il savait qu’ils étaient partants. De façon inattendue, Eric poursuivit sa demande.« J’ai fantasmé sur le fait que Stéphanie baise des noirs depuis des années. Je ne sais pas pourquoi. Je veux juste qu’elle saute sur une bite comme la tienne et jouisse encore et encore. Je veux qu’elle atteigne des degrés de plaisir que je ne pourrai jamais rêver de lui fournir. Je m’en fous si elle devient accro! Je veux qu’elle soit une pute à blacks! »« C’est bien, » dit Baptiste. Il rangea son gros membre. « Viens par ici, Stéphanie Je t’avais dit que je pouvais le faire avouer. »Eric leva les yeux et fut choqué de voir sa femme apparaître de derrière un arbre à quelques pas de lui.« Stéphanie ???, combien de temps… »« Depuis le début! » Répondit-elle avec un sourire. « escort bursa J’ai aimé ta ‘confession’ et maintenant que je sais que tu es à fond dans tout ça, je ne vois pas pourquoi on devrait attendre! »Baptiste sourit et se leva, il se rapprocha de Stéphanie, plaça sa main autour de sa taille et commença à partir avec elle. C’était comme s’ils avaient oublié Eric qui rangeait en vitesse les affaires pour pouvoir les suivre. Il vit la main de Baptiste aller du bas du dos de Stéphanie jusqu’à son cul pour le pincer. Eric fut choqué qu’elle n’essaya même pas de le repousser.Une fois toutes les affaires rangées, il alla dans leur direction mais ne put les trouver. Finalement, il croisa des membres du staff et leur demanda s’il les avait vus.« Excusez-moi… hum, avez-vous vu deux personnes passer par ici à l’instant? demanda Eric.« On vient d’en croiser une dizaine. De quoi avaient-ils l’air? » dit l’un des travailleurs.« Ma femme a un bikini doré, et elle était avec un… grand type musclé, ».Tous les travailleurs de l’hôtel arboraient un sourire moqueur et soudain Eric se rendit compte de ce qu’il venait de révéler. Il rougit de honte.« Oh, vous voulez dire Baptiste et la belle blanche, » dit un membre du personnel. « Ils ont dû allés à l’appartement de Baptiste. Appartement 88C, juste au coin. »Eric les remercia et partit chercher l’appartement non sans sentir sa masculinité en prendre un coup quand il entendit les hommes rire dans son dos.Quand il trouva l’appartement, il ouvrit la porte qui était déverrouillée. Il vit alors quelque chose qu’il n’aurait jamais cru voir de toute sa vie. Sa femme était à genoux, suçant la bite la plus grosse et la plus noire qu’il ait jamais vu en vrai. Il était triste d’avoir raté le moment où elle le mettait en bouche pour la première fois mais soulagé de pouvoir maintenant assister au reste.Il adorait voir les mains de Stéphanie sur cette grosse queue. L’alliance qu’elle portait rendait la scène encore plus sexy. Il ne s’était jamais imaginé que cet anneau toucherait un jour une queue noire.Stéphanie et Baptiste, entièrement l’un à l’autre mirent quelques instants à se rendre compte qu’Eric était sur le pas de la porte.« Entre, » dit Baptiste. «Stéphanie s’il te plait occupe toi de ton mari? »Stéphanie lâcha à contrecœur l’épaisse queue noir brillante de saliveElle rejoignit son mari et le déshabilla complètement. Elle l’amena à une chaise dans un coin et lui dit de s’asseoir sur ses mains.« Désolé chéri. Baptiste ne veut pas que tu te touches. Et pas seulement lui — tous les membres du staff l’exigent si les maris regardent. »Eric était d’accord au début mais il sut qu’il allait avoir envie de se toucher très bientôt. Son pénis était déjà au maximum de sa dureté.Stéphanie se mit de nouveau à genoux devant Baptiste. Elle remit sa bite dans sa bouche et suça le gland tout en faisant courir ses mains le long de la base du pénis.« Hmmm, ta femme sait comment bien sucer une grosse queue! » dit Baptiste en regardant Eric. « Je sais pas comment elle fait pour être aussi forte si elle n’a eu que la tienne pour s’entraîner! »Il y avait quelque chose dans le ton de la remarque qui fit qu’Eric ne s’emporta pas. Il venait de l’insulter, mais il avait réussi à le dire de façon presque amicale. Comme une évidence.Stéphanie poursuivit sa fellation, elle grognait et gémissait, elle le suçait de façon très intense, jouant avec sa langue de la base jusqu’au gland avant de le reprendre en bouche le plus loin qu’elle pouvait, Baptiste lui dit que si elle continuait à le sucer aussi fort il allait bientôt partir dans sa bouche.