Initiation au plaisir … avec papyL’histoire sera longue, mais après près de 30 ans à s’enfouir progressivement dans les limbes de mon cerveau, être passé à une vie professionnelle intense, un mariage vraiment heureux et 2 « sales gosses » que j’adore, une certaine lassitude et monotonie (à l’approche de la cinquantaine ?) s’est installée dans mon couple. Les chaleurs de cet été 2019 ont réveillé mes ardeurs de façon soudaine et devant le peu de répondant de ma moitié , sans vouloir chercher à la tromper à tout prix, j’ai commencé à surfer la nuit sur le web à la recherche de films … Arrivé sur un site gratuit, je suis tombé sur une sélection de films autant hétéros que gay ou impliquant des trans, et là le choc … un film amateur gay montrant un jeune homme sucer un retraité dans un bois. Je suis resté scotché sur mon écran, me remémorant ma première fois qui a eu lieu lors de l’été 1991 … ma seule et unique expérience avec un homme et ma première fois tout court, qui ne m’a pas empêché de me passer aux filles et me marier par la suite … Premiers troubles :Je vais fêter mes 18 ans dans quelques jours, c’est la fin de l’été … je ne suis pas sportif, un peu maniéré, je n’ai pas de succès avec les filles et me pose des questions sur mon orientation depuis que je suis resté bloqué sur l’entrejambe de grand-papa (qui une fois n’est pas coutume faisait la sieste sur mon lit après un repas arrosé) qui avait des soubresauts on ne peut plus clairs … En deux mots, papy était un retraité, ancien paysan mais qui dégageait une certaine prestance, un homme charpenté qui avait un gros ventre ferme. Il en imposait, par son silence la plupart du temps mais je l’aimais et le respectait profondément, bref … j’ai aimé cette image, et sans regarder son visage (il ronflait faiblement) je m’imaginais alors juste ouvrir le zipper et voir la « bête » … et m’approchais le plus discrètement possible … et alors que j’étais à quelques centimètres et que ça sautillait toujours … j’ai voulu m’assurer qu’il dormait toujours et j’ai croisé son regard bleu acier et il m’a souri avec un regard mêlant la gêne et la sévérité … m’avait-il Observé, avait-il eu un rêve érotique ? Je l’ignore … et il s’est levé et a rejoint les adultes au salon … inutile de vous dire que j’étais dans tous mes états et me suis branlé aux toilettes dans la foulée … le reste de l’année s’est déroulé normalement …L’été suivant, alors que j’allais avoir 19 ans, toujours puceau et gavé par les tensions avec mes parents, j’ai décidé de passer mes vacances d’été chez mes grand-parents. D’abord c’était pour préparer ma dernière année avant le bac mais surtout comme ils habitaient un village proche de mon lycée et je savais que je n’aurais aucune contrainte et pourrais sortir le soir pour tenter de « pécho » et faire la fête … J’avais perdu un peu de poids, suivi un traitement contre l’acné et m’étais mis au sport et devenais (d’après mon meilleur pote) très masculin dans ma démarche … Autant dire que j’ai fait la fête mais ai toujours fini avec la veuve poignet … mais c’était pas grave, étant assez créatif (tendance fétichiste) je trouvais toujours une nouvelle façon de me soulager … surtout avec les matières plastiques … Chez papy et mamy je disposais de toute La Liberté et cet été a eu lieu ma première fois. Un jour, grand-maman allait chez une amie qui est devenue veuve et pour l’aider et la soutenir elle a proposé de passer quelques jours chez elle, la condition étant que je m’occupe de grand-papa, pour les repas et le ménage … ce que j’ai évidemment accepté, sans idée derrière la tête. Il était prévu que papy conduirait « Mamie » en voiture chez ladite amie et ne rentrerait qu’autour des 19h… disposant de magazines pornos de l’époque, étant constamment en ébullition (la libido d’un jeune de 18 ans) j’ai pris congé d’eux, me suis occupé du lave-vaisselle, ai préparé des tomates farcies pour le soir, passé l’aspirateur et… me suis finalement mis à la lecture des fameux magazines et m’astiquais sur mon lit recouvert de matières plastiques … à force de m’exciter je suis allé pisser et après avoir vidé ma vessie suis tombé sur un slip à grand-papa qui dépassait de la panière à linge je l’ai porté à mon nez et là … révélation … l’odeur d’urine légère et les traces jaunâtres m’ont remis d’aplomb … et suis retourné dans ma chambre en laissant la porte ouverte et recommençant mon activité … avec le slibard de papi sur le visage que je suçotait … et pour la première ankara escort fois me suis caressé le pourtour de l’anus … putain c’était bon ! J’étais aux anges ! Et à force de tourner sur et autour de la corolle … j’ai fait pénétrer mon majeur … et c’était pas désagréable mais ça devenait un peu « sec » … j’ai suis alors allé chercher le tube de Vaseline à papy (il me disait que c’était pour les mains sèches) et me suis mis à 4 pattes et ai poursuivi cette expérience en allant de plus en plus loin … jusqu’à ce que je me retourne sur le dos, écarte les cuisses au maximum, me pinçais les tétons et que j’ouvre les yeux et … vois le visage de mon grand-père, rougeâtre, transpirant, visiblement mal à l’aise mais qui devait être excité car sa main droite était sur son sexe dont je devinais la forme … ça s’est passé en une fraction de seconde … et pris par la panique ou la honte … il a tourné les talons et sans un mot, est sorti de la maison … j’apprendrai plus tard que « mamie » avait préféré prendre le train … la vieille 505 de papy ayant eu un souci d’injection … Pris par le remords et la honte j’ai rangé mon attirail, préparé un repas de midi copieux, aéré et tourné en rond ne sachant pas comment m’excuser ou justifier mon comportement … Bref à midi il est arrivé, s’est lavé les mains, s’est assis à sa place et me lance « j’espère que c’est bon ! » En me faisant un clin d’oeil … on passe à table, parle de tout et de rien, de mes études et de ma dernière « rentrée de sortie » … et là tremblant comme jamais, lui présente mes excuses et lui demande de ne rien voir de méchant ou pervers dans ce qu’il a vu … … je lui répète que j’aime les filles mais que j’aimais explorer mon corps … évidemment il était démuni et n’a pas su que me répondre … sa voix chevrotait et il m’a tout de même demandé ce que je faisais régulièrement ? Et pourquoi le plastique et si j’avais toujours fait ça seul … j’ai répondu que oui … mais que j’aimerais passer une étape supplémentaire en étant accompagné … sur quoi il a souri sans en demander plus et en se levant de table pour aller faire sa sieste dans son fauteuil préféré (celui qui fait couchette)… il ronflait légèrement, sa main droite posée sur son entrejambes et semblait bander très fort … alors je me suis discrètement mis dans un coin sombre du hall attenant au salon en attendant que … ben qu’il se passe quelque chose … ou pas … Il a rouvert les yeux, regardé si j’étais dans les parages et sans un bruit a glissé sa main dans son pantalon, se caressant en soufflant fortement … c’est sûr il se branlait … j’ai observé la scène jusqu’à ce qu’il souffle comme un boeuf et ressorte une main manifestement gluante de son froc … et lape son jus comme un chien … quelle révélation mais serait-ce la porte ouverte à ???? Je suis perdu … et vais sans un bruit me passer de l’eau glacée sur la tête … ou en suis-je ? Bref après sa sieste il se lève l’air de rien, fait un brin de toilette et me dit « je vais bricoler au hangar » … je lui demande s’il a besoin d’aide ? Il me répond que non ça ira (il connaissait ma maladresse et mon manque d’intérêt pour la mécanique et le bricolage en général…) alors je lui dit que je vais rester sous la pergola pour potasser mon économie et réviser les maths ! Je tiens 2 heures et les hormones me travaillent à nouveau… mais de façon brutale cette fois … alors qu’une paire de nichons, de fesses et des chattes luisantes était jusqu’alors mon seul centre d’intérêt, j’essayais d’imaginer son corps rond, son ventre ferme, imaginer la barre qui était dans son froc … alors qu’il portait ses sandales en cuir sans chaussettes (celles ou les doigts de pieds sont suggérés) … le souvenir de l’odeur et du goût de son slip … me rendait encore plus bouillonnant ! À ce moment je prends un peu peur, me dégoûte presque et pense être clairement homo … à l’époque on ne parlait pas de sexualité et il n’y avait pas d’explication sur le fait d’être attiré par tous et toutes … bref … un bi c’était un homo qui avait fait la moitié du chemin … enfin toujours est-il que n’y tenant plus, je me suis dirigé vers le hangar … il fallait que je lui parle … mais ne le trouvant pas autour de son établi, je fais le tour des lieux et j’entends des murmures provenant de son ancien stock à engrais et produits chimiques (une pièce solide, avec des mus épais et surtout fermée par une porte en métal ou personne n’avait accès) … je baisse la poignée et CHOC … elle s’ouvre sans un bruit et le plus beau des spectacles