Le Directeur pervers 1ere partieAlbane est inquiète. Elle a été surprises dans les toilettes du lycée en train de tailler une pipe à un garçon. Il est vrai que la jeune fille est une experte depuis qu’elle se fait dresser par Alain et Christophe.Elle a donc été mis en colle sur-le-champ par le pion en attendant d’être reçu avec sa mère dans le bureau du directeur. Le pion ne lui a même pas donné l’autorisation de se nettoyer le visage pour mieux l’humilier. C’est donc la figure couverte de sperme qu’elle attend honteuse dans la salle de classe.Pour Albane, hormis la honte, la situation risquait de se terminer en catastrophe si elle est virée de l’établissement. Sans compter les sanction sévétre de Christophe qui allait en profité pour la fouetter. Pour elle c’était la fin de l’espoir qu’elle caressait de devenir un jour infirmière. Pendant qu’elle se morfond en imaginant la sanction du Directeur et la punition de Christophe, Agathe est convoquée auprès de la direction pour statuer avec le Chef d’établissement la suite à donner à ce regrettable comportement. Ce n’est que deux heures plus tard que le pion apparaît accompagné de sa mére. Le sperme a séché sur son visage et elle a un regard de chien battu. Ce qui va certainement être le cas d’ailleurs. Le pion dit à Agathe :« Regardez Madame la dépravation de votre fille ! Elle a encore du sperme séché sur la figure. J’espère que vous saurez la dresser mieux que ça arrivé chez vous. »Albane baisse la tête en rougissant, alors que sa mère répond au pion :« Oui. Elle sait déjà ce qu’il l’attend. Mon amis sait dresser ce genre de fille et corriger leurs comportements déviants. »Le pion lance à la jeune fille :« Suis nous ! Tu va subir les foudres du Directeur avant celle de tes parents! »Elle doit traverser l’école sous les quolibets et les rires de ses camarades. Arrivés à la porte de la direction, Agathe et Albane doivent patienter dans le couloir encore quelques minutes avant que le pion ne les fassent entrer. Elles n’osent pas se parler n’osant ni se parler, ni même se regarder. Albane se sent coupable de mettre ainsi sa mère dans l’embarrât. Elle n’en est pas à son coup d’eessai avec ses copains ou ses copines depuis qu’Alain et Christophe l’on initié aux choses du sexe. Elle passe dans l’établissement pour la pute de service. Des photos d’elle entrain de se faire baiser, ou de sucer et même entrain de bouffer des chattes circulent sur les téléphones de chacun.Le Directeur les fait enfin entrer. Il prend tout son temps avant de s’adresser à Agathe. Albane est rougissante et penaude de se retrouver dans une telle situation.« Madame ! Votre fille a un comportement inqualifiable et totalement contraire tekirdağ escort à la bienséance et à la classe de notre établissement. »Agathe tente de répondre mais le Directeur l’interrompe en s’adressant à Albane :« Mademoiselle ! Si votre mère est incapable de vous dresser correctement, nous allons nous en occuper à sa place ! En position jeune fille ! »Albane regarde sa mère apeurée. Elle sait ce qu’il l’attend. Elle a déjà subit ce genre de punition. Elle a déjà participé à des orgies avec sa mère. Mais là, les circonstances sont différentes et la honte la submerge. Elle se lève et se met dans la position qu’affectionne le Directeur. Le pion est dans un coin de la pièce et affiche un petit sourire vicelard. Albane se penche en avant et pose ses mains sur le bureau. Le pion s’approche, trousse sa jupe, baisse sa culotte et se saisissant d’une trique commence à lui fouetter les fesses.Agathe regarde sa fille, totalement vulnérables et à la merci de ce pion pervers, se faire punir et humiliée sans mot dire. Pendant ce temps, le Directeur continue de parler calmement à Agathe qui a du mal a comprendre ce qu’il raconte, tant elle est subjuguée par la punition de sa fille.« Je n’ai pas encore pris ma décision Madame. J’ai une forte envie d’exclure définitivement votre fille de mon établissement. Mais elle a du potentiel et peut être qu’en la dressant, je peux la remettre dans le droit chemin. »Il parle lentement de manière posé, ce qui fait que la punition dure. A chaque coup, Albane pousse un petit cri qu’elle ne peut réprimer. Ses fesses et ses cuisses prennent une couleur caractéristique.Agathe intervient :« Mais arrêtez de faire souffrir ma fille je vous prie ! »Le Directeur fait le tour de son bureau et tout en continuant son discourt, il pose ses mains sur les épaules d’Agathe en y imprimant comme un léger massage.« Voyez-vous, c’est ainsi qu’elle comprendrat comment se comporter ici. Mais, nje suis un homme compréhensif et de compromis. Arrêtez la punition Jean. »Albane explose en larme et ses fesses la chauffe dure. Le pion se recule pour admirer son travail et en profite pour mater la jeune chatte offerte.Le Directeur reprend :« Comme je vous le disais chère Madame, Je suis quelqu’un de comprehensif et que peut-être que si vous m’êtes agréable, Je pourrais intercéder à cette décision d’expulsion. »Agathe ne sait que penser. Les propos du Directeur sont à double sens. Alors que les mains du Directeur se font plus présentes sur les épaules et le haut du torse d’Agathe,Jean, le pion, caresse doucement les fesses d’Alabane en effleurant son minou exposé et légèrement humide. Agathe essaye de rassembler ses esprits et demande au directeur :« Que escort tekirdağ voulez-vous dire par agréable ? Ai-je bien compris le réel sens ? »« Et bien à vous de voir Madame ! » Lui répond-il en caressant la naissance de ses seins.De son côté, Jean se met à doigter Albane qui commence à se tortiller du cul et à gémir sous la caresse. Le Directeur reprend :« Vous voyez votre fille est une chaude. Ele démarre au quart de tour. Et si j’en crois l’adage, …Telle mère, telle fille ? »« Agathe se retourne pour lui répondre et se retrouve neznez à nez avec le membre bien dur de l’autorité qui lui dit :« Allez suce et je vire pas ta fille ! »Agathe est choquée mais son fond de soumise ressurgit et elle se met à pomper le directeur qui pousse une sorte de rêle quand elle le prend en bouche en disant :« Je vois que tu as compris ! Huuum tu suces bien. Ta fille tient de toi je vois ! »Jean de son côté enfile en levrette Albane qui en redemande.