« Je dois m’arrêter? » demanda Stéphanie, d’un ton déçu.«Non continue… Je ne vais pas juste jouir une fois… Vas-y, fais-moi cracher. »Stéphanie n’attendit pas et remit la bite de Baptiste dans sa bouche pour le sucer. Eric se demanda où elle le laisserait éjaculer. Elle le faisait d’habitude jouir sur ses seins, ou s’il la pénétrait, sur son ventre. Ce qu’elle fit alors fut un nouveau choc.« Haaaannn… Je vais jouir! » cria Baptiste.Cela fit accélérer Stéphanie jusqu’à ce qu’il pousse un râle de plaisir et qu’elle sente une première giclée de sperme arriver sur sa langue. Elle l’avala et une autre giclée frappa le fond de sa gorge. Vague après vague des giclées de foutre se succédèrent et elle avait du mal à tout avaler assez vite. Quand il eut fini de jouir, du sperme coula le long des lèvres de Stéphanie jusque sur son menton elle le ramena du bout des doigts et le lécha.« Tu ne fais jamais ça pour moi! » lâcha Eric d’une voix étouffée.« C’est parce que tu n’as pas une telle bite! » rétorqua Stéphanie en souriant. Elle fit s’envoler un bisou vers Eric et se mit à lécher les dernières gouttes qui perlaient du bout de la queue de Baptiste.Maintenant, c’était au tour de Baptiste de lui rendre la pareille. Il déposa Stéphanie sur le lit, lui ouvrit les jambes, décala le bikini doré sur le côté et se mit à lui lécher la chatte. Sa bouche dévorait la fente, s’attardant sur le clitoris dans des mouvements de langue rapide. Stéphanie sentit monter son premier orgasme. Elle ferma les yeux, s’abandonnant à la caresse buccale mais Baptiste s’arrêta net.Surprise elle ouvrit les yeux et vit que Baptiste bandait à nouveau et qu’il se branlait ostensiblement. Il s’allongea à côté d’elle et lui dit que pour une première fois, il serait plus facile qu’elle se laisse tomber sur lui et le chevauche. Ainsi, elle pourrait choisir le rythme.Stéphanie enjamba Baptiste et frotta son gland contre ses lèvres pour le lubrifier avec sa mouille. Depuis sa chaise, Eric avait un point de vue parfait. Il pouvait voir le cul de Stéphanie et les lèvres de sa chatte se faire lentement séparer par l’épaisse queue sombre du black.Stéphanie avait du mal à prendre la bite de Baptiste. Surement pas parce qu’elle n’était pas assez mouillée bien au contraire, mais simplement parce qu’elle n’avait jamais chevauché quelque chose d’aussi gros. Elle parvint à accueillir le gland dans sa chatte et ensuite elle remua d’avant en arrière pour que la bite disparaisse en elle, centimètre par centimètre.La bite n’était entrée qu’à moitié quand Stéphanie eu enfin son premier orgasme. Baptiste sentit les lèvres de sa chatte se contracter autour de son membre viril, il l’attrapa alors par la taille et poussa le reste de sa bite à l’intérieur. Ce geste inattendu surpris Stéphanie et ne fit qu’augmenter la durée et l’intensité de sa jouissance! Elle confiera plus tard à Eric que c’était l’orgasme le plus long et le plus intense qu’elle ait jamais eu.Ils continuèrent à baiser dans cette position pendant un bon moment, Stéphanie qui avait posé ses mains sur le torse puissant de Baptiste montait et descendait sur l’épaisse colonne de chair sombre, elle n’arrêtait pas de gémir, parfois Baptiste qui la tenait par la taille la faisait rebondir d’un mouvement rapide et saccadée ce qui la faisait crier de plaisir. D’un mouvement sec, Baptiste bascula Stéphanie sur le dos et se mit à la pilonner, son sexe sortait presqu’au gland avant de replonger entièrement jusqu’aux couilles dans un mouvement puissant et régulierLe pénis d’Eric était si dur que ç’en était douloureux. Il voulait vraiment se toucher, mais il n’osa pas désobéirStéphanie criait et gémissait comme jamais Eric ne l’avait entendu.” Oh…oh, oui!…OUIIII! Baise-moi Baptiste!…Baise-moi fort! »« A qui est cette chatte? » demanda Baptiste en s’immobilisant la queue presqu’entièrement sortie.