Xavier est l’ami des travAprès un intermède hospitalier forcé de plus de 6 mois en comptant tout ce qui est rééducation pour ma petite complice et moi. Heureusement la jeunesse récupère bien plus vite que les vieux cons dans mon genre même si je suis loin d’être grabataire. En tout cas une chose est certaine il est désormais hors de question que j’ai la moindre pensée cochonne en voiture. En effet si j’avais été en pleine possession de mes moyens je suis persuadé que j’aurais pu éviter cette saloperie de semi-remorque. Mais que voulez vous, quand une adorable salope est en train de vous pomper la queue on est pas à 100 % sur la conduite. Bien qu’elle a croqué mon engin dans le choc au point qu’il a fallut suturer. Le plus désagréable c’est bien la désincarcération, les pompiers qui vous retrouvent dans une position scabreuse. Ajoutez y une fois qu’on a repris ses esprits plus tard à l’hosto, les question de la gendarmerie. C’est pas tous les jours qu’on croise çà m’a avoué un gendarme. Un gars d’un certain âge, avec une certaine position sociale, accompagné d’un jeune homme habillé en fille et maquillé etc.. çà pourrait faire un bon début pour un polar. Même si tout çà est gênant en fin de compte la maréchaussée c’est montrée compréhensive, n’a pas laissé filtrer d’infos à part celle d’un banal accident de la route relativement sérieux. Bref si je n’en menais pas si large, ce fut certes des moments peu agréables mais au final pas de suites. Ils ont sans doute pensé que compte tenu de tout ce qu’on c’était cassé comme os on pouvait nous foutre la paix.En réalité, je ne me suis jamais fait aussi peur en voiture et jamais je n’étais passé aussi près de la sanction finale. Incident clos.Avec Eve ma petite trav que j’ai rencontrée il y a maintenant 1 an 1/2 et qui est à ma grande surprise et ma grande joie toujours avec moi. J’avais il y a 1 an, pensé que çà durerait un temps et qu’elle passerait à autre chose. En fin de compte non, Eve est toujours là, coquine est un mot bien trop faible, disons salope en diable. La relation va maintenant au-delà du sexe. On ne veut pas en convenir ou le dire mais c’est bien une relation amoureuse débutée sur un échange sexuel dans lequel, elle et moi sommes comblés. Au fil des mois nous avions expérimenté des tas de choses, je lui en ai fait découvrir pas mal qu’elle a aussitôt apprécié.Chose non négligeable, ma femme qui auparavant était ma complice sexuelle mais qui ses dernières années n’était plus attirée par le sexe et ne voulant plus participer aux soirées d’antan. Il faut dire que de 10 ans mon aînée elle ne se trouve plus assez désirable et ne veux plus se montrer à d’autres que moi car nous faisons toujours l’amour même si c’est moins qu’avant. Elle savait que j’entretenais des liaisons coquines extérieures mais ne voulais pas en savoir plus et ne demandais rien. Avec l’accident elle a du faire face a la situation et par bonheur elle a elle même suggéré que plutôt de jouer le mystère on devait mettre les cartes sur la table et trouver un modus vivendi viable pour tout le monde. Après pas mal de discussions de solutions envisagées. Elle a rencontré Eve, le miracle c’est produit, elles ont trouvé un point commun… moi. Ma femme est toujours amoureuse de moi, moi amoureux d’elle et avouons le amoureux d’Eve. Donc maintenant Eve est toujours avec moi, nous vivons tous trois dans la même maison qui d’ailleurs pourrait abriter encore plus de monde. Nous avons même a plusieurs reprises fait des soirées a trois ce qui n’était pas arrivé depuis des années. Par contre pas question pour ma femme de nous accompagner dans d’autres soirées comme elle l’aurait fait il y a moins de 10 ans. C’est assez particulier, ménage a trois certes mais avec une maîtresse qui est un peu ma fille, c’est encore plus trouble mais j’aime cette situation. Enfin n’allez pas non plus penser que c’est chez moi une constante, nous avons des enfants, un garçon et deux filles qui ont quitté le nid depuis pas mal de temps et jamais je n’ai eu la moindre pensée équivoque à leur endroit et j’aurais sûrement démolis quiconque leur ferait tort. Voilà pour la situation je pense que c’est intéressant