Bikini

Rugby-Femelles-Club St-lois 4Le staff c’est réuni et souhaite organiser une séance de shooting photo pour mettre en avant notre nouvelle équipe des Rugby-Femelles-Club St-loises. Un photographe de renom est commandité pour immortaliser notre équipe dans des positions plus sexy les unes que les autres. Cette série devra être publiée dans un magazine de sport et diffusé sur le net. Une idée de calendrier est aussi évoquée. Christian et Alain nous briefent en nous recommandant d’être les plus salopes possible et que nous n’avons pas le droit à l’erreur. J’avoue qu’en tant que Capitaine, je suis super stressée au milieu des assistants, Le jour du shooting, nous voilà toutes nues dans les vestiaires au milieu des assistants, attachées de presse, du photographe et bien entendu du staff et des rugbymen du Club. Des maquilleuses s’occupent de nous et je ne sais plus trop dans cette effervescence où donner de la tête, prise dans le tourbillon des événements.Comme nous sommes franchement très nerveuses, le photographe, très pro parvient à nous détendre et même nous faire rire.J’avais déjà fait des séances photos auparavant mais jamais d’une telle ampleur. Grâce au photographe et la complicité qui nous unie dans l’équipe, la séance se déroule dans une ambiance pour le moins sensuelle. Tout en essayant de garder un maximum de professionnalisme, je remarque que Fred le photographe, est rapidement sous le charme de notre sensualité. Nous nous détendons rapidement et devenons très exhibitionnisme devant ce parterre qui nous observe comme des bêtes curieuses. Les poses individuelles ou collectives se succèdent de plus en plus suggestives. L’excitation nous gagne. Une maquilleuse au moment d’une retouche me confie :« J’admire vos seins et vos tétons qui darde me font mouiller. »Si elle savait que mon sexe est également complètement trempé. Fred, avec les gros plan, le sait bien. Son œil avisé de pro ne ratent rien des tentions sexuels qui nous envahisses. Malgré son professionnalisme, je remarque bien son érection comprimée dans son jean trop étroit. Pour calmer le jeu, nous passons aux photos en extérieur. Photos de groupe, assises sur le ballon ovale comme pour le faire pénétrer, langue le léchant comme bakırköy escort si c’était une bite, tout y passe.Voilà déjà deux heures que la séance photo dure. Alain et Christian propose une pose autour d’un verre de champagne et en profite pour discuter avec le photographe d’autre forme de pose plus poussée avec ses jeunes pour montrer la cohésion du groupe. Fred nous regarde, regarde les jeunes rugbymen et déjà il échafaude les possibilités de shooting entre l’équipe masculine et féminine. A ce moment, je sais que le shooting va passer à l’orgie. C’est vrai qu’excitée comme nous sommes toutes, nous ne pensons maintenant qu’à une seule chose, pas faire une autre séance photo, mais bien ce faire culbuter par ce photographe, son équipe d’assistance, notre staff ou bien les joueurs, mais peu importe qui. La seule envie que nous avons désormais c’est de nous prendre des queues. J’ai envie de leur hurler :« Culbutez-moi ! Prenez-moi là tout de suite ! Baisez-nous sauvagement ! »Mais je laisse notre coach, notre Président et le photographe mener notre barque. La séance recommence et cette foi on entre dans l’action avec les mecs du Club.Avec son appareil, il ne perd pas une miette des scènes. Son équipe nous dirige et les poses sont de plus en plus porno. Fred nous photographie sous tous les angles.« Vous êtes vraiment trop bonnes bade de salopes ! J’ai jamais fait un shooting aussi chaud ! Avec des chiennes comme vous, ça va être le shooting ultime ! »Alain me lance :« Pendant que tu suce Hector et te fait prendre par ben, tripote-toi les mamelles ! Oui c’est ça c’est bien continue comme ça ! »Je suis ses consignes à la lettre. Sofia se fait démonter par les attachés de presse et mes filles se frotte le pubis entre elles en suçant des joueurs. Fred, le photographe a du mal à contenir ses envies de participer à la bataille qui se déroule sous son objectif. On se fait traiter de putes, de salopes, de chiennes et on aime ça. Nous ne sommes maintenant que des tigresses en mal de mâles. Nous sommes décidées à faire tout ce que nous pouvons pour satisfaire ces mecs et aussi les maquilleuses qui se joignent à nous.Fred n’en peut plus. Il sort sa queue qui est dure beşiktaş escort comme une barre de fer et se jette sur la première bouche disponible. C’est Vanessa qui bénéficie de cette verge rageuse qu’elle