« A toi, mon beau black. »« A qui? »« A toi, Baptiste! Cette chatte est à toi et à ta magnifique queue noire! »« Est-elle meilleure que celle de ton mari? »« OH OUI! TELLEMENT MEILLEURE! plus longue, plus large! »« Est-ce que tu prendras encore sa petite bite?. »« Non! Je ne pourrai même plus la sentir! C’est tellement plus fort avec toi »Eric vit ensuite Baptiste murmurer quelque chose à l’oreille de Stéphanie. Il ne put comprendre quoi, mais il entendit Stéphanie dire dans un souffle « Je… Vas-y… fais le ».Baptiste repris ses coups de massue et alors il éjacula à gros bouillons enfoncé jusqu’aux couilles dans la chatte de Stéphanie. Elle pouvait sentir sa bite pulser à chaque giclée de sperme et cela la fit jouir encore intensément.Ils restèrent allongés là un moment. Stéphanie qui avait encore le sexe de son amant en elle embrassait Baptiste dans le cou en caressant son dos, Baptiste se retira et dit alors à Stéphanie, « Fais-le. »Doucement, en regardant Eric, Stéphanie dit « Eric, viens ici, s’il te plait. »Eric se leva et vint la rejoindre. Il regarda sa chatte dont le sperme coulait.« Merci Baptiste, » dit-elle.« Merci, Baptiste… Merci de lui faire l’amour comme elle le mérite, » ajouta Eric. Il n’avait plus honte. Il était juste follement amoureux (et follement excité!) en voyant sa femme sur le lit, avec son bikini doré repoussé sur le côté, exposant son intimité.« Maintenant, chéri, j’ai besoin que tu fasses quelque chose… » Continua Stéphanie.Elle posa délicatement sa main sur sa tête et le guida vers sa fente.« S’il te plait… » fut tout ce qu’elle dit, avant qu’Eric ne sorte sa langue et ne lèche sa chatte fraîchement baisée.Stéphanie gémit en sentant la caresse de sa langue. Cela contrastait avec les coups de butoir qu’elle venait de se taper.En caressant les cheveux de son mari, elle commença à raconter à Eric à quel point elle avait aimé sentir la bite de Baptiste en elle, combien d’orgasmes elle avait eu et quelle quantité de sperme il avait déversé en elle.Eric n’avait pas besoin d’entendre cela, il le savait déjà puisqu’il léchait ce qui coulait de sa chatte.Au moment où elle était enfin propre, elle jouit une dernière fois.Baptiste, les ayant laissés tranquilles quelques minutes dit, « Désolé de te la voler, mais je vais prendre une douche avec elle à présent. » Il retira le bikini de Stéphanie et le tendit à Eric. « Va le laver s’il te plait. Elle en a besoin pour ce soir. »« Pourquoi? Il se passe quoi ce soir? » demanda Eric.« La cérémonie, bien sûr! Votre initiation officielle au Club du Bikini Doré! »Ni Eric, ni Stéphanie ne savait ce que cela voulait dire mais ils étaient tous deux enjoués. Stéphanie et Baptiste disparurent dans la douche et Eric resta là, toujours en érection, toujours excité avec un bikini doré à laver. Les gémissements de Stéphanie commençaient à se faire de plus en plus fort dans la salle de bain…Eric lava le bikini doré de Stéphanie dans le lavabo de leur chambre, en repensant à ce qu’il venait de voir. Il était dur de croire qu’en plus d’être resté assis à regarder sa femme se faire baiser par un autre homme sans rien faire, il lui avait fait un cunnilingus et avait nettoyé sa chatte. Il resta seul deux bonnes heures dans la chambre, perdu dans ses réflexions quand Stéphanie fit enfin son retour Il vit qu’elle ne portait qu’une petite serviette enroulée autour d’elle. Bien entendu puisqu’il avait pris le bikini, elle n’avait plus rien à se mettre pour revenir de la chambre de Baptiste! La serviette entourait ses seins et s’arrêtait juste au-dessus des tétons. Elle n’était pas assez longue pour couvrir son cul et Eric comprit que quelques personnes avaient eu un sacré tableau quand sa femme était rentrée.Eric sourit puis s’approcha il avait envie de la prendre dans ses bras et de l’embrasser.« Non s’il te plait! » s’exclama Stéphanie en le repoussant. « On doit se préparer pour ce soir! j’ai besoin de récupérer un peu» Stéphanie baissa les yeux et remarqua qu’Eric avait une érection.« Oooh mon pauvre mari est encore tout dur et excité! On dirait que ça t’a plu, de me voir avec Baptiste. »« Je suppose… » Répondit Eric, un peu hésitant.« Tu supposes?!! » demanda Stéphanie. « Laisse-moi t’en dire plus à propos de la cérémonie de ce soir, parce que tu devras être un peu plus enthousiaste, sinon tu risques de nous embarrasser, moi et Baptiste. Tu ne veux pas nous embarrasser, n’est-ce pas? »Eric fit non de la tête.