de situer avec précision le contexte.Soyons un peu plus légers et remontons en arrière avant cet accident, a peu près à l’époque ou j’avais laissé mes premiers écris sur le site. Ce site pour moi est le plus complet et le plus agréable qui sont, d’une part j’y ai fait quelques belles rencontres et son fonctionnement correspond parfaitement à ce que j’en attends.Bien sûr vous ne pourrez éviter les andouilles, les faux personnages, les butors et les refoulés il y en a partout, non seulement sur ce site mais aussi dans la vie courante. Je regrette un peu parfois le manque de commentaires vraiment développés et les dialogues monosyllabiques pas très intéressants.Il y a un an donc, j’ai dialogué avec un membre du site, comme moi il ne cherchait rien de particulier ce qui semble la meilleur manière de trouver en fin de compte. Il avait apprécié les quelques textes que j’avais publié et était interpellé par ma petite compagne trav. Naturellement il n’est pas le seul à avoir été tenté, il a eu la patience et l’intelligence de véritablement dialoguer et non de faire une demi douzaine de phrases avant de demander quand on se voyait. Nous avons même longuement dialogué par mail. Il semblait gêné d’être tout seul, il avait l’impression de profiter de nous. Il n’en était rien puisque c’est moi qui au bout du compte qui lui ai donné mon numéro de portable pour que nous puissions aller plus avant de vive voix, ce qui a permis de concrétiser une rencontre car nous ne sommes hélas pas de la même région sinon on verrait Xavier plus souvent. Il habite à l’autre bout de la France près de la méditerranée. Il avait heureusement la possibilité de recevoir, j’ai décidé que nous irions nous encanailler un grand week-end dans le midi. Xav est divorcé, rupture très complexe et déchirements à tous les étages. Un garçon qui approche de la quarantaine, une bisexualité assumée mais réfrénée à cause d’un mariage avec une coincée du cul. J’espère qu’il m’en voudra pas de le dire ainsi puisqu’il lira ce texte qui lui rappellera de bons souvenirs j’en suis certain. Je l’ai eu il y a quelques jours au téléphone pour lui demander de ses nouvelles, l’autorisation justement de parler de lui (sans permettre de reconnaissance) et envisager un autre week-end dans les semaines ou mois à venir.Paris – Côte d’Azur çà fait quelques bornes mais avec un grosse limousine c’est une formalité. De plus le temps est passé assez vite puisque n’ayant pas encore eu l’accident Eve se permettait à mon égard des largesses en terme de caresses.. Louée soit la boite automatique. 7H30 plus tard, 3 pipes et 80€ de péages nous étions rendus. On était en fin d’après midi quand nous sommes entrés dans cette charmante propriété. Xav est venu nous accueillir, présentations on est obsédés, pervers mais bien élevés et polis. Première surprise pour Xav, il est tombé en arrêt devant Eve la trouvant bien plus jolie et attirante que tout ce qu’il avait imaginé. On avait évité les échanges de photos, non pas que l’on ai des choses à cacher (enfin…) mais j’ai des fonctions locales assez importantes soumise aux suffrages bursa escort il est donc impensable que l’on puisse tomber sur ce genre de choses. Alors on me dit parfois que compte tenu de cette situation je devrais faire la part des choses. Mais je ne vois pas pourquoi ma vie privée, mes choix, mes goûts doivent interférer avec mes engagements. Xav donc à vraiment les yeux qui pétillent quand il a vu Eve. Naturellement elle avait mis de son côté tous les meilleurs atouts, tenue sexy, maquillage a la fois très classe, mais qui laisse une impression sensuelle. Je ne sais pas comment elle fait mais elle excelle à ce petit jeu. Nous ne sommes pas déçus, Xavier est lui aussi un beau mec, détendu, assez grand musclé avec un petit embonpoint naissant qui est le fruit de son goût pour les bonnes choses. Ce n’est pas moi qui vais lui jeter la pierre mais j’ai plus de 20ans d’avance sur lui. Une chose est certaine, et lui et moi n’aurons aucun soucis pour nous «éclater » au propre comme au figuré.Xavier nous propose de prendre possession de la chambre d’amis, de nous rafraîchir et de nous retrouver en bas vers 19h00. C’est une bonne idée, après la journée passée en voiture une petite douche sera bien agréable.On dépose nos affaires, en un clin d’œil Eve est à poil et file vers la douche, je la rejoins aussitôt. Comment résister ? Malgré notre relation qui semble vouloir durer je suis toujours émerveillé comme au premiers jours. Je ne me lasse pas de la vision de son petit cul, sa taille fine et souple. Je me colle contre elle sous l’eau cascadant. Ma queue est bien sûr dressée, elle sent cette bite dure contre ses reins, elle se tourne vers moi et remue lascivement ses fesses.