Amateur

Emma, épouse dévouéeJe bosse dans une grosse boîte, et j’ai la chance d’avoir des collègues dans mon service avec qui on s’entend bien. Nous sommes 5 dans le service et l’ambiance est tellement bonne qu’on a vite pris le pli de se voir assez souvent en dehors du boulot. Personnellement je suis célibataire, mais ce n’est pas le cas de tous mes collègues, notamment Dany, protagoniste principal de cette histoire. Il est marié à la ravissante Emma.J’ai eu l’occasion de passer 2/3 soirées en compagnie du couple, et j’ai bien accroché avec Emma, toujours souriante et féminine, et surtout…un corps magnifique !Au boulot, le mois dernier, deux d’entre nous ont dû partir en déplacement pour une dizaine de jours à l’étranger, pour une mission assez complexe et sensible. La mission s’annonçait stressante, et on n’aurait pas le droit à l’erreur : le dernier jour au plus tard il fallait que tout soit terminé et fonctionnel ! Mais une prime intéressante accompagnée la mission si tout se déroulait bien, du coup je me suis proposé, ainsi que Dany, un de mes 4 collègues du service. Je vous passe les détails de la mission, stressante au possible, excepté un point : Dany a fait une grosse boulette la veille de notre départ. Le genre de boulette qui aurait pu nous coûter le succès de la mission, voire même un licenciement pour sa part. Je m’en suis rendu compte assez tôt heureusement, et on a donc pu tout mettre en place dans les temps. Retour en France, la mission est accomplie, on s’attend donc avec Dany à recevoir une prime ! Le vendredi après notre retour, en fin de journée au bureau, je surprends une conversation entre mon boss et Dany. Dany profitait d’être en tête à tête avec le boss pour s’attribuer à lui seul le succès de la mission, allant même jusqu’à dire que j’étais l’auteur de la boulette et qu’il avait galéré, mais réussi, à ratt****r le coup. En gros je ne méritais pas de prime, j’étais limite un incapable dans mon poste, et heureusement qu’il avait été là.Mon sang n’a fait qu’un tour, et j’ai donc réuni toutes les preuves de ce qui s’était passé (jusque-là on avait décidé d’un commun accord de passer cette boulette sous silence), ainsi que de quoi prouver que je ne pouvais pas être le fautif, ne pouvant pas être à deux endroits en même temps. Je prépare donc un mail assez salé, à l’attention de mon boss et de Dany, qui n’ont aucune idée que j’ai entendu ce qu’ils disaient.Mais avant de l’envoyer, je suis quand anadolu yakası escort même pris de remords… Avec tout ce que j’ai écrit, c’est sûr que Dany va perdre son boulot… J’enregistre donc le mail et toutes les pièces jointes que j’ai besoin, puis décide d’en envoyer une copie sur l’adresse perso de Dany, avec au début le texte suivant :”J’ai surpris ta conversation avec M. V., où tu m’accables de ta connerie. Je suis vraiment déçu, je ne pensais pas que tu puisses être un tel connard. J’ai réuni toutes les preuves, donc tu ne pourras pas me faire porter le chapeau. Jete un oeil au mail qui suit, ainsi que les pièces jointes, et tu comprendras. Je te donne donc une chance : lundi matin tu vas tout expliquer à M. V., sinon je lui envoie le mail. Et bien sûr tu lui diras que tu renonces à la prime.”Taper dans le portefeuille ça fait toujours mouche, ça sera ma petite compensation pour avoir été pris pour un con.Cette histoire m’ayant largement dégoûté, j’ai décidé de partir plus tôt ce jour-là. Dany et les autres étaient encore au bureau, Dany n’avait visiblement pas encore vu son mail, et j’avais décidé de pas lui adresser la parole, histoire d’éviter de le cogner au bureau…car là j’aurai été celui qui se serait fait renvoyer. Mais juste avant de partir je reçois une réponse à mon mail. Tiens ? Finalement il l’a lu ? Hé bien non…C’est Emma, la femme de Dany qui me répond :”Rémi,la situation est plus compliquée, je suis navrée, peut-on en discuter s’il-te-plaît ?”Je me dis que ça sent l’enfumage, mais le bénéfice du doute…J’éteins mon PC et part du bureau, puis envoie un sms à Emma :”On peut en discuter, je suis chez vous dans 10minutes.”Je pensais me pointer chez eux, écouter ce qu’Emma avait à dire, puis ne pas leur laisser le temps de se concerter pour voir ce que Dany aller dire à son retour. 10 minutes plus tard je sonne chez eux, et Emma m’accueille. Elle portait une jupe plissée et un débardeur, sûrement la tenue qu’elle avait au boulot. Je ne lui fis pas la bise, elle me fit entrer sans croiser mon regard et m’invita à m’assoir à la table du salon. “Tu veux boire quelque chose ?” me demanda-t-elle.