« Bien, maintenant va faire sécher mon bikini sur le balcon et revient dans la chambre. »Eric rinça le bikini qui trempait dans le lavabo et le plaça sur le balcon pour qu’il sèche au soleil.En revenant à la chambre, Eric vit Stéphanie devant le miroir, se maquillant et se recoiffant. Elle était totalement nue.Quand elle remarqua Eric, elle lui fit signe de s’agenouiller entre ses jambes. Eric obéit avec plaisir, rampant entre les jambes de sa femme pour arriver devant sa douce chatte.« Mmm, ça fait du bien, » dit Stéphanie quand Eric se mit à lui lécher légèrement les lèvres. «Pendant le reste des vacances, il n’y aura que comme ça que tu auras une relation sexuelle avec moi… Et tu le feras quand je le demande, pas quand tu es excité. »« Je ne te donnerai aucun plaisir… Ni avec mes mains, ni avec ma bouche, ni avec mes seins, ni avec ma chatte. En fait, je pense même que je ne ferai probablement plus jamais l’amour avec toi. »Eric était si excité, prenant plaisir à être humilié, qu’il continuait à lécher sans relâche.Stéphanie qui caressait tendrement sa tête pendant qu’il la léchait ajouta: « Ce soir, à la cérémonie, pour être officiellement membres du Club du Bikini Doré, il faut que l’on déclare notre dévouement au club devant tous les autres membres. Cela veut dire annoncer une sorte d’« aveu » ou « promesse ». Avec Baptiste on a écrit le tien à ta place pour te tester. Je veux voir si tu le liras jusqu’au bout devant tout le monde»Jusqu’au soir, Eric ne fit que regarder sa femme. Admirant son beau corps et espérant avoir le droit de le toucher à nouveau un jour.Stéphanie mis son bikini doré au-dessus duquel elle enfila une petite robe noire à bretelle qui couvrait tout juste la rondeur de ses fesses. Elle choisit également les habits d’Eric, optant simplement pour un T-shirt et un pantalon.Stéphanie expliqua à Eric qu’une voiture les emmènerait à la cérémonie. A l’heure indiquée une voiture les attendait à la sortie de l’hôtel, et dès qu’ils s’approchèrent, un homme blanc en sortit pour ouvrir la portière à Stéphanie, laissant Eric ouvrir lui-même la sienne.Tout le long du chemin, Eric se fit de plus en plus nerveux. Il supposa que Stéphanie l’était aussi, mais elle ne le montrait pas.Quand ils arrivèrent à leur destination, ils découvrirent une immense maison blanche de type colonial. Baptiste les attendait sur le perron et les salua quand ils sortirent de la voiture. Baptiste se tourna vers le conducteur et lui dit d’aller garer la voiture avant d’aller travailler au bar. Eric et Stéphanie supposèrent que l’homme était un employé du propriétaire de cette grande bâtisse.Quand ils entrèrent dans le patio qui donnait sur un immense jardin doté d’une piscine, ils remarquèrent que presque tout le monde portait des vêtements bien spécifiques. Naturellement, toutes les femmes présentes portaient des bikinis dorés. Les hommes noirs étaient tous très impressionnants, on aurait dit des athlètes dont la musculature puissante était mise en valeur par le fait qu’ils n’avaient qu’une serviette autour de leur taille et les hommes blancs semblaient être tous habillés en serveurs.Alors que Stéphanie s’apprêtait à retirer sa robe pour adopter la tenue des femmes présentes, Baptiste l’arrêta.« Attends ma puce! Je vois que tu es pressée. J’aime ça, mais il y a des règles. Tu n’as pas le droit de porter ouvertement ton bikini tant que tu n’es pas officiellement membre. »Eric commençait à se sentir mal à l’aise et fut rassuré de reconnaître un visage familier, celui de Karine qui avançait vers eux. Elle salua Stéphanie en l’embrassant chaleureusement sur chaque joue. Elle se tourna vers Eric et lui demanda de la suivre pour répéter quelques petites choses et pour laisser Stéphanie et Baptiste . Eric était hésitant mais avant qu’il ait eu le temps d’objecter, Baptiste avait déjà son bras autour de la taille de Stéphanie et l’emmenait plus loin. Karine se retourna vers Eric et lui expliqua les règles du club.