- Tu bandes bien on dirait mon chéri.Dit-elle- Tu crois ? Tu m’a déjà vu mou quand tu est là ? Répondis-je- Oh ouii !! glousse t-elle. Quand je t’ai bien vidé çà pend un petit moment.Je me penche en avant ,elle a la tête tournée vers moi et je prend sa bouche avec gourmandise. Ses yeux sont rieurs, elle réponds a mon baiser en se tournant totalement vers moi. Je sens sa petite queue contre la mienne, rien de mieux pour me coller une érection monumentale. Elle commence à se laisser glisser vers le bas,certainement pour me prendre dans ses lèvres. Je l’arrête dans son mouvement en disant- Non, non petite salope, on peut attendre d’être avec notre nouveau copain, il est mignon non ?- Oui, il me plaît bien, t’a vu comment il m’a regardée, il me kiffe je crois.- C’est évident, comment veux tu qu’il en soit autrement. Dis-je- Et toi ?- J’ai envie de voir ce que çà va donner, il me plaît bien et en plus j’ai très envie de me faire mettre.- Salaud, pervers !! Tu pense qu’a çà. C’est pour çà que je t’aime.J’élude la réponse car a cet époque j’avais du mal à admettre qu’entre elle et moi on avait passé le stade de l’attirance sexuelle pour ce qu’on peut nommer Amour.J’enfile une chemise et un pantalon de flanelle, léger et rien dessous naturellement. Maintenant Eve se prépare. On avait déjà choisi quelle style elle aurait ce soir. Elle mettra en avant un de ces traits de caractère, une profonde soumission. Elle sort de la salle de bain, un maquillage impeccable, suffisamment marqué pour qu’elle inspire la sensualité et pas trop pour ne pas faire pute de bas étage. Elle est purement magnifique, certes je suis totalement partial mais il faudra vous y faire. Elle a sur le dos un boléro en vinyle d’un noir glacé, par dessus un soutien-gorge clouté noir. Sa taille est ceinte d’une micro jupe en vinyle noir également. Des bas résilles noirs et des bottes luisantes qui montent au dessus de ses genoux. Ces bottes avec un talon de 9cm la fait aussi grande que moi. Par dessus un déshabillé noir vaporeux et transparent. Ces choses qui ne cachent rien mais donne le sentiment d’être habillée. Autour du cou elle porte un large collier clouté, aux poignets des bracelets et par dessus ses bottes aux chevilles les mêmes bracelets.Totalement image D’Épinal de la soumise, même si l’attirail n’est pas indispensable, c’est une tenue que j’adore la voir porter, je fais amende honorable c’est moi qui lui ai demandé de porter cette tenue pour faire une surprise à Xavier.Il est 19h00 nous descendons.J’ai attaché la laisse au collier de Eve, elle descend devant moi l’escalier lentement, les talons de ses bottes claquent sur le bois des marches. Xavier arrive au bas de l’escalier, lève la tête, il est en arrêt, il dévore des yeux ma petite chienne en laisse. Je suis certainement que comme moi sa queue se dresse sous son pantalon. Je crois que même le plus hétéro des mecs ou la plus féminine des femmes seraient au moins troublé sinon excité par cette vision quasi onirique. Eve aime ce jeu, elle y excelle, elle sait se transformer en soumise, elle est soumise, elle adore être privée de son libre arbitre. Mais c’est un jeu, jamais je ne l’obligerais à quelque action que ce soit si auparavant elle n’a pas donné son accord. Soumise totalement oui, mais seulement aux choses qu’elle aime. Il faut que les gens arrêtent de croire que l’on peut forcer une femme ou un homme à ces choses a moins d’user d’une vraie v******e incompatible avec la notion de plaisir. Il n’y a aucun intérêt a soumettre une femme qui ne le désire pas, tout le plaisir est de toujours pousser les limites sans jamais les dépasser. Je le conçois d’autant plus que j’aime tout a fait être à la place de Eve.Xavier est bouche bée, il admire sans complexe Eve qui est devant lui.