Première expérience BDSM avec PierreD’aussi longtemps que j’ai des relations avec des hommes, j’ai toujours eu dans l’idée de me soumettre aux désirs d’un maitre. Ce fantasme s’est construit au fur et à mesure des rencontres que j’ai fait. Prenant toujours le rôle du passif, je n’ai jamais été aussi excité que quand mon partenaire, d’une injonction formelle, me faisait me mettre à ses pieds pour sucer son sexe ou qu’il me contraignait à prendre des positions qu’il souhaite pour profiter de mon corps.Avec la volonté d’explorer mon penchant pour la soumission, j’ai posté sur internet une annonce “Soumis recherche Maitre” dans laquelle je propose à un maitre de me soumettre à ses désirs. Après quelques réponses sans intérêt, je reçois un message et une photo de Pierre. Pierre a 50 ans, il me propose de me soumettre et de me ligoter avant d’utiliser mes orifices. Nous échangeons quelques messages qui me rassure sur ses intentions et nous prenons rendez vous chez lui pour le lundi suivant.Au moment d’arriver chez lui, je ne sais pas à quelle sauce je vais être mangé, je suis un peu stressé. Je sonne à sa porte et Pierre m’accueille. II est vêtu d’un jean et d’une chemise qui laisse apparaitre un torse poilu, très viril. Il me sert la main et je suis tout de suite frappé par la taille et la force développée par celle-ci. Pierre est grand, il me dépasse presque d’une tête et je me sens déjà faible à ses cotés. Il m’invite à entrer et ferme la porte muğla escort derrière moi.Lors de nos échanges pas message, nous avions convenu, à ma demande, de commencer par partager un verre afin de me mettre à l’aise. Mais, Pierre ne me propose pas de passer au salon ni de boire un verre. Il me prend fermement le bras et il me met à genou devant lui. Je proteste: “On avait dit qu’on boirait un verre avant, non?” Pierre me répond en me donnant une petite gifle : “Tu crois que tu es venu là pour boire un verre? Tu es venu ici pour faire ce que je veux!” et il sort un collier de sa poche pour me le poser. Il me dit: “Maintenant, tu es mon soumis. Tu vas faire ce que je te dis!”. Mon cœur battant la chamade, je ne trouve qu’une seul réponse à lui donner: “Oui, maitre.”Pierre commence alors son travail de soumission. Après m’avoir fait me déshabiller, il me passe une laisse sur le collier qu’il m’a posé et en tirant d’un petit coup sec dessus, il m’ordonne de le suivre. A ce moment, je commence à me rendre compte du caractère humiliant de la situation: je suis nu et je marche a quatre pattes derrière un homme que je ne connais pas. La honte se mêle à l’excitation dans un mélange de sentiment que je ne connaissais pas mais que j’apprécie. Il me conduit à travers sa maison pour finalement prendre un petit escalier et monter à l’étage.La promenade se termine dans une pièce que Pierre me présente comme sa pièce de soumission. Je comprend escort muğla que c’est ici qu’il a l’habitude de conduire ses soumis pour les humilier et les punir.Il me place au milieu de cette pièce et vient de positionner face à moi. Sa main gauche me tenant laisse, Pierre déboutonne son jeans et sort son sexe de sa main droite. A moitié bandé, celui-ci est a l’image de la virilité de Pierre, épais et noueux mais pas très long. Sans ménagement, il présente son pénis à l’entrée de ma bouche ouverte et tire sur la laisse pour le faire rentrer directement au fin de ma bouche. Il commence alors des va-et-vient dans ma bouche. Allant à chaque fois plus profond, il butte contre le fond de ma gorge me faisant avoir des hauts le cœur. Entre deux râles, Pierre me glisse: “Ah, je vois que tu aimes ça le soumis!” et “Tiens! Prend la bien au fond”. J’ai l’impression que je vais m’étouffer mais il continue de me fourrer la bouche dans faire attention à moi.Après quelques minutes à me limer la bouche, Pierre s’arrête me laissant enfin prendre ma respiration. Il sort une paire de menotte d’un placard et me lie les mains ensemble. Puis, dans une série de geste précis, Pierre passe une corde dans une série de poulie et fait un nœud autour des menottes. En tirant sur la corde, il me fait me mettre debout les bras en l’air. La contrainte posturale est parfaite: debout, les bras attaché en l’air. Ainsi, il peut disposer de l’ensemble de mon muğla escort bayan corps sans que je ne puisse rien faire pour l’empêcher.Pierre n’a pas l’intention de se priver car son pénis est encore dur de la fellation contrainte que je lui ai donné. En me tenant fermement par les hanches, il me force à me cambrer en avant et présente directement son pénis contre mon anus. Après quelques secondes de poussée, je sens toute l’épaisseur de son sexe rentrer en moi et me déchirer le cul. Un gémissement de douleur sort de ma bouche. J’ai vraiment très mal. Pour la première fois depuis que nous avons commencé, Pierre temporise. Il me dit: “Alors, le soumis, on n’aime pas la sodomie? Je vais te dilater moi tu vas voir!” et il attend quelques secondes sa bite au chaud dans le fond de mon cul que la douleur passe. Quand il me sent prêt, il commence à me limer. Doucement au début, il accélère son rythme au fur et à mesure pour finir de façon très violente à me claquer les fesses à chaque mouvement.Dans ma position, le sang me monte à la tête, mon souffle se fait court et ma vue se trouble. Sous les coups de buttoir de mon partenaire, je sens la jouissance monter au fond de moi. Ma bite crache alors tout le sperme de mon corps alors que je pousse un gémissement efféminé. Presque en même temps, c’est Pierre qui pousse un son rauque et me rempli le cul de sa semence.Quand Pierre se retire, je sens le sperme chaud couler le long de la jambe. Il me laisse suspendu, le temps pour lui de reprendre son souffle et de me montrer encore une fois qui est le maitre. Après quelques minutes, il me détache et me conduit vers la salle de bain afin de m’accorder le droit de reprendre une douche bien méritée….

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*