« Bon, Eric, » commença-t-elle. « Ce soir, ce sera difficile pour toi, mais si tu aimes Stéphanie, tu tiendras le coup et vous serez membres. Voici les règles… »Karine expliqua d’abord la règle des habits, la tenue de serveur pour les maris. « Je sais que c’est un peu dégradant, mais pour que les femmes profitent au maximum, les maris doivent travailler toute la soirée. » Eric bursa escort bayan la regarda d’un air qui disait, « C’est une blague? »« Allons… commence pas Eric » continua Karine « Regarde là-bas. Pascal est derrière le comptoir. Il fait barman jusqu’à 23 heures. Ça me laisse plein de temps pour me mêler aux autres et faire des rencontres sans qu’il me colle. On pourrait croire que je ne l’aime pas, je sais, mais je l’aime. On s’amuse tellement quand on rentre du Club. On ne fait pas l’amour, bien sûr… pas de façon traditionnelle en tout cas, si tu vois ce que je veux dire. »« Oui, je vois bien, » répondit Eric, l’image du corps nu de Karine avec la tête de Pascal entre ses jambes s’afficha dans son esprit.Soudain, une belle femme en bikini dorée d’une cinquantaine d’année annonça que la cérémonie d’initiation des nouveaux membres allait bientôt commencer. “Les nouveaux membres sont priés de se diriger vers la scène, » .« C’est à toi Eric » dit Karine. « Va vers la scène, là-bas. Il faut que tu fasses bonne impression, alors dépêche-toi! »Alors qu’Eric marchait vers la scène qui était à l’autre bout de la pièce, il vit sa femme assise sur un tabouret, à côté de deux autres femmes également habillées. Il sentit des papillons dans son ventre et une boule dans sa gorge. Il était pour le moins apeuré, mais aussi étrangement excité et sa bite était dure comme fer.Debout à côté de la scène, Baptiste qui avait adopté la tenue décontractée des mâles blacks présenta Stéphanie aux membres du club. Stéphanie se leva joyeusement et retira lascivement sa robe noire révélant le bikini doré. Les lumières de la salle faisaient briller le bikini comme s’il était fait de paillettes.Eric se retrouva bien vite appelé sur scène. Alors qu’il montait sur la petite estrade, il remarqua que Stéphanie avait rejoint Baptiste et se tenait serrée contre lui le bras autour de sa taille, elle souriait l’air heureuse. Prenant la parole, Baptiste raconta aux membres du club comment il avait séduit Stéphanie et Eric pour les convaincre de rejoindre le club. Baptiste ajouta, « il est temps maintenant pour Eric de prononcer quelques mots pour qu’il puisse, avec la belle Stéphanie, rejoindre le club. Eric???… »Eric se dirigea vers Stéphanie qui lui donna une feuille de papier pliée. Il avait la main qui tremblait quand il s’en saisit. Il ne savait pas ce qui était écrit et savait que s’il s’arrêtait de lire en plein milieu, cela mettrait Stéphanie dans l’embarras et ruinerait le reste des vacances. Il s’éclaircit la voir et commença.« Qu’est-ce que le club du Bikini Doré? » entama-t-il.« Le Club du Bikini Doré est un moyen pour toutes les femmes du monde d’obtenir le plaisir qu’elles méritent. Elles peuvent ainsi s’éclater sexuellement avec des partenaires pour qui elles ont une forte attirance, alors que leurs maris leur restent fidèles.Jusque-là, pas de problème. Eric était d’accord avec tout ce qu’il avait lu.« Les maris deviennent encore plus attirés par leurs femmes, » continua-t-il. « Voir leurs femmes prendre du plaisir avec des hommes aux atouts plus conséquents réveille quelque chose en eux qui fait qu’ils apprécient, aiment et respectent leurs femmes encore plus. Les femmes deviennent plus confiantes en elles, ce qui les rend attirantes pour tout le monde, pas seulement pour leurs maris…»« Donc, moi, Eric, annonce officiellement mon infériorité par rapport aux mâles du Club du Bikini Doré, » continua-t-il en essayant de lire en avance sur ce qu’il disait. « Tant que ma femme et moi sommes ici en Martinique, nous sommes officiellement membres du club. Je ne toucherai pas ma femme sans qu’on me l’ordonne, et je traiterai ma femme et ses amants avec le respect qu’ils méritent. Je renonce à son corps et la déclare officiellement libre de chercher le plaisir avec qui elle veut. »Eric releva la tête pour indiquer qu’il avait fini de lire. Il regarda Stéphanie et vit qu’elle avait une petite boîte en main. Elle l’ouvrit à la vue de tous, et Eric vit