- Alors Xavier tu la trouve comment ma petite salope ?Dis-je- J’ai peur de me réveiller dit -il avec un sourire béat.- Touche tu verra bien si tu est endormi. Dis-jeD’un geste lent et doux il caresse la joue de Eve, passe son doigt sur ses lèvres. Instantanément Eve happe le doigt et en suce le bout d’une façon on ne peut plus sensuelle.- C’est pas un rêve et il me semble qu’elle est toute chaude. Dit -il. Venez par ici.Nous suivons Xavier dans une immense pièce a vivre, salon, salle a manger. Le soleil qui commence a décliner baigne la pièce d’une lumière orangée qui allonge les ombres. La mer d’un bleu profond barre toute la perspective. Joli coin. Dans cette lumière Eve paraît encore plus belle, sa peau un peu pâle semble hâlée. Je détache le mousqueton de son collier, c’est le signe qu’elle n’est plus la soumise, elle redevient mon adorable petite compagne.- On a tout le temps de jouer mon ami dis-je a Xavier, pour le moment profitons de notre rencontre.- Je profite déjà réponds Xav. Là vous mettez la barre très haut, je ne suis pas sûr d’assumer à votre niveau.- ahahha !! Rit Eve. Mais non n’ai pas peur, çà surprend au début, tu verra tu va adorer. Tu sais c’est lui qui m’a fait découvrir que tout çà était en moi. J’ai adoré ta tête en bas de l’escalier.- Tu te moques de moi à dit Xavier Oui j’ai tellement été surpris, tu est tellement belle et excitante comme çà.- Je te fais bander demande naïvement Eve- Elle est toujours aussi taquine ?? me demande Xav- Ah que veux tu elle est comme çà, pourtant toi qui est plus jeune tu devrais mieux la comprendre, moi je suis un vieux schnock Dis-je- NON dit pas çà grogne Eve en mettant ses bras autour de mon cou en me faisant des bisous.- Tu vois Xavier ce que je dois endurer avec elle !!!Atmosphère détendue, on se sent bursa escort bayan bien tous les trois, Xavier est un hôte parfait, il est plein d’humour. Eve l’apprécie c’est évident et moi il à tendance à me rappeler comment j’étais à 35 ans.. Le champagne, le foie gras, les crevettes on grignote sans véritablement faire un repas, mais c’est aussi bien de picorer en bavardant. La soirée avance, il est temps de lancer les hostilités. Pour ce faire je raccroche le mousqueton au collier de Eve, instantanément elle comprend qu’on passe a des choses sérieuses, je sais qu’elle s’impatientait. Je voyais à son attitude qu’elle piaffait d’impatience, son expression corporelle est d’une limpidité incroyable. Une fois le mousqueton accroché, je tends la laisse à Xav.Il me regarde et prend la poignée de cuir.- Elle est à toi pour ouvrir le bal, laisse toi aller pas de timidité elle est prête à tout ou presque.- Comme tu y vas, tout ? Dit Xavier- J’ai dit presque quand même ajoutais-je.Eve tourne la tête et me regarde sa langue lèche ses lèvres, je comprends l’invite.- Flackk fait la gifle que je lui donne.Sa tête oscille, elle relève aussitôt le menton, le regard brûlant et provocateur. – Allez chienne, occupe toi de Xavier c’est ton maître tant que je n’ai pas repris ta laisse. Dis-je de façon agressiveXav semble un peu gêné, brièvement. La joue de Eve se marque de la trace de mes doigts. Ce démarrage me fait bander naturellement. Je constate que Xavier aussi présente une rotondité dans son pantalon. Il attire Eve prés de lui, elle s’agenouille, posant ses mains sur les cuisses de notre hôte. Avec dextérité elle dégrafe la ceinture, ouvre la fermeture et libère une magnifique queue, bien gonflée, au gland cramoisi. Cette vision ne me laisse nullement de marbre, instinctivement je pose ma main sur la bosse et masse un peu mon chibre.