Babes

baiser devant son mariMoi c’est So, 32 ans, plutôt jolie, et mon mari Ted 33 ans plutôt bel homme. Ted aime beaucoup le sexe et apprécie l’originalité dans nos relations amoureuses afin d’éviter la routine. Ainsi il fantasme grave pour une relation à trois (2hommes et moi). Moi ça ne m’intéresse pas du tout, je suis trop pudique et timide sur le sujet pour pouvoir réaliser un tel fantasme, même si rien que le fait d’en parler parfois pour s’exciter ne me laisse pas indifférente. Un jour d’été nous sommes allés à une soirée avec des amis. Cette soirée bien arrosée s’est terminée tard dans la nuit ou plutôt tôt le matin devrais je écrire. A la sortie de cette soirée alors que nous regagnions notre voiture stationnée un peu plus loin dans une petite ruelle étroite, nous sommes accostés par 5 jeunes hommes plutôt mignons qui eux aussi ont l’air d’avoir bien fêté et souhaitent absolument nous inviter dans l’appartement de l’un d’eux pour trinquer à la santé de celui qui enterrerait sa vie de jeune homme. Devant leur insistance, nous finissons par accepter. Nous entrons donc dans un appartement assez classe prêté par les parents de l’un de ces jeunes et nous commençons à trinquer. Les verres se suivent, je bois et pourtant j’ai l’impression que mon verre demeure toujours aussi plein. Mon mari qui avait déjà un peu forcé pendant la soirée, ne supportant pas trop l’alcool, était maintenant dans un état très avancé. A partir de là l’un des fêtards commença à être très entreprenant. Il me caressait les cuisses, m’embrassait dans le coup, et tentait de remonter ma petite robe. Il faut dire que j’étais légèrement vêtue, il faisait chaud cette nuit là, et je n’avais qu’une petite robe à bretelle et un joli string en dentelle. Les autres le regardaient et continuaient à illegal bahis rigoler. Mon mari était littéralement amorphe dans un fauteuil. Soudain, deux autres mecs se sont assis de chaque côté de moi et ont commencé à me caresser un peu partout, les assauts venant de tous les côtés j’ai eu du mal à les contenir. De plus mes gestes n’étaient plus très sûrs et leurs caresses finissaient par m’exciter. Si bien que l’un d’entre eux parvient à m’embrasser sur bouche langoureusement en profitant pour baisser une bretelle de ma robe pour laisser apparaître un sein qu’il commençait à caresser avec vigueur. Le deuxième pendant ce temps avait glissé sa main entre mes cuisses et me caressait la chatte au travers de mon string qui ne tarda pas à devenir humide. Ma robe était complètement retroussée et tous le regardait entrain de me caresser. Puis ils vinrent tous chacun leur tour mettre leur main et déjà je sentais des mains s’introduirent dans mon string et des doigts fouillaient mon intimité. Je suis dans tous mes états, je remue dans tous les sens et poussent des petits gémissements de satisfaction. On me retira mon string. Je me laissa faire, je n’avais plus la force de lutter et j’étais trop excitée pour résister. On m’écarte les jambes et là je sens des mains des doigts des langues me titillaient la chatte dans les moindres recoins. Deux d’entre eux ont retiré leur pantalon et sorti leur sexe et s’approchent de moi. Ils ont tous deux des sexes très impressionnants aussi bien en longueur qu’en épaisseur. Cela m’amuse de les voir. L’un d’eux m’attrapa par les cheveux et me présenta son sexe devant ma bouche et me força à le sucer. Son sexe était si gros que j’avais du mal à le prendre dans ma bouche. Et là je m’aperçus qu’ils étaient tous à poil le sexe bien dressé, illegal bahis siteleri prés à me faire ma fête. De temps en temps je tournais la tête pour tenter d’échapper mais de l’autre côté je me retrouvais avec un autre sexe dans la bouche. Au bout d’un moment l’un dit pour la suite honneur au futur marié. Je m’aperçus qu’ils avaient bander les yeux de mon mari, ligoté ses mains et l’avaient allongé quasi ivre mort sur le sol. Ils me bandèrent les yeux à moi aussi, puis je sentis ma robe tomber à mes pieds. J’étais complètement nue devant eux qui hurlaient comme des fous “qu’est ce qu’elle est bonne.”. Ils me fient mettre à quatre pattes sur un coussin posé sur la table basse du salon puis immédiatement un sexe se présenta à ma bouche que je ne refusa pas un instant. Je les suçais, les branlais chacun leur tour quand soudain ils crièrent tous “allez honneur au futur marié. et là je sentis un énorme sexe s’appuyait sur ma croupe et forçait le passage qui pourtant était plus que lubrifié. Je le sentais s’enfonçais en moi, je poussais des cris, et redoublais d’excitation sur les sexes que je suçais. Bientôt il s’anima de mouvements de plus en plus rapide et finit par me pilonner le sexe je jouissais tout ce que je pouvais. Jamais je ne m’étais fait sauter par un mec aussi bien membré et j’avoue que j’aimais ça. Il céda sa place à un autre puis un autre et comme ça chacun leur tour. L’un d’eux finit par me jouir dans la bouche et m’envoya de longues giglés de sperme chaud sur le visage en me traitant de cochonne. Moi qui n’avais jamais fait ça, je n’en exprimais même pas de dégoût et je suçais de plus belle. Ensuite, je sentis un des mecs me glisser un doigt dans l’anus puis deux pour y mettre son sexe après m’avoir bien limé. Il me força l’anus canlı bahis siteleri j’avais horreur de ça, mais là je ne pouvais rien faire et le mec commença à me pilonner l’anus. J’hurlais de plaisir et parfois de douleur aussi, ils avaient tellement des gros sexes. Ils y passèrent tous, les uns après les autres. Puis l’un d’eux allongé sur le sol m’invita à venir m’embrocher sur sa queue et un deuxième me força à me cambrer pour me sodomiser en même temps alors qu’un troisième me remplit la bouche avec son sexe. J’étais mitraillée de tous les sens. Ils finirent par m’éjaculer sur le corps, la bouche, les uns après les autres. Quand la séance fut finie, je remis ma robe ils m’aidèrent à reconduire mon mari, complètement endormi, jusqu’à la voiture. Alors que je tentais de mettre la ceinture de sécurité de mon mari, l’un d’eux encore assoiffé de sexe me pris encore en levrette contre la voiture et au moment d’éjaculer, il me fit mettre à croupis, me colla sa queue dans ma bouche et m’imposa d’avaler. Je m’exécutais juste pour en finir au plus vite, je n’étais plus à ça à dire. Le sperme coulait le long de ma bouche et là il me dit “jamais je n’ai baisé une aussi bonne salope avec un si joli cul, tu reviens quand tu veux”. Je suis monté dans la voiture et me suis vite enfuie avant qu’ils ne lui viennent d’autres envies. En roulant je regardais mon mari dormant sur le siège à côté et qui n’a rien vu de ce qui c’était passé alors même que j’étais presque appuyée contre lui le temps que l’autre salaud me prenait par derrière contre la voiture. De retour à la maison, je pris un bon bain, j’avais tout de même les larmes aux yeux, je me sentais souillée et pourtant j’avoue que je n’avais jamais pris mon pied à ce point. Ces salauds m’avaient tellement limé touts les orifices que j’avais l’impression qu’ils demeuraient grands ouverts. Je me demande encore ce qui m’est arrivée ce jour là et n’en ai jamais parlé à mon mari. Mais si l’occasion se représentait, je n’oublierais pas quel plaisir ça m’avait procuré.

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*