qu’il y avait une cage de chasteté à l’intérieur, il avait déjà vu ce genre d’appareil lors de ses recherches pornos sur internet mais jamais il n’avait imaginé un jour devoir être équipé de ce genre d’ustensile. Avec un large sourire, Stéphanie s’approcha de lui, se mit à genoux et sortit le pénis d’Eric. A cause de sa gêne devant tous ces gens, le pénis d’Eric avait rétréci jusqu’à sa taille la plus molle et Stéphanie qui avait été briefé par Baptiste n’eut aucune difficulté à le placer dans la cage avant de fermer celle-ci à clé. Elle enfila la clé sur un collier doré et le mit autour de son cou. Choqué, Eric se rendit compte qu’il se faisait emmener par deux hommes qui lui tendirent un habit de serveur et lui dirent de se changer dans une chambre de la propriété.Alors qu’il se changeait dans son « costume » et se demandant quel serait son premier travail, il entendit des voix venant de la chambre contiguë. En collant son oreille au mur, il reconnut les voix de Stéphanie et de Baptiste. Seul dans la pièce, son érection essaya de revenir, mais elle fut stoppée net par sa cage de chasteté. Il savait que c’était un manque de respect envers l’esprit du club de les écouter faire l’amour sans leur consentement, mais il voulait vraiment entendre sa femme se donner à son amant noir.Eric continua de se changer, se demandant dans quoi il s’était lancé.Eric mit son « uniforme » de travail — une tenue de serveur. Au début, il eut du mal à faire passer son pantalon au-dessus de sa cage de chasteté mais s’habitua vite à la sensation de gonflement anormal. Après s’être habillé, Eric resta debout en silence, hésitant à plaquer l’oreille contre le mur pour écouter Stéphanie et Baptiste baiser passionnément et sauvagement. Avant qu’il ait pu prendre sa décision, Pascal entra.« C’est tentant d’écouter, n’est-ce pas? » dit Pascal.« C’est une chance qu’on m’ait amené dans cette pièce… Juste à côté de celle dans laquelle ma femme fait l’amour à un autre homme! » répondit Eric.« Oh, ce n’est pas de la chance! C’est délibéré, ils le font pour t’exciter, pour te tester. On m’a dit de te donner ton premier travail. Tu dois nettoyer toutes les pièces de ce couloir. Si tu commences par le bout, Stéphanie et son homme devraient avoir fini quand tu arriveras à leur chambre et tu pourras la nettoyer quand ils seront partis, »« Donc je dois entendre les cris de plaisir de Stéphanie pendant que je nettoie des draps sales?! » s’énerva Eric.« Chutttt!!!, baisse la voix, » lança Pascal. « Il ne faut pas que tu gâches ce moment pour Stéphanie en faisant du bruit, c’est un moment important pour elle. Un conseil : quand ils sortiront, n’embête pas ta femme avec des questions. Traite-les simplement comme des résidents d’un hôtel. Sois poli et propre sur toi. Tu comprendras vite comment ça fonctionne ici. » Pascal dit à Eric qu’il devait retourner travailler au bar et s’en alla.Eric était submergé par différentes émotions, mais il en avait l’habitude. Ces derniers jours, il avait vu sa femme se taper un noir… devenir plus dominante avec lui, enfermer sa bite dans une cage de chasteté devant tout un public et maintenant il l’entendait crier comme jamais pendant qu’il travaillait sans être payé!Eric fit ce qu’on lui avait dit et commença à nettoyer la dernière chambre du couloir. C’était un travail plutôt banal et il se concentra sur les cris de jouissance de Stéphanie pour faire passer le temps. Elle se faisait silencieuse de temps à autre, les cris s’arrêtaient et Eric se demandait ce qu’ils faisaient. Il les imaginait, se reposant, allongés sur le lit, Stéphanie lové contre son amant, caressant du bout des doigts le corps dur et musclé d’un homme qu’elle n’avait rencontré qu’il y a quelques jours, mais qui lui donnait tant de plaisir qu’elle n’aurait jamais pu l’imaginer.Après avoir changé les draps et les serviettes de la dernière pièce, Eric arriva enfin à la chambre de Stéphanie et de Baptiste. Par le hasard de choses, il vit la poignée tourner et la porte s’ouvrir. Tout se passa comme au ralenti. Il vit sa femme émerger de la pièce main dans la main avec cet homme noir et musclé qu’elle venait de sucer et baiser il y a quelques instants. Le corps de Stéphanie brillait presque, ses cheveux était décoiffé et son rimmel avait coulé, elle souriait comme enivrée. Son bikini doré était plus sexy que jamais et entre ses seins se nichait la clé de sa cage. Baptiste ne portait aucun vêtement et sa queue se balançait quand il marchait. Sa verge semblait elle aussi briller et Eric se dit qu’elle était sans doute encore mouillée par la salive et la lubrification naturelle de sa femme.Stéphanie sourit encore plus quand elle vit Eric dans sa tenue de serveur, des draps entre les mains.