- Mets toi à l’aise dit Xavier.Il est aussi intéressé que je le suis a son endroit. Je suis rapidement à poil, la queue tendue en face de Xav qui continue à se faire pomper par Eve. Je me branle lentement, j’ai me dit on, une belle queue, longue de 19cm épaisse et noueuse, les qui courent le long de ma tige semblent toujours prêtes a exploser de façon naturelle alors quand j’ai des anneaux, un lien quelconque ma queue ressemble assez à un pied de vigne. Eve au début avait craqué, elle craque toujours car elle prend plaisir à me sucer, me caresser ou se faire prendre. Elle me dit qu’elle a jamais connu personne qui bandait aussi fort. Pour avoir fais pas mal de soirées, je dois dire que j’ai vu plus de queue un peu plus molles que la mienne. Naturellement en prenant de l’âge ce n’est plus comme a 20 ans, mais encore en ce moment je peux en remontrer à pas mal de petits jeunes. C’était mon quart d’heure de gloire, il ne faut jamais être trop humble.Xavier apprécie la bouche de Eve, elle l’avale en entier, sa queue est sensiblement de la même taille que la mienne, mais plus lisse, moins tourmentée. Eve a les joues le menton luisants de salive, Xavier à les couilles qui dégouline de bave. Ma petite salope adore les sucettes baveuses. Elle remue son petit cul comme si un fantôme la baisait. Je sais pourquoi et j’attends que Xav fasse la découverte, une nouvelle surprise. Ce qui arrive même plus tôt que prévu. Très excité, Xav demande à Eve d’ôter sa jupette. Après une mimique qui ne manque pas de me faire sourire il me regarde et dit :- Décidément tu fais tout pour la garder pour toi on dirait. Mais il a un petit sourire quand même.Eve a docilement laisser tomber sa micro jupe sur ses pieds, Xav pensait trouver une petite culotte sans doute, au lieu de çà il se rend compte que Eve est encagée et pluggée. – Ouahh vous êtes pleins de surprises tous les deux, j’avais vu en photo ou en film, mais là en vrai à portée de main c’est comment dire..- Troublant ? Excitant ? Gênant ? Dis je – Les deux premiers me dit Xavier.Il examine avec soin la cage, le petit sexe d’Eve voudrait pouvoir se dresser mais il est contenu par la cage. Comme elle est excitée, quelques gouttes sont accrochées au fil métallique de celle ci. Xav le remarque , du bout du doigt il att**** cette goutte qui suinte de son gros clito au fond. Il approche son doigt humide des lèvres de Eve qui suce le doigt avec une mine gourmande. Maintenant il examine le plugg de latex noir dont seule l’embase ronde est visible contre les fesses de ma petite chienne. Il me jette une œil interrogateur et dit :- On dirait que c’est vraiment un gros, gros pluggPosant ses doigts sur la rondelle de latex il pousse un peu le faisant aller de l’avant. Eve geint doucement et ses reins se creusent. Appuyée avec ses mains sur la table basse, le cul en l’air elle s’offre à l’inspection, aux doigts inquisiteurs.- Dis nous de quoi tu a envie salope lui ordonnais-jeElle répond avec une voix cassée par l’excitation. Je la sens en demande, elle adore les moments que nous passons.- Oh défoncez moi, j’ai tellement envie de vos queues.Dit elle- Si on veut la contenter il faut lui enlever ce plugg mon ami, a toi l’honneur mon ami.Xavier en mourrait d’envie c’est une évidence. Sa queue est droite comme un I il se rend compte que je la regarde sa belle queue. -Allez n’hésite pas elle attend que çà tu sais.Il att**** le disque de latex et tire légèrement. J’ai changé de place maintenant assis à côté de lui je peux voir le petit cul de ma chérie. Il tire doucement, Eve soupire de plus en plus fort. Xav se rends compte de la taille de l’engin.- Putain !! il est énorme. Comment tu fais pour prendre çà dit Xavier.- J’aime çà réponds Eve dans un souffle.Il tire lentement, les plaintes de Eve montent crescendo. Son petit trou se dilate, un long fil transparent pend au bout de la cage avec une goutte au bout çà coule vers le sol. Je pose ma main sur la queue de Xavier , il est tendu a mort, sa queue est bouillante. Il gémit au contact de mes doigts et encore plus quand je l’enserre. Je fais doucement pour ne pas risquer de le faire partir. Mon pouce sous son membre , appuie sur son urètre en remontant vers le gland. Une grosse goutte claire naît, avant de couler le long de son gland.