Interlude : les amies de ma femmeLes protagonistes :-Votre serviteur-Ma cougar lubrique de femme, Pat-Son amie Gwendoline, une très belle blonde de 45 ans, 1m70, 70 kg environ, de très belles formes, un 100 E, merveilleux seins, fermes et ronds. Un cul toujours demandeur-Son amie Sylvaine, une jolie rouquine plus ronde, 1m65, 70 kgs environ, une gourmande de bitesLe lieu :-Le salon de la propriété familialeL’histoire :Régulièrement, 2 à 3 fois par mois, mon épouse déjeune avec ses 2 vieilles amies d’enfance, Gwen et Syl, mais j’allais découvrir qu’elles ne faisaient pas que déjeuner.Cette fois ci, Pat était à la maison, je m’étais absenté 2 jours pour raisons professionnelles et je ne devais rentrer que le soir. Tout s’étant bien passé, je rentrais donc plus tôt à la maison vers 13h00.-Coucou chérie, je suis rentré et mes petites couilles sont bien pleines !Pas de réponse directe mais j’entendais des gémissements venant du salon, je m’y rendais donc et trouvais ces 3 vieilles cochonnes à poil en train de se bouffer le minou.-Salut Fab, tu vas avoir un paquet de trous pour te vider les couilles ! me lança la sublime Gwen en venant vers moi.-On dirait oui, vous ne vous ennuyez pas dites donc mes cochonnes.-C’est notre petit plaisir de la semaine, dit ma femme, la tête entre les jambes de Syl.Gwen me dessapa et m’attrapa la queue dans sa main et commença à me branler, je lui roulais une pelle et commençais à pétrir ses gros seins et son cul.Je m’assis sur le canapé à côté de Syl et Gwen commença à me sucer. Elle savait y faire et me prenait la tige entière dans sa bouche. Je lui appuyais sur la tête et je me penchais sur le côté pour manger les seins de cette salope de Syl.Pat me dit :-Mon chéri, cette grosse chienne de Syl mouille comme une fontaine, si tu veux la défoncer.-Je crois que tu es assez dur, lança Gwen en m’enfilant une capote.-OK, met toi à 4 pattes Syl, je vais te fourrer la chatte.Sur ces bons mots, elle se mit à 4 pattes et je m’approchais de sa chatte luisante, présentait mon gland et poussait, son gros minou m’avala littéralement, elle cria un coup et je commençais à la baiser.-Oh bon sang, je réalise un rêve de vous baiser toutes les 3 !Je défonçais la rouquine. Pat était allé chercher son gode ceinture qu’elle avait oublié erzin escort de descendre, pourtant il y’avait étalage de sextoys sur la table du salon, et Gwen s’était placé devant Syl pour se faire bouffer la chatte. Elle était rasée et voir ces deux vieilles copines se brouter la moule m’excitait au plus haut point.Ma queue glissait dans la chatte humide de Sylvaine qui couinait sous mes coups de boutoir, elle avait une belle chatte large et humide. Je lui plotais le cul et commençait à lui écarter les fesses et à mettre mon pouce dans sa rondelle.-Tu fais quoi arrête ! me dit elle-Je te prépare le cul pour t’enculer ma cochonne-Non, non, ça fait trop longtemps que je ne me suis pas fait enculer, ça va faire trop mal !-Mais non ma chérie la repris Gwen, tu verras, ça ne s’oublie pas.Sur ce, Pat revint avec son gode ceinture, l’enfila, l’enduisit de gel et fit signe à Gwen de se mettre à 4 pattes à côté de Syl.-Regarde Syl, comme c’est bon de se faire enculer, et encore mieux quand c’est par une copine. Vas-y Pat !Cette dernière prépara le cul de Gwen avec du gel et plusieurs doigts.-Dis donc ma salope, c’est ouvert tout ça.-Qu’est-ce que tu crois, y’a pas que vous qui baisez comme des lapins !Une fois le fion de Gwen bien préparé, je vis ma chère et tendre commencer à enfoncer le gode géant de 26 cm dans le fondement de cette sublime blondasse, elle poussa doucement et introduisit bientôt le mandrin en entier et commença les va et vient. Elle gémissait et dit à Sylvaine :-Tu vois, c’est trop bon de se faire enculer.-Oui je commence à bien sentir les doigts, vas y Fab, défonce moi le cul !Je pris le tube de gel et en enduisit généreusement le fion de cette salope de rouquine et commença à introduire mon membre doucement dans son fondement.-Ça va, je ne te fais pas mal ?-Non c’est agréable, vas y pousse à fond.Je m’exécutais et commençais à accélérer. Quel cul merveilleux, c’est comme si elle était vierge du fion, il était serré à souhait et tout était à faire. Je la limais avec bonheur et je sentais qu’elle appréciait mes coups de boutoir.Nous défoncions nos partenaire un bon moment quand Pat me proposa de changer et d’enculer cette chienne de Gwen qui mouillait comme une folle.