«Je ne suis pas vraiment venu me désaltérer…””Oui je sais…Ecoute, c’est ma faute si Dany a fait ça. On a quelques soucis en ce moment et cette histoire de prime…””Des soucis ? Quels soucis ?””On a le gamin qui part à faire ses études, et la mère de Dany qui a besoin d’une anadolu yakası escort femme de ménage et d’une infirmière au quotidien… On a…””Des problèmes d’argent”, la coupais-je.Elle soupira. “Je pense que vous n’avez pas encore de problème d’argent, après le licenciement par contre…””Non ! non ! il ne faut pas qu’il perde son boulot ! Je veux quitter le mien !””Vos histoires ne me regarde pas, il m’a planté dans le dos, c’est tout ce que je vois. Et puis pourquoi quitter ton boulot ? Il paye pas trop mal et n’est pas trop prenant.””J’ai…des problèmes…”Elle m’expliqua rapidement que son patron lui faisait des avances de plus en plus insistantes. Qu’elle se faisait souvent peloter sans qu’elle ne puisse rien y faire. Quand elle avait eu vent de cette histoire de prime, et vu le montant de la dite prime, elle s’était imaginée pouvoir quitter son boulot et avoir un peu de temps pour se retourner.”Et essayer de me faire licencier c’était un bonus ?” lui dis-je une fois qu’elle eut fini de m’expliquer.”Non ! J’ai suggéré ça à Dany pour que ça soit plus crédible c’est tout ! Je suis désolée, je vais tout arranger ! N’en parle pas à Dany et fais comme si rien ne s’était passé !”Je réfléchis un moment. Je ne risquais pas grand-chose…”Et qu’est-ce que tu vas faire pour ton boulot ? Tu vas continuer de supporter les attouchements ?””J’ai pas le choix pour le moment…”On entendit la voiture de Dany se garer dehors.”Je passe demain matin” dis-je à Emma. “Dany à sa randonnée vélo (il en avait parlé toute la semaine…), on en parlera tranquillement. Pour le moment ne décide rien.”Elle n’eut pas le temps de me répondre que Dany entra. “Ben alors Rémi, je te manquais déjà que tu passes me voir ?”Sur le coup je ne savais pas quelle excuse trouver…puis en baladant mes yeux vers la télé :”J’étais venu voir si tu pouvais me prêter une manette de Play pour le week-end.””Haha ! Oui bien sûr !”Je récupérai donc la manette, n’ayant pas de Play à la maison ça n’allait pas vraiment me servir…puis je pris congés. Le lendemain matin, vers 10h, je sonnais de nouveau chez Emma. J’avais réfléchis toute la nuit, et j’avais pris ma décision. Emma m’accueillit dans une tenue un peu plus décontractée… Une petite robe décolletée, qui mettait sa magnifique poitrine en valeur.”Un café ?” me proposa-t-elle.”Oui, bonne idée.” Je sentais qu’elle était stressée, elle ne savait pas comment ça allait se passer.Je anadolu yakası escort sireautai mon café, le temps de discuter de tout et de rien. Elle n’osait pas aborder le sujet. Au bout d’un moment, elle finit par se lancer :”Bon alors, arrête de me faire mariner, qu’est-ce que tu comptes faire ?””C’est très simple : tu vas dire à Dany qu’il va assumer la connerie qu’il a faite lors de notre dernière mission.”Son regard se résigna, mais elle ne protesta pas.”Il ne se fera pas licencier pour ça, mais il va passer un sale moment c’est sûr.””Oui, je comprends…””Je pense que malgré tout il touchera la prime qu’il devait toucher. J’interviendrai en sa faveur…”Elle me regarda alors, avec un mélange de reconnaissance et de culpabilité, et posa sa main sur la mienne.”Merci, c’est vraiment gentil. Tu sais c’est pas son idée, c’est moi qui ai perdu les pédales, je suis navrée.”Je retirai ma main, puis continuai :”Je vais te donner l’équivalent de ma prime en liquide.”Elle écarquilla les yeux de surprise, et me regarde, bouche-bée, sans rien dire.« Ça va te permettre effectivement d’avoir quelques semaines pour trouver un autre boulot. »Elle mesura ce que je venais de dire, puis je continuai :« Par contre, c’est moi qui te ferai des avances, et tu ne pourras pas les refuser… »Elle comprit rapidement où je voulais en venir, son regard devint dur« Tu rêves là, je suis la femme de Dany… »« Si tu veux que Dany garde son emploi, tu me parleras sur un autre ton déjà ! »Elle ouvrit la bouche pour protester, mais se ravisa et ne dit rien.« Bien… donc j’en conclus qu’on est d’accord. Pour sceller notre accord, donne-moi ta culotte. »Elle me regarda, les yeux rouges de honte et de colère. « Je ne m’attendais pas à ça de ta part ! » Cria-t-elle « Et tu crois que moi je m’attendais à me faire poignarder dans le dos par toi et Dany ?! »« Je n’ai pas de culotte » dit-elle en se renfonçant dans sa chaise.« Prouve-le-moi »Elle ne bougea pas.« Très bien, j’ai compris, préviens Dany que lundi il va passer une très mauvaise journée. » concluais-je en me levant pour partir.Elle m’attrapa le bras et me dit en se levant « Bon ok j’ai compris ! »Elle souleva sa robe et me fit découvrir sa petite chatte toute lisse.« Tu mentais pas salope ! T’es souvent nue sous tes robes ? »« ça m’arrive… » éluda-t-elle.Elle avait beau jouer l’indignée et la femme au bord des larmes…elle était trempée… Je glissai ma main entre ses cuisses, mon majeur s’enfonça de lui-même alors que mon pouce venait se poser sur son clito. De réflexe elle écarte un peu les jambes et posa sa main sur ma tête. Je ressorti mon majeur et le mis à ma bouche pour goûter sa mouille, puis retournai chez moi.La suite si ce début vous a plu.

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*