- Ohhh la vache dit il doucement. C’est bon.Je me doute que c’est bon, je me retiens pour ne pas sauter sur cette queue et la sucer jusqu’à ce qu’elle crache sur ma langue. Xavier tire toujours lentement sur le plugg, l’anus de la petite s’ouvre, il devient un mince cordon de chair pâle, exsangue sous la dilatation. Eve respire de façon saccadée et semble trembler légèrement.. Je délaisse la queue de Xav et libère de sa prison le sexe/clito de ma chérie, elle pousse un gémissement de satisfaction et sa petite queue est tellement tendue qu’elle claque contre son ventre dès sa libération.Le plugg est maintenant arrivé au diamètre le plus fort soit 10cm. Encore quelques millimètres et il sera expulsé. Du bout des doigts je le repousse en elle. Eve pousse un petit cri suivi d’une sorte de grondement, tandis que son ventre se creuse. Du petit sexe encore une fois une goutte translucide s’échappe et descend au bout de son fil comme une araignée de plaisir. La vision est toujours excitante pour moi mais aussi pour Xav- Oh la vache mais regarde comment elle mouille !! dit -il- Comme toi.. comme toi. Disant cela je presse escort bursa sa queue faisant aussitôt sourdre la même humidité.Je relâche mon étreinte sur sa queue, je n’ai pas envie qu’il crache bêtement trop tôt. Enfin nous sommes trois vraiment très excités. Je fais signe à Xav de tirer a nouveau le plugg. Lentement il commence à dilater le petit trou de ma salope. Un instant je regrette de ne pas avoir été pluggé également je trouve çà tellement jouissif. Eve gémit de plus en plus fort, ses reins se cambrent. Nous sommes arrivés au plus large. Je fais un petit signe a Xav qui pige aussitôt. Il repousse le plugg au fond du cul de Eve.- Arrrhhhhhhh putain c’est bon dit elle Encore !! Encore !!Avec ses mains elle écarte plus encore ses petites fesses. Xavier à nouveau sort presque l’engin pour le repousser en elle. Nouveau grondement guttural, ses jambes tremblent comme si elle allait choir. Sa petite queue, coule de plus en plus, un long fil glaireux descend presque jusqu’au sol. Sur ce fil glissent plusieurs petites perles qui descendent paresseusement venant grossir là goutte au bout. Avant qu’il ne se rompe, je passe ma main en dessous et récupère ce nectar qu’elle distille. Le creux de ma main est bientôt plein d’une petite mare de plaisir. J’approche ma main de la bouche de Eve et elle lèche avec avidité son plaisir à l’état liquide. Elle a reposé ses mains sur me marbre de la table. Ses ongles crissent alors qu’elle griffe la pierre, comme une chatte faisant ses griffes. Eve est bouillante à souhait. Certes je l’ai vu perdre les pédales bien plus que çà.. mais il faut qu’on s’occupe d’elle. Xavier joue avec le plugg, il glisse avec aisance, la petite mouille tellement du cul que ses fesses sont luisantes et au bas de son petit trou elle laisse échapper une mousse blanchâtre qui laisse des traces sur le plugg.- Allez libère là .. elle en meurt d’envie.. Dis-jeLe souffle court, Xavier ne perds pas une seule image de tout çà. Sa queue au gland rougi et luisant tressaute. La mienne n’est pas mieux et mes couilles sont serrées, je bande a m’en faire mal. Eve respire a grand bruit, une fine sueur perle sur son dos, ses aisselles, ses flancs. Ses boules sont a peine visibles, presque rentrées en elle. Son petit trou encore une fois est a la limite de la rupture, c’est l’impression qu’il donne mais je peux assurer qu’il ne risque rien. La petite chérie est souple de ce côté.Cette fois Xavier continue la traction. Eve gronde et tremble de plus belle. Enfin l’engin sors, une cascade humide coule de son trou ravagé qui reste béant. La chair rose vif, rouge presque s’offre a nos yeux. Elle est secouée de spasmes. Elle pousse se dilate encore plus. Sa queue goutte et macule le sol de gouttes plus larges et laiteuses. Xavier ne résiste pas à la tentation, parcours du bout des doigts l’anus dilaté à l’extrême puis y glisse trois doigts.- Ahhhh ahhh baise moi baise moi supplies la gamine.- Allez vas y bourre là.Xavier ne se fait pas prier et plante sa queue gonflée dans l’anus offert et presque ruisselant de ma chérie. Quand il la pénètre Eve pousse un rugissement. Xavier lui claque les fesses. Diable il fait exactement ce qu’elle adore. Vous allez peut être penser qu’après un si gros gode elle ne ressentira pas le même plaisir. Détrompez vous il y a un monde entre le factice et le réel. Une queue c’est vivant, on la sent pulser, battre, sa chaleur également et le mouvement. Plaisir différents. Soit être comblé par la taille ou ressentir la vraie possession. Difficile d’expliquer mes amis, je vous engage à le vivre. Ah naturellement pas question de se sentir écrasé par son anus. Encore que Eve est assez musclée sans y paraître et qu’elle sait se resserrer sur ma queue ou celle de son partenaire de l’instant.