ne se fait pas prier pour la prendre en bouche.La situation est complètement folle. Le shooting dé**** en orgie générale. On se prend des queues et des chattes de tout côté. C’est trop bon. Nos seins sont malmenés et nous y prenons un plaisir extraordinaire. Fred a laissé une caméra tourner et je pense queles rush vont être d’enfer. Je pousse des couinement en permanence, accompagnée dans ce concert par mes autres copines.Fred saisit Vanessa par les cheveux pour lui ôter sa queue de la bouche en lui disant :« Tu pompes comme une vraie pro grosse salope ! Prend là bien au fond de ta gorge de chienne !»Elle ne se fait pas prier. Une chatte mouillée se pose sur ma bouche et je la déguste avec gourmandise.Arrivée à ce stade là, je ne m’occupe plus que de mon plaisir. Je ne pense qu’à me faire pénétrer dans tous les trous, sentir leurs sexes dans mon corps. Tout mon corps brûle de désir. J’ai cinq mâles à ma disposition. Je me retrouve avec deux sexes dans la bouche et deux dans la chatte et le cul avec une verge d’un black dans la main. C’est l’extase. Si j’avais su que la création de notre équipe de femelles rugby-women allait tourner de cette façon….Le shooting enfin si on peu maintenant parler de shooting continue dans ce dérapage orgiaque un bon moment. Les mecs sont infatigables. Ils me font prendre pratiquement toutes les positions possibles. J’ai eu droit à leurs sexes dans ma bouche, mon petit trou et mon vagin. Les deux dans ma bouche éjaculent pendant qu’un troisième se lâche dans mon cul. Ce n’est que couinement, cris, gémissement alors que les éjaculations se succédent comme un final de feux d’artifices.Alors que j’avale comme je peux le sperme de mes deux mecs, Fred me fait face et me retournant comme une crêpe, prend la place de celui qui m’enculait pour m’empaler d’un mouvement sec en s’enfonçant jusqu’à la garde. La double pénétration avec un gros black dans mon vagin me fait hurler de plaisir. Le plaisir est continue et je suis à deux doigts beylikdüzü escort de l’orgasme. Je ne touche plus terre, au propre comme au figuré. Mes amants me portent en m’embrochant. Enculée, baisée, je suis saturée de caresse et de claques. Des doigts pinces mon clito poussant mon excitation jusqu’à l’orgasme. De nouvelles pénétrations énergiques et brutales décuple mon plaisir. Les va-et-vient endiablés font ressurgir des émotions démoniaques. Deux autres verges me forcent la bouche. Avec mes mains, ma bouche, ma langue, je pompe mes amants sans savoir qui ils sont. J’avais déjà expérimenté les effets d’une triple pénétration sur une plage en Guadeloupe il y a quelques années maintenant. Mais aujourd’hui, dans ce stade, au milieu de mes copines qui se font défoncer comme moi en étant pénétrée par quatre amants en même temps, tout en en masturbant deux autres, je suis sur un nuage. Mes baiseurs explosent de plaisir et échangent leurs places pour se relayer lorsqu’ils jouissent. Ils m’honorent avec vigueur et profite d’avoir d’aussi salopes femelles vides couilles à leurs disposition, offrant leurs corps avides de plaisir. Le final approche et tous sont épuisés. L’un d’eux m’arrose le visage dans un spasme de plaisir provoquant la jouissance d’un de ceux qui me pénétraient profondément ne sachant dans quel orifice se répandait ce foutre brûlant en moi me maintenant en état d’orgasme permanent. Puis très vite leurs couilles vidées, nous nous retrouvons allongées sur la pelouse, haletantes encore de plaisir, inondée de spermes, nos trous totalement dilatés laissant s’échapper le trop plein de sperme. Quand nous reprenons nos esprits, Nous ne sommes plus qu’avec le staff du Club. Couvertes de baisés, ils nous emmènent avec précaution au douches. Alain et Christian nous félicite pour nos prestations exceptionnelles et ça nous suffit pour être fière de nous.Sous les douches, ils profitent encore de nous en nous lavant dans les partie les plus intimes de nos corps. Le désir est bien présent mais les forces nous font défaut. Nous nous rinçons, savonnons, shampooinons devant nos admirateurs.La soirée qui s’en suit dans les locaux du stade est voluptueuse et raffinée. Bien entendu, nous sommes restées nues.fut délicieuse car nous sommes resté, tous nus. J’ai affirmée ma position de Capitaine de l’équipe car mes copines me disent être admirative de ce que j’avais osé faire et qu’elles avaient passées aussi un merveilleux moment et étaient prête à me suivre dans n’importe qu’elle occasion

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*