« Oh, ils te font déjà travailler! » s’exclama-t-elle.Elle l’entoura de ses bras et lui fit un câlin tout en murmurant dans son oreille.« Merci mille fois de faire tout ça pour moi. Je ne savais pas que le sexe pouvait être aussi bon. Je t’aime. »Se remémorant le conseil de Pascal, Eric décida de les traiter comme des résidents d’un hôtel dont il serait l’employé, il embrassa la main de Stéphanie et serra celle de Baptiste, n’osant pas le regarder dans les yeux.« J’espère que vous vous êtes bien amusés tous les deux, » dit-il. « Cela vous dérange si j’entre et si je nettoie la chambre pour vous? »Elle l’embrassa sur la joue et partit avec Baptiste se tenant comme des amoureux, Le grand black parla à l’oreille de la belle, des paroles qu’Eric ne put comprendre mais qui fit beaucoup rire Stéphanie.Quand Eric entra dans la chambre dans laquelle sa femme venait de faire l’amour, il essaya de comprendre ce qui s’était passé. Il pouvait sentir l’odeur de sa femme sur les draps, mélangée à une forte odeur de sexe. Il n’y avait pas une seule tâche de sperme, ce qui laissa entendre à Eric que Stéphanie avait dû avaler tout ce que Baptiste lui avait donné.Après avoir nettoyé et rangé la pièce, Eric alla trouver Pascal pour s’enquérir de son prochain boulot.Les jours passèrent, et Eric et Stéphanie allèrent au Club chaque soir. Le jour, ils semblaient former un couple normal. Stéphanie bronzait dans son bikini doré tandis qu’Eric cherchait une position dans laquelle sa cage de chasteté ne serait pas trop visible. La nuit, en revanche, leur relation n’avait rien d’ordinaire.Un soir, Eric se retrouva à nettoyer à nouveau les chambres et par chance, Stéphanie se faisait plaisir dans une de ces chambres. Après qu’elle soit partie, Eric remarqua que Stéphanie n’avait pas la clé de sa cage autour du cou. Il la trouva emmêlée au beau milieu des draps.Eric, n’avait pu se soulager depuis des jours, il eut l’idée de se libérer et de se vider rapidement avant que quelqu’un ne le surprenne. Sans doute Stéphanie ne le découvrirait-elle pas? Cependant, malgré son manque, il nettoya la chambre et alla retrouver sa femme pour lui rendre la clé.Après l’avoir cherché dans l’immense maison, Eric trouva finalement Stéphanie dehors dans le jacuzzi du jardin. Elle était entre deux jeunes blacks qu’il n’avait jamais vu, Stéphanie embrassait intensément celui qui se trouvait à sa droite, l’autre type à sa gauche caressait ses seins en insistant sur les tétons. Avant qu’Eric ait pu s’approcher il vit les deux hommes se lever hors de l’eau. Leurs bites étaient en érection complète. Aucune n’était aussi grosse que celle de Baptiste, mais l’une était très large et l’autre avait un gland épais, comme un gros champignon.Le black à la bite large s’assit au bord du jacuzzi, il écarta les jambes et Stéphanie vint se coller dos à lui lentement pour qu’il puisse glisser sa bite en elle. L’autre homme resta debout et présenta sa queue face à la bouche de Stéphanie. Eric était stupéfait. L’idée de Stéphanie se tapant plusieurs hommes en même temps ne lui était jamais venu à l’esprit, mais c’est ce qui se passait devant ses yeux.D’autres personnes présentes dans le jardin admiraient la scène; les femmes et leurs amants noirs commençaient à se rapprocher. Eric voulait regarder un peu plus longtemps, et il resta donc à distance. En quelques jours, Stéphanie était devenue une véritable exhibitionniste. Il comprit qu’elle ne se contentait pas juste de baiser la queue sur laquelle elle était assise, mais elle exhibait son corps comme pour attirer d’autres partenaires potentiels.Son dos était cambré et son cul