- Ouiiiii !! gueule t-elle en secouant la tête. Oh putain !! défonces moi chéri !!!Ce chéri écorche mes oreilles, mais elle est coutumière des faits. Malgré tout j’ai toujours un petit pincement au cœur quand elle dit çà à un autre que moi, quand c’est une autre cela ne me gêne pas du tout. C’est comme çà. On a toujours un réflexe de possessivité, je partage mais elle est mienne. Certaines choses me dérangent, le baiser c’est aussi un truc que je subis. Je ne dis rien, ne fais pas de scène ni même la remarque. C’est entre moi et moi. C’est a mon sens la meilleure preuve que notre relation va bien plus loin qu’une relation purement physique. Malgré tout la voir prendre du plaisir devant moi, me comble et me fait bander. Je pose mes mains sur le dos de Xav, le caresse les long des flancs, passant mes mains sur sa poitrine, je trouve ses tétons que je roule et pince entre le pouce et l’index. Je suis sensible a cette caresse moi aussi. Xavier à l’air d’aimer. Ma queue est contre ses fesses, je me colle a lui, me frotte si bien que je laisse sur ses reins des traces humides. Alors qu’il va et vient entre les fesses de Eve, je m’agenouille derrière lui, écarte ses fesses et débusque sa rondelle. A l’œil il est évident que je ne suis pas le premier à m’intéresser à cet orifice. Sa peau est douce, mes lèvres courent sur son cul rebondi. Ma langue passe et repasse sur son sillon. Puis je taquine sa rondelle brune, l’embrasse, ma langue pousse et il s’ouvre comme une fleur sans que je doivent faire un effort.- Oh c’est bon salaud dit il à mon intention.Pour toute réponse je crache sur sa rondelle et enfile mon pouce en caressant sa fesse. Soupe son anus m’accueille sans rechigner. Il écarte légèrement ses appuis tout en continuant de baiser ma petite salope qui couine comme un goret. Il sait vers quoi je me dirige.Je me redresse, je promène mon gland dans sa vallée culière, mon gland s’arrête contre sa rosette. Un coup de rein me suffit a entrer la moitié de ma queue en lui.Un autre coup de rein me voici avec le ventre contre ses fesses. Son cul s’affole, il malaxe ma queue, je sens parfaitement les muscles qui enserrent ma queue gonflée. – Ohhhh fait Xavier Ouii vas y-Je te baise et tu baise ma salope !! Putain il est bon ton cul.Je suis vraiment très excité, même si la situation n’est pas une première. C’est notre première rencontre avec Xavier, je ne me trompais pas en me disant que ce ne serait pas la dernière. Je finis par caler mon rythme sur son rythme. J’ai presque l’impression de baiser Eve au travers de lui. C’est vraiment bon. Il réagis bien, il adore mes mains sur sa poitrine et mes doigts qui lui travaillent les tétons. Je le comprend et j’aimerais bien une paire de main secourable pour s’occuper des miens.- Ohh je vais partir dit Xavier.. Ahhhhhrrrr- Oui Oui couine Eve je te sens.. oh oui encore encore c’est bon.Je sens son cul se serrer sur ma queue, un vrai étau. Je ne tiendrais pas longtemps non plus. Mais il a a peine jouis dans le cul de Eve, qu’il se retourne me faisant sortir de son cul. J’étais sur le seuil de l’explosion. Il s’agenouille vivement, engloutis mon gland et ma queue. En deux allez retour de sa bouche..je crache tout mon jus dans sa bouche.- Oh tiens salope, tiens .. bouffe moi tout !!! dis-jeEve se remet debout, contre Xavier, sa petite queue dressée dans sa main, elle se branle contre le visage de notre nouvel ami. Elle éclabousse les joues, le front, le nez de Xavier, je me penche vers elle et l’embrasse. Elle tremble de tous ses membres. On est tous un peu groggy. Bon dieu quel plaisir. On fini par se trouver tous les trois a genoux enlacés, a se rouler des gamelles plus qu’humides et plein de sperme.Et le week-end était loin d’être terminé !!

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*