Début se séjour au châteauJe reçois une invitation pour une journée spéciale dans un château. Curieuse, je me rend à ce rendez-vous. J’arrive devant la porte monumentale de l’édifice et tire la chaîne qui actionne la cloche. Une femme m’accueille dans une tenue tout droit tirée d’Histoire d’O. Elle m’entraîne à sa suite vers la demeure médiévale. Elle me fait patienter dans le grand salon du château. Une femme d’une cinquantaine d’année entre dans la pièce et m’observe en tournant autour de moi. L’ambiance est pesante. Elle case ce lourd silence en me demandant :« Vous savez pourquoi vous êtes ici ? »« He bien j’ai reçu un message pour me présenter chez vous. C’est tout ce que je sais. Madame. ».« Bien…Bien !!!! Ici vous devez être au service de tout ceux qui le demande et sans sourciller tout accepter ! »« He… Mais mais encore ? »« Vous le découvrirez suffisamment vitre ! »Elle me désigne alors la tenue que je dois porter. C’est la même que celle de la fille qui m’avait accueilli tout à l’heure. Me voyant figée, elle m’ordonne :« Allez déshabillez-vous et enfilez ça ! »Je me met nue devant cette inconnue et enfile la tenue qui laisse libre mes seins et mes fesses. Je crois que c’est pire que si j’étais toute nue.Elle me fait ensuite passer dans une autre pièce où des hommes nus sont attachés. Je ne peux quitter mon regard de ces bites ataşehir escort encagées. Je vois leurs queues molles qui sont contraintes dans ces carcans. Je me pose des questions sur le fait d’avoir accepté cette invitation. Mon abricot d’amour s’humidifie et je suis toute émoustillée. J’essaie de ne pas y prêter attention, toujours plongé dans mes réflexions. La dame remarque mon intérêt pour ces hommes objets.« Vous semblez apprécier mes esclave Michèle ? Alors regardez plutôt comment j’aime les utiliser ! »Elle s’approche d’une sorte de pupitre et se met à manipuler quelques boutons. Les esclaves se mettent à se cambrer et leurs sexe tressautent dans leurs cages. Ils grimacent et se mettent à gémir. Et se tortillant comme des diables. Contraints dans encagement, quelle n’est pas ma surprise de les voir éjaculer en criant. Le sol est couvert de leurs spermes. Subjuguée par ce qui venait de ce passer, je me demande où je suis tombée et comment une telle femme peut réduire des homme au titre de simples objets ? Elle me dit alors :« Ca t’a plus Michèle ? Alors léche le sperme au sol ! Je veux que ça reste propore ici ! »Surexcitée je me met à lécher cette semance comme une vulgaire chienne.« Caresse toi la chatte en même temps ! »Honteuse, je me masturbe en léchant le sperme sous les yeux vicieux de cette matrone. Le pire, c’est que j’y ümraniye escort prends un plaisir malsain. La voilà qui se met à me palper les seins et tirailler me tétons. Je suis presque au bord de l’orgasme. Mon vagin réclame des doigts, une queue. Comme si elle lisait dans mes pensées, elle me fourre sa ma dans la chatte et me fiste ardemment. Il ne faut pas longtemps pour hurler de plaisir et inonder sa main qu’elle ressort de mon antre d’amour pour me la faire sucer. Je me délecte de mon jus avec gourmandise. « Alors tu jouis de lécher le sperme de mes esclaves et te faire fister salope ? Tu te demandes pourquoi ces hommes sont ici, enfermés et soumis à ma volonté ? »« Heu… Oui Madame. »« T’es une petite chienne curieuse et tu le paiera pour ça ! Mais je vais éclairer tes lanternes ! Au même titre que toi, ces mâles me sont confiés pour que j’en fasse des objets sexuels, prêts à se soumettre à la moindre demande de leurs propriétaires. Je commence donc par leur infliger deux ou trois jours de chasteté forcée. Puis je les prends en main sévèrement et grâce à ce stimulateur, je les trait au rythme de mes envies. Quand ils sont bien dressés, leurs propriétaires peuvent s’en servir pour des jeux sexuels… »Je comprends maintenant mais je sais aussi que je vais être châtiée pour ma curiosité malsaine.«  Quand à toi, je n’apprécie pas trop kartal escort que tu te mêles de mes affaires. Tu mérites une punition. Qu’en penses tu ? »« Oui certainement Madame et je m’en excuse ! »Je joue le jeux et prends tout cela à la légère. Je suis troublée par tout ce que je viens de vivre. Sir un ton très autoritaire elle me lance :« Dorénavant, tu m’appelle Maîtresse ! Je te conseille de m’obéir sans discuter ! »« Bien Maîtresse ! »« Cambre toi ! Tu vas recevoir ta correction devant mes esclaves. Tu comptes les coups et me remercie à chaque foi ! C’est bien compris ? »«  Oui, mad… Heu maitresse ! »Elle se saisit d’une sorte de canne souple et commence le traitement. Clac !!!«  Aïe ! Un ! Merci Maîtresse ! »Clac !!!!!« Deux ! Merci Maîtresse ! »Huit autres coups cingle mes rondeurs zébré par la canne. J’ai les larmes aux yeux et mon cul me chauffe. Maîtresse remarque l’humidité abondante qui perle de ma chatte.« On dirait que tu adore ce genre de traitement ma petite salope ! » Dit-elle tout en me caressant la motte. Ses doigts agiles titillent mon clitoris et s’enfoncent dans mon puits d’amour. « Tu aime te faire doigter comme une chienne salope ? »Juste avant mon orgasme, elle s’arrête pour mieux me torturer en me frustrant.« Bon ! Il suffit ! Prépare-toi ce soir c’est la fête au château ! Je rends mes esclaves à leurs propriétaires et tu fera parti du spectacle ! Files sans ta chambre ! Je te sonnerais ! »Je me reclus dans ma cellule avec plein d’images dans ma tête et une envie folle de jouir en attendant un peu crispée quand même la suite des événement ! »

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*