« Oui huum oui c’est bon !!! Mettez là moi bien profond !!! »Tout à coup, le Directeur prend Agathe par les cheveux et s’enfonce au fond de sa gorge en éructant :« Salope je vais jouir. Putain que tes boooonnne !!! »Il se lâche en long jets qui frappe le fond de la gorge d’Agathe qui avale tant bien que mal le liquide séminal du vieux vicieux.Le Directeur semble satisfait de son exposé et de sa sentence. Il va se rasseoir en regardant Jean terminer son ouvre sur Albane qui couine de plus belle. Tout en la burinant sévèrement, il lui claque les fesses. La tête enfouie dans ses avant-bras elle est à deux doigts de jouir. Jean lui aussi va exploser. Mais il souhaite entendre gueuler la jeune fille et change brutalement de trou pour se finir dans le cul d’Albane qui crie de surprise et déclenche en même temps son orgasme.Le Directeur, comme si rien de spécial se passait, reprend :« J’attends de vous deux, une soumission totale et une parfaite humilité. La moindre rebellion de l’une ou de l’autre et c’est le renvoie immédiat et définitif de l’établissement ! Es-ce bien compris ? »Les deux femmes font signe de la tête/ Mais ça ne suffit pas au Directeur qui leurs ordonne de répéter ensemble aprés lui :« A poil les deux salopes ! »Albane et Agathe, dociles, se mettent nues devant les deux hommes.Il affiche un sourire de sadique en leurs disant :« Je veux vous entendre dire haut et fort : Nous vous devons une soumission totale et être disponible quelque-soit les circonstances à toutes demandes de votre part. »Docilement les deux femme entonne cette humiliante promesse :«  Nous vous devons une soumission totale et être disponible quelque-soit les circonstances à toutes demandes de votre part. »« Recommencez tekirdağ escort bayan plus fort ! J’ai mal entendu ! »Trois fois de suite, elles durent dire cette phrase humiliante en la scandant plus fort , tout en recevant le fouet.« NOUS AIE NOUS VOUS DEVONS UNE AIE SOUMISSION TOTAAALE HAAA ET ETRE DISPONINIIIIBLE HAIIIE QUELQUE SOIT LES CIRCONSTAAAAAANCES AAAH AAAAA TOUTES DEMANDE DE VOTRE PAAAAART !!!! »Le Directeur demande alors à Jean :« reconduis Albane dans sa chambre qu’elle prenne une douche ! »Albane suis le pion docilement et dans la chambre, il lui impose de prendre la douche avec lui. Elle doit sabord le sucer et ensuite il lui reprenbd le cul son l’eau. Elle se laisse faire et sait que maintenant se sera son quotidien si elle veut terminer ses études.Agathe qui est toujours nue dans le bureau du Directeur est complètement anéantie. Il lui lance :« Suivez moi à quatre pattes dans mes appartements ! »Agathe, subit docilement et suit le Directeur comme un a****l qu’on emmène à l’ultime sacrifice. Au point où elle en est, plus rien ne semble pouvoir aggraver sa situation.Le Directeur s’assoie confortablement dans son fauteuil puis il s’adresse à Agathe d’un ton qui se veut doux et rassurant :« Ma petite Michèle. Tu es une très bonne soumise et ce qui ne gâche rien une excellente suceuse de bites. Tu vas donc bien être obéissante pour ratt****r les écarts de ta fille et me prouver que je ne me suis pas trompé sur ma décision de la garder. »Agathe dans sa position humiliante jure de sa bonne volonté :« Je suis prête à faire tout ce que vous voudrez, Monsieur. Je veux absolument que vous pardonniez à ma fille et qu’elle ne soit pas répudiée de votre établissement ! »Le Directeur satisfait lui répond :«  Tu as été très courageuse tout à l’heure et je crois que tu es sincère ? Maintenant si tu veux que tout s’arrange, viens t’agenouiller près de moi et racontes-moi tout de toi et ta fille dans vos ébats sexuels et dans les moindres détails ! »Agathe rougie tant les détails qu’elle doit livrer sont extrêmes. Mais elle ne peut rien refuser. Alors elle se lance d’une voix hésitante. Elle raconte les multiples périples sexuels avec Alain e, Christophe, Michèle et sa fille Albane. Le Directeur l’encourage à se livrer en lui caressant tendrement les seins et la chatte. Elle donne tous les détails sur sa vie intimes et ses expériences sexuelles, solitaires ou partagées. Elle hésite un moment avant de parler de ses aventures zoo dans la ferme. Mais sachant qu’il lui faut être exhaustive, elle finit par l’avouer aussi. Le Directeur est amusé mais il est loin d’être surpris de la part d’une chienne en chaleur comme elle et comprend mieux le comportement débridé de sa fille. Il lui confirme :«  Je vois, je vois. Tu dois te montrer fière et reconnaissante de l’intérêt que Christophe et Alain te portent. »Ayant obtenu ce qu’il souhaitait, il se met nu et propose à Agathe :« Nous allons appeler Christophe et

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*