Bbw

salope en chaleur2Nous avons baisé ainsi pendant 2 heures, la chienne que j’étais en réclamait encore, mon Hamidou (c’est ainsi qu’il se prénommait) de par sa jeunette tenait la route, j’avais l’impression que sa queue d’ébène ne débandait jamais, il avait éjaculé plusieurs fois mais demeurait malgré tout dur, je le lui dis et il me répondit qu’avec une salope telle que moi c’était facile de garder la bandaison, il est vrai que je n’hésitais pas à m’exhiber, à montrer ma chatte et mon cul sans aucune pudeur, et que il pouvait se servir de mon corps entier, tout y passé, chatte, cul, seins, bouche, j’avalais sa semence sans rechigner et je le pompais avec gourmandise. De son coté il me bouffait la chatte et le cul divinement, et ne laissait pas une goutte de mon nectar. D’autant que je mouillais comme une chienne.Dans la chambre cela sentait le foutre, la moule, bref ca sentait le cul et je me disais que son ami n’était pas encore arrivé, et qu’est ce que ce serait après quand nous baiserions à 3, ca allait sentir encore plus. Quand nous décidames de nous reposer un peu en buvant un peu de champagne, Hamidou recut un sms de son pote, celui ci s’annoncait dans 20mn, nous décidames de canlı bahis şirketleri prendre une douche avant son arrivée afin d’etre de nouveau frais pour recommencer les ébats mais cette fois ci à trois. Je douchais pour enlever tout le foutre sur moi, Hamidou m’avait giclé dans les cheveux j’étais collante mais j’aimais cela, je songeais que dans un petit moment, je serais avec deux hommes qui vont s’occuper de ma moule et de mon cul sans oublier mes seins. A cette idée, ma chatte recommenca à mouiller, elle voulait encore jouir la coquine.Je venais à peine de finir de me remaquiller un peu, que l’on frappa à la porte, Hamidou alla ouvrir et je vis rentrer un superbe grand black encore plus noir que Hamidou, au regard qu’il me lanca je vis que je lui plaisais, je ne m’étais pas rhabiller, Hamidou m’avait demander de juste remettre mon soutien gorge et mon string et de réajuster mes bas sur mon porte jarretelle, j’avais toujours mes bottes, Omar (son prénom) vint me faire la bise et se retourna sur Hamidou en disant tu as raison elle est superbe. Je lui répondis merci en riant et lui disant que lui aussi n’était pas mal, c’est vrai qu’il en jetait avec son pantalon noir canlı kaçak iddaa et sa chemise blanche, je l’imaginais déjà nu, sa superbe queue dressée, rien qu’à cette idée je frottais inconsciemment les cuisses l’une contre l’autre, ma chatte ne se controlait pas, mes deux coquins s’en apercurent et se regardèrent en hochant la tete.Hamidou nous invita à nous asseoir sur le divan, je pris soin de m’asseoir en écartant un peu les jambes afin qu’ils puissent voir mon pubis, je voulais qu’ils s’occupent très vite de moi et qu’on démarre vite notre orgie, Hamidou me demanda de m’écarter et de branler ma chatte ce que je fis sans me faire prier, ca apaiserait un peu ma moule en chaleur, je mis mes jambes sur les accoudoirs du fauteuil j’écartais le fil de mon string afin de laisser apparaitre ma moule et mon cul, j’écartais mes lèvres afin de bien montrer mon clitoris, les deux cochons face à moi n’en perdaient pas une miette, et commencaient à se frotter la bite à travers leur pantalon, deux belles bosses y apparaissaient. Je glissais deux doigts dans ma chatte et les ressortis pleine de mouille que je léchais, Omar avait sorti sa queue et la branlais, je découvrais une grosse et canlı kaçak bahis longue bite noire hummmm quel phallus, je tapotais mon clito encore plus énergiquement, Hamidou s’était entre temps déshabillé et était resté debout pour se branler, il s’approchat doucement de moi et me présenta sa bite, je me jetais dessus pour la lécher tout en continuant de regarder Omar qui s’astiquait le manche avec énergie, Hamidou me branla le minou, sa main était fraiche sur mon sexe brulant, je gémis, Omar se leva et vint nous rejoindre, il s’enquit de me lécher la moule, il allait de la chatte au cul et inversement, je continuais de bouffer la bite et les couilles de Hamidou, je n’avais jamais pratiqué de trio et j’adorais cela, je jouis sous la langue et les doigts de Omar, je sentais ma cyprine degoulinait après mon orgasme, ce qu’il lécha avec gourmandise, Hamidou éjacula dans ma bouche, j’avalais tout je n’en perdais pas une miette.Ce fut au tour de Omar de me présentait sa bite, il voulait lui aussi etre sucer, et de toute facon je n’attendais que cela, je commencais par de petits coups de langues sur le gland, il caressait mes cheveux, et soupirait, je lui faisais du bien cela se voyait, je l’avalais ensuite tout entier tout en malaxant ses belles couilles, il tenait ma tete et faisait des va et viens dans ma bouche, j’avais toujours adoré qu’un mec baise ma bouche, il ne tardat pas à envoyer la purée trop excité qu’il était.A suivre…….

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*