Sena, nos premiers émoisJe l’emmenais dans mon appartement le weekend suivant. Je précédai Sena dans les escaliers, son cul balançait de droite à gauche dans son jean bleu moulé. Elle remarqua l’effet que cela produit sur moi et en rigola. Par la suite, cette pratique allait devenir un petit jeu entre nous, Sena se précipitant en premier pour grimper les escaliers, où que nous soyons, mon regard sur ses fesses ayant pour effet de l’exciter terriblement. Pour faire évoluer le jeu, elle me demandait ensuite d’être en haut des escaliers et d’observer le nombre d’hommes et de femmes qui fixaient leur regard sur ses fesses…Arrivé dans mon appartement, elle me fit un sourire avant de se mettre à quatre pattes et d’entreprendre le chemin jusqu’à ma chambre dans cette position. Ainsi, le mouvement de ses fesses était encore plus prononcé, et elle prenait un malin plaisir à accentuer chacun de ses balancés. Je la suivais en marchant. Ce petit jeu m’ayant donné une érection terrible que j’essayais ridiculement de dissimuler, nous arrivâmes dans ma chambre. Sena, toujours à quatre pattes, sortit un cornet de son sac à main. Elle me le tendit et m’invita à déballer son contenu pendant qu’elle bursa escort retirait son haut. Je déballais un paquet de pincettes neuves et 2 cordes. Elle me dit de les utiliser à bon escient. Je me sentais orienté dans une direction, j’ai toujours détesté cette sensation surtout lors de rapports sexuelles. Cependant là, de la sentir frêle et fragile et m’invitant à la soumettre à mes désirs, je ne puis résister. J’attachais maladroitement ses mains dans son dos et je la senti respirer profondément, comme si ce simple geste revêtait une profonde importance. Ses mains ainsi attachées, je l’attirais contre moi, l’embrassant dans le cou et prenant ses seins dans mes mains. Je la fis basculer en avant, ses mains attachées dans son dos l’empêchant de se retenir, je la fis descendre doucement et apposait son visage sur un coussin. Je me retrouvais ainsi avec ses fesses cambrées face à moi, totalement mienne. Je lui retirais son pantalon et, n’étant pas encore habitué, m’extasiait quelques secondes sur sa beauté. La sentant s’impatienter, j’entrepris quelques fessées sur une fesse puis sur l’autre, qui eurent l’effet escompté. Elle se cambra d’excitation et me dit de continuer. Je escort bursa pris un plaisir fou à lui procurer cette douleur intimement intense que sont les fessées. Je l’installai sur le dos et m’appliqua à embrasser son ventre tout en pinçant légèrement ses tétons. Je m’empressais d’appliquer une pincette sur chacun d’eux. Sena se cambra à nouveau de plaisir. Je décidais de pousser l’expérience plu loin et d’ajouter 3 autres pincettes sur chacun de ses petits seins. Lorsque ceci fut fait, je prenais la deuxième corde, qui était beaucoup plus fine que la première et la fit passer dans le petit rond vide de chacune de pincettes. Il me suffisait finalement plu qu’a tirer légèrement sur la corde pour effectuer un tirage simultané sur chacune des pincettes. Je n’étais pas peu fière de mon idée et Sena semblait folle, ses yeux se révulsaient et elle faillit s’évanouir tant ce simple stratagème allumait en elle un feu dont je ne mesurais pas l’intensité. Je sortis mon sexe qui n’en pouvait plu d’attendre et l’approcha de la bouche de ma petite esclave. A la seconde ou elle le sentit près de ses lèvres, elle fondit dessus et l’avala dans sa quasi entièreté. Jamais on ne m’avait prodigué bursa escort bayan une telle fellation, mon excitation monta très vite, trop vite, et après une petite minute à ce rythme, je dus me rendre à l’évidence : 1, il y avait de grande chance que je sois amoureux de cette fille, 2 je vais jouir très bientôt. Je le fis savoir à Sena qui me sourit en coin avant de continuer de plus belle. Je repris en main la corde qui reliaient les pincettes entre elle et tira légèrement dessus en attendant mon explosion finale. Je finis pas ne plu tenir, je sortis mon sexe de la bouche de Sena et je jouis immédiatement. Un premier jet vint s’écraser entre les yeux de la belle puis un second dans son œil droit. Les quelques jets restant s’occupèrent à couvrir de manière quasi uniforme le pourtour de ses lèvres et son nez. Après ce moment émotionnellement éprouvant, je me rendais compte que je tenais dans ma main la corde au bout de laquelle se trouvait toujours les pincettes. Je les avais arrachées de la poitrine de Sena sans même m’en rendre compte. De jolies marques ornaient ses seins, je m’en excusais mais elle ne m’entendit même pas. Sena semblait ivre de la jouissance intérieure typique de celle qui a obtenu ce qu’elle désirait. Elle léchait le pourtour de ses lèvres et se délectait des quelques gouttes de sperme qu’elle arrivait à saisir du bout de sa langue. Elle sourit, elle était belle ainsi salie.

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*