s’offre à moi … totalement irréaliste, incroyable (dommage qu’il n’y ait pas eu de smartphone pour prouver mes dires !!!) Grand-papa était totalement nu, étendu sur le sol, sur une couverture en caoutchouc luisant noire … (j’apprendrais que c’était du latex par la suite) … qui se caressait les tétons, les yeux semi-clos, en murmurant mon prénom (??!!!) je suis resté interdit … tétanisé … quand un bruit électrique et un bruit mécanique de pompe attirait mon attention … à ce stade il ne m’avait manifestement pas vu ni entendu ! Alors je me suis approché et j’ai vu une sorte de bouton sortir de son cul … qui vibrait … et sur sa queue magnifiquement veinée et proportionnée … l’embout d’une trayeuse à vache comme vissée sur son gland … Le bruit couvrait tout … mais à ce moment après avoir entendu pour la 5e fois mon prénom et les mots « Suce, lèche bien » c’était clair et j’ai lâché prise, fermé la pièce à clé, foutu à poil, me suis couché à sa droite … il a été très surpris, s’est arrêté et m’a gueulé « tu fais quoi là ? Sors ‘d’ici, rhabille-toi c’est ma pièce, c’est à moi t’as donc aucun respect » en fronçant les yeux … je lui ai alors répondu qu’il fallait fermer les portes … mais lui ai avoué que que depuis le temps que j’en rêvais … et surtout que j’étais majeur !!! Alors qu’il m’initie !!! Chose qu’il a évidemment refusée en me répétant que c’était mal, que Dieu (oui il était pieux tendance grenouille de bénitier) ne le pardonnerait pas et que pour rien au monde il ne toucherait à un enfant et ses yeux bleus avaient beau devenir noirs et ses sourcils se fronçaient sans cesse, j’ai pas lâché prise et lui ai demandé de m’écouter ! J’ai même le tout pour le tout … fis semblant de sangloter … lui assurant que j’aimais les filles mais qu’il était l’exception !!! Et que j’avais vu sa bosse plusieurs fois et que jamais je ne l’accuserais de quoique ce soit et que tout venait de moi … que Le Matin je l’avais provoqué que que que … alors il m’a pris avec force dans ses bras, m’a regardé dans les yeux, a relâché ses épaules, m’a embrassé les cheveux, et j’ai rejoint sa bouche … on s’est câliné de façon « masculine » … il n’y avait pas de dominant-dominé ou mâle femelle … c’était 2 personnes qui avaient envie de se faire du bien… je ne me souviens pas combien de temps ça a duré mais sans un bruit, sans un parole, je l’ai repoussé sur le dos et lui demande de se laisser faire … et j’ai commencé à lui suçoter les orteils un après l’autre … il avait des pieds magnifiques pour un ancien paysan !!! Et je suis monté avec le bout de la langue dans La région de l’aine … ai fait le tour de son sexe, ses testicules et suis descendu au niveau du périnée … toujours avec ma langue pour finalement toucher son sexe, le lécher et le sucer (sans aucune expérience… j’y avais mis un peu des dents… mais il me corrigeait avec beaucoup de gentillesse !) et l’ai sucé en adorant ça … lorsque son souffle s’accélérait je calmais … je voulais que ça dure tout le temps ! Alors je me suis occupé de son poitrail velu, de ses seins et ses tétons, son cou, ses oreilles et finalement me suis couché sur lui et on s’est embrassé … il savait jouer avec sa langue … il m’a retourné et m’a dit je n’ai rien à t’apprendre … tu sais déjà tout … en me souriant … mais il me dit : à ton tour … et s’est occupé de moi pendant … je ne sais pas mais il s’est occupé de moi comme je l’avais fait pour lui … mais moi j’ai pas pu me retenir … j’ai tout lâché et il a tout avalé ! Bref, une fois l’excitation retombée, j’ai eu un sentiment de peur, de honte mais on est resté et il a parlé en m’avouant avoir toujours été attiré par les 2 sexes et que son ami « Louis » était plus qu’un ami … qu’il avait aménagé la pièce pour leurs rencontres (les fameuses sessions de bricolage) et je lui ai avoué que j’aimerais en fait plus … il m’a proposé de l’enculer … mais je lui ai dit … non ce matin pendant que tu me regardais me doigter le cul j’avais envie que ce soit toi … il a évidemment hésité mais je l’ai rassuré et lui ai dit … si j’ai trop mal on arrête et se limitera à la fellation … alors il a accepté et m’a demandé de me mettre à 4 pattes … et a commencé à saliver sur mon orifice … il a également sorti une boîte métallique que je ne connaissais pas … contenant des préservatifs, des gants en latex et de la vaseline et des fioles (du poppers en fait) … j’ai également perdu la notion du temps … et il y est allé tranquillement mais fermement … putain ce que c’était bon lorsqu’il a touché ma prostate … une fois 3 doigts passés (non sans quelque difficultés) il a joué avec son sexe, notamment le gland … j’avais l’impression que j’allais crever qu’il me déchirait mais le suppliais en même temps de continuer … après presque une heure il a commencé des  « va et viens » … et je peux vous dire et vous confirmer que la douleur s’estompait (tout en restant présente) mais faisait place à un mélange de plaisir prostatique, et de douleur au niveau de l’anus … bizarre … mais c’était comme ça ! Il m’a retourné sur le dos … repris sa pénétration et miracle la position de sa bite était moins douloureuse … et m’a pris comme si j’étais une femme … en m’enlaçant Et m’embrassant tendrement … c’était tellement bon parce que j’avais fantasmé sur ça … tout en étant quand même douloureux … il a tout lâché dans mon cul … et c’est au moment ou il sort que je bande à nouveau comme un taureau … il me dit … lèche moi maintenant et à ton tour et prends-moi ! Évidemment comme un jeune fou … j’ai expédié la chose en quelques minutes … l’ai embroché sans lubrifiant et ai craché ma purée dans ses entrailles … il a ri, m’a embrassé et m’a demandé si je comptais sortir le soir … sinon il m’apprendrait à prendre soin de son (sa ?) partenaire … le reste de la journée s’est passé de façon apaisée … et après avoir regardé (sans se remémorer quoi que ce soit) la télé … il me dit … va à la salle de bains … on va faire ça proprement ! Et hop il me demande de le suivre dans la cabine de douche … dévisse le pommeau, prend de la vaseline et procède à un lavement (je l’ai appris après coup) … il m’a demandé de lui faire la même chose … (on accumule la flotte, serre les sphincters … et se lâche dans la cuvette … 5 fois … Une fois terminé il me prend par la main, me conduit à sa chambre à coucher … et surprise … il avait pris son attirail, et des jouets dont j’ignorais l’existence (y’avait pas internet) dont un double dong … après un 69, une heure de préliminaires passionnés, il m’a dit de m’asseoir devant lui … et a dit qu’on s’enculerait Mutuellement avec le double dong … chose qu’on a fait dans la foulée…. l’objet passant cette fois-ci sans problèmes alors on bougeait du bassin l’un et l’autre en se regardant dans le blanc des yeux … putain c’était bon … mais je veux m’enlever pour aller uriner … il me sourit et me dit … regarde on est comme dans une cuvette … j’ai tout préparé … dans le pire des cas on nettoiera … et me suis lâché je pissais sur mon grand-père en bandant avec un truc dans le cul sur une couverture en latex … et papy aimait ça manifestement … il tentait de laper … et a commencé à lâcher sa pisse aussi … tous mes fantasmes se réunissaient … je croyais que j’allais sortir de ce rêve … mais non, mes sphincters me rappelaient que c’était vrai … après il m’a repris comme je l’ai repris … et m’a proposé après je ne sais combien de temps de se finir en 69 … le jus appelant le jus je suis venu en premier ce qui a déclenché son éjaculation … on a tout avalé et on s’est retrouvé après un brin de toilette, évacuation des « eaux usées » … à s’ endormir l’un contre l’autre … autant dire que le reste du séjour a été une répétition de tout ça … en introduisant des variations … je lui ai même suggéré d’appeler son ami Louis … mais il m’a catégoriquement répondu que non ! Chaque chose restait cloisonnée et qu’il ne partageait pas ! Ensuite il est reparti chercher grand-maman et la fin de mon séjour arriva … on s’est quitté et je me sentais paradoxalement plus homme … et même que quelques jours après ça j’ai couché avec une fille pour la première fois … et c’était vraiment fabuleux ! Bizarre non ?L’année scolaire s’est assez bien passé dans l’ensemble et je devenais plus ouvert … je suis beaucoup sorti, ai découvert le rock, le rock alternatif, les boites et les concerts live, les substances qui font rigoler et ai rencontré mon premier amour … et juste avant les vacances d’été alors que je voulais préparer mon entrée à la fac, grand-papa est parti d’un cancer foudroyant en me laissant une lettre que j’ai gardé sans la dévoiler à qui que ce soit … La vie a suivi son cours normal sans frustration sans quoi que ce soit jusqu’à l’image de cette vidéo ou j’ai cru reconnaître le ventre de grand-papa et tout mon récit est remonté à la surface … et je dois dire que j’ai bien envie de regoûter de la bite …

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*