blanc montait et descendait en rythme sur la queue puissante.D’une main elle s’appuyait sur la cuisse du black qui la possédait, imprimant elle même la cadence. Son autre main caressait les couilles et la bite de l’homme qu’elle suçait. Elle avait appris beaucoup avec Baptiste et variait en techniques, de ses coups de langue sur le gland couplés à une masturbation avec la main, à un léchage de couilles qui remontait jusqu’au bout de la bite. Elle était devenue une vraie suceuse, avide de queue.Après un moment, l’homme qu’elle chevauchait attrapa Stéphanie par les hanches et commença à la marteler plus fort, la faisant rebondir avec force sur sa queue. le traitement violent fit gémir Stéphanie à voix haute, bâillonnée par la bite toujours dans sa bouche et Eric sut aux grognements virils que les deux hommes éjaculaient en elle.Après que les deux hommes soient partis, Eric s’approcha lentement et toussa doucement pour attirer l’attention de Stéphanie « Eric! » s’écria t’elle, sortant de sa langueur dans laquelle cette baise intense l’avait plongée. « Viens ici, je veux que tu fasses quelque chose. »Eric se rapprocha et Stéphanie sortit du jacuzzi pour s’asseoir sur le bord. Quand il fut debout devant elle, elle mit sa main sur sa nuque et le tira gentiment vers le bas.« Je viens de chevaucher une bite super fort et il y a encore beaucoup de sperme en moi. Tu veux bien me l’enlever, s’il te plaît? »Eric ne résista même pas. En s’agenouillant, il admira son corps humide et scintillant.Une fois à genoux, il embrassa tendrement les douces lèvres de sa chatte. Elle gémit légèrement.« Eric, je n’aurais jamais pensé que quelque chose comme ça se produirait. En particulier pendant notre lune de miel… » Commença Stéphanie alors qu’Eric se mit à la lécher.« Je t’aime tellement mon amour. Il faut vraiment être un homme en or pour admettre qu’on ne peut pas satisfaire sa femme comme elle le mérite et l’offrir à d’autres hommes… Comment pourrais-tu te mesurer à ces hommes? »Eric se mit à lécher avec plus d’envie quand les premières gouttes de sperme se mirent à tomber de la chatte de sa femme. Elle continua…«Tu sais ce n’est pas seulement la taille. C’est la confiance qu’ils dégagent… Tu lèches leur sperme qui est en moi et je suis sûre que tu aimes ça autant que moi. »Elle avait raison. Eric lécha plus fort et plus profond pour montrer son enthousiasme.« Oh, Eric, je vais venir. Je suis accro au plaisir qu’ils me donnent. On va revenir ici chaque année pour notre anniversaire de mariage pour que j’aie ma dose… Oh! Eric… oh… »L’orgasme de Stéphanie fut puissant et instantané, ses jambes se mirent à trembler et elle retint la tête d’Eric en place pendant que la jouissance passait.Eric resta à genoux et parla pour la première fois depuis qu’il était venu la voir.« Stéphanie, tu as laissé ton collier dans la chambre. Je te l’ai ramené. »Elle était ravie. Elle expliqua à Eric qu’elle l’avait laissé délibérément pour le tester. Elle voulait qu’il la trouve avec la chatte pleine de sperme. S’il avait brisé la règle en se libérant et en se masturbant, en laissant son excitation retombée il n’aurait jamais léché son intimité avec tout ce foutre à l’intérieur. Mais parce qu’il l’avait fait si avidement, elle sut qu’il avait tenu parole. Lui reprenant la clé, elle libéra sa bite et jeta la cage sur le côté. Eric eu une érection instantanée.«Tu es libre de te balader avec cette bosse dans ton pantalon à partir de maintenant car je sais que tu ne me tromperas pas en te touchant» dit Stéphanie. Il avait réussi, il était digne d’être l’époux d’une femme du Club du bikini doré.Quelques jours plus tard, Stéphanie et Eric retournèrent chez eux quand leur lune de miel fut finie. Pour les passants de l’aéroport, ils avaient l’air d’un couple normal. Mais si des connaisseurs avaient vu les ficelles du bikini doré de Stéphanie, ils auraient pu penser autrement. Aucun des deux mariés ne savait si cette nouvelle expérience allait affecter leur vie chez eux. Mais il y avait une chose dont Stéphanie était sûre : elle ne pourrait s’empêcher de confier à ses amies tous ses secrets.FIN

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*