Al’aveugleAu printemps dernier nous nous sommes accordés quelques jours de vacances sur la côte, nous avons profité du beau temps pour lézarder sur la plage et visité. Nous avions choisi un hôtel un peu en retrait afin d’etre plus tranquille. J’avais décidé de faire une surprise à me femme, je voulais qu’elle profite pleinement des vacances et qu’elle se détende. Lorsque nous descendons à l’hotel ou dans des lieux nouveaux nous en profitons pour faire quelques cabrioles et nous envoyer en l’air. Le troisième soir j’ai mis Laurence en condition, je lui ai demandé d’enfiler une paire de bas avec porte jarretelles ainsi qu’une nuisette légère et transparente. J’ai commencé par la caresser et lui sucer les seins, je suis ensuite descendu jusqu’a son minou, j’aspirais et léchais son clitoris, j’introduisais ma langue le plus profondément dans sa chatte. Rapidement elle était trempée, elle m’a baissé mon caleçon et s’est engouffré mon sexe dans la bouche, elle m’a sucé avidement la queue. Sa pipe était si bonne que je dû lui demandé d’arrêter car j’allais décharger dans sa bouche ! J’avais apporté un bandeau, je lui installais le bandeau , m’assurais qu’elle ne voyait rien et lui demandais de se mettre à quatre pattes sur le lit. Elle s’exécutât sans dire un mot, elle attendait sur le lit, à quatre pattes, le cul tendu vers moi. J’ai d’abord éteints la lumière ne laissant que la lumière de la salle de bain et je suis retourné vers Laurence. je me suis accroupis et j’ai repris mon cunnilingus, elle tortillait son cul sous mes coups de langue, appuyait sa chatte sur ma bouche pour enfoncer ma langue le plus profondément possible. Je me suis relevé et j’ai senti une présence à mes côtés, il y avait trois types qui derrière moi qui nous mattaient en se masturbant, j’avais organisé cette rencontre, je voulais lui faire une surprise, un gang bang les yeux bandés, cette idée l’a toujours excité. Le plus grand s’est approché de ma femme en silence lui bursa escort a caressé les fesses, elle se tortillait, il a introduit deux doigts dans sa chatte détrempée, il l’a doigté pendant plusieurs minutes, deux doigts dans la chatte et un dans le cul ! Les deux autres ne disaient rien et contemplaient en se branlant. Puis le type a baissé son pantalon, a approché sa grosse hampe de Laurence, l’a longuement frotté sur son minou, plaçant le bout de son gland à l’entrée de son vagin, l’introduisant légèrement et se retirant.- Alors quand est ce tu me la mets cette queue? quand est ce que tu me baise? – Tu veux que je te baise ?- Oui, dépèche toi ou je vais en chercher un autre !Le type ne répondit pas, il posat sa queue sur sa chatte et s’enfonçat lentement jusqu’a la garde. Sa queue était beaucoup plus large que la mienne et je me dis qu’elle allait s’apercevoir de la supercherie.- Hummmm, oui ! Ooooohhhhh! Elle est énorme ta queue se soir! Oh j’adore, mais qu’est ce que tu as fait? Oh oui vas y baise moiLe type commençat une série de va et vient lentement puis s’est laché, il la baisait comme une bête enfonçant sa bite jusqu’a la garde. Ma femme tendait son cul elle lui criait de la baiser plus fort. J’ai fait signe aux deux autres de s’approcher, ils posèrent leurs mains sur son corps et la carresserent sur tout le coprs: le cul les seins… Laurence ne fut pas surprise elle me dit:- Tu te enfin décide à envoyer la cavalerie ! Elle prit la queue d’un type dans sa main et le branlât, elle le tirât à elle et le pris en bouche, je vis son sexe disparaitre entre ses lèvres, elle le recrachait, léchait son gland, passait sa langue le long de la hampe avant de la reprendre entièrement dans sa bouche. Le troisième type s’est placé aussi devant elle et frottât son gland sur sa joue pour montrer qu’il était là.- Oh, trois queues, ça commence à être interessant ! dit elleElle les suçait a tour de rôle, léchant leur queues bien raides, allant des bursa escort bayan couilles au gland. J’essayais de retirer son bandeau mais elle me prit la main et me dit:- Non, laisse le en place ! Je ne veux pas voir qui me baise, ni combien vous êtes ni ce que vous me faite ! faites moi ce que vous voulez ! Les trois compères ne se firent pas prier, ils commencèrent par introduire deux queues dans sa bouche, lui appuyant sur la tête pour qu’elle les prenne a fond. L’un s’est retiré pendant que l’autre restait pour lui baiser la bouche, le premier type se retirat de sa chatte et s’allongeat sur le dos, Laurence vint s’empaler sur sa queue dans un long gémissement. Le dernier réintroduisit son sexe dans sa bouche et continuat ses allers-retours pendant que le dernier se dirigeat derrière elle, il s’agenouillât contre elle sa queue glissant dans sa raie, il commençat par lui masser les seins puis vint titiller son clitoris d’une main. Laurence ondulait des hanches et a chaque mouvement de bassin la queue du type venait taper contre son petit trou. Il lachat ses seins, crachat dans ses doigts et vint lubrifier sa rondelle avec sa salive, Laurence appréciait, elle rejetat la tete en arrière dans un soupir de plaisir lorsque le type introduit deux doigts au fond de son anus. Après lui avoir doigté le cul quelques minutes, il posât son mât sur son trou, elle s’immobilisât et se penchât en avant afin de lui faciliter le passage, il enfonçat un tiers de sa bite et commençat à la limer, celui du dessous reprit aussi ses mouvements. Les deux types la baisaient profondément et intensément lui arrachant des cris de plaisir étouffés par la bite qu’elle avait dans la bouche. L’un deux commençat a commenter:- Oh quelle salope celle là ! Qu’elle est bonne! – Oh oui, c’est une belle salope ! Son cul est doux et serré. Tu vas voir salope on va te baiser à fond, tu vas ramasser!- Ouiiii, baiser moi comme une salope!- On va te remplir de escort bursa sperme! Tu les sens bien nos queues là ?  – Oh oui je les sens bien, mettez les moi bien profond, ouiiiiiiiii, encore plus fort ! Oh oui, oh ouiiiiiii, hummmmm je jouiiiiiiiiiiiiiis ! Les deux types se retirèrent, je m’allongeais sous ma femme, elle me chevauchait, le type avec la plus grosse queue se mit derrière, il appuyât son énorme bite contre la mienne et la pénétrât avec moi, avec deux queues dans la chatte ma femme hurlait de plaisir, elle demandait qu’on accélère. Puis le type s’est retiré et l’a prise par-derrière, je sentais son gros sexe s’introduire sans ménagement dans son cul et commencé à la pilonner. – Oh le salaud ! Il m’encule avec son énorme pieu ! Encore, ouiiiiii ! Le type a déchargé au fond de son cul et moi au fond de sa chatte, nous nous sommes retiré et Laurence s’est allongée sur le lit laissant la place aux deux autres lascars. La place était chaude, l’un des deux hommes s’est glissé entre ses cuisses et l’a pénétré. Elle a levé les jambes et les a enroulé autour de sa taille. – Vas y baise moi, ramone moi bien ! Mets m’en plein la chatteLe type s’est activé quelques minutes et s’est contracté lorsqu’il inondait son minou. Le dernier attendait sagement son tour en se branlant. Il plaçât ma femme a quatre pattes et l’a prit en levrette, il l’a baisé une dizaine de minutes, s’est retiré et est venue se placer devant elle, il se branlait sur son visage, elle ouvrait la bouche pour le sucer, le premier jet giclât sur ses joues et atterrit dans ses cheveux, elle l’enfournat aussitot entre ses lèvres, on voyait sa queue tressautée a chaque  giclée. Elle recrachât son sexe laissant échapper sa semence, elle dégoulinait en cascade sur son menton, ses seins et ses cuisses. Le type avec le plus gros sexe était a nouveau en érection, il prit Laurence par la main, elle se levât, il la plaquât contre le mur, lui levât une jambe et la pénétrât. Il la sautât debout contre le mur, on pouvait entre les bruits de succion de sa chatte inondée, le sperme coulait sur ses cuisses, enfin le type se vidât les couilles dans un râle. Les types se sont rhabillés et sont partis, laissant Laurence comblée. 

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*