-Hum avec joie !Je commençais hassa escort par lui défoncer un peu le con, pour prendre la température, elle était chaude et mouillée, un délice.-Prends-moi le cul, prends-moi le cul, je veux jouir par le fion me lança la blondasse.Je changeais de trou et commençai à lui besogner le cul. Elle bougeait en même temps que moi, elle savait y faire, une déesse de la sodomie ! Elle jouit. J’étais aux anges et n’allais pas tarder à venir également, je me retirais et enleva ma capote.Gwen se mit à genoux devant moi et me pris la queue dans sa bouche, je vins très vite en partie dans sa bouche et sur ses seins. Quelle baise !Pat fini par faire jouir Sylvaine. Gwen lui prit alors le gode et l’enfila, et allongea Pat.-A toi de jouir ma petite chienne.Elle se roulèrent des pelles et Gwen pénétra Pat d’un coup sec, ma vieille pute couina fort et Gwen continua son va et vient un grand moment, les jambes de ma femme bien écartées.Sylvaine avait repris ma queue dans sa bouche sentant que j’étais encore particulièrement excité. Elle suçait plutôt bien et je ne mis pas du temps à bander de nouveau et je fis signe à Gwen de se mettre sur le ventre et à Pat de monter sur le gode, nous allions la prendre en double comme elle aimait.Syl se mis à préparer le cul de sa copine pendant que je m’astiquais la bite et l’enduisais de gel, je connaissais bien le cul de ma femme et je savais que ça allait rentrer tout seul.Une fois ces préparatifs fait, je m’introduisis dans le petit trou de ma moitié lubrique et commençait les va et vient en rythme avec Gwen qui lui baisait la chatte.-Ah ! Ah ! Ah ! couinait Pat-Hum, j’adore tes nichons copine, disait Gwen en bouffant les seins de Pat.Sylvaine c’était positionnée derrière moi et me léchait le cul en commençant à me mettre un doigt. Elle était très douée et cela m’excitait encore plus de me demander comment ces trois salopes allaient s’occuper de moi.J’étais tellement excité que je vins très vite dans le fion de mon épouse, elle aussi jouit très fort. Je retirais ma bite pleine de sperme du cul de ma cougar qu’elle me nettoya aussitôt et je me mis à 4 pattes, en attrapant le gode de Gwen et en le léchant et le suçant, il avait bon gout, il sentait hatay escort la chatte de ma femme. Je sentis tout à coup, plusieurs doigts et la chaleur du gel dans mon cul, Sylvaine avait entrepris de me doigter sauvagement et je vis Pat lui passer un gros gode de 28, elle le dirigea vers ma fente.Je sentis le gourdin s’introduire lentement.-Dis donc Pat, ton mari a le cul plus éclaté que moi, dit Sylvaine en riant.-Pour sûr, il adore autant prendre un cul que se le faire défoncer, et on me dit qu’il a un super cul.Syl commençait le va et vient de plus en plus profondément, je couinais, elle était très douée pour jouer avec mon cul. Je continuais à sucer le gode de Gwen et à lui peloter les seins.-Je vais te péter la rondelle Fab, il parait que tu adores ça te faire péter la rondelle.-Oh oui ma belle, viens me défoncer ma chatte de salopeElle se leva, Syl retira son gode de mon cul et Gwen pris sa place et commença son va et vient dans mon fion. Hum, elles étaient sacrément douées pour enculer un mec, je les soupçonnais de ne pas en être à leur coup d’essai.Syl avait abandonné son gode et s’était placé devant moi pour que je lui bouffe la chatte. Elle était très douce et sentais fort comme je les aimais. Pat c’était placé sur le visage de sa copine et se faisait aussi bouffer la foune.Je jouais avec les lèvres de Syl, lui fouinant la moule à la recherche de nouvelles saveurs, hum, les chattes des rouquines sont vraiment délicieuses.Gwen me bourinait le cul comme un vrai mec et elle m’attrapa la queue et commença à me branler, je mis un peu de temps à bander de nouveau mais j’étais tellement excité que la vigueur revenait.-Tu bandes encore salaud hein, tu es insatiable !-Quand on me baise comme ça, je suis encore plus excité !-Tu veux prendre ma chatte encore une fois, me dis Gwen.-Oh oui, je vais te bouffer les nichons aussi !Gwen se retira de mon cul, enleva le gode ceinture et s’alongea sur le dos sur le canapé à côté de Syl qui bouffait encore la chatte de Pat qui se caressait les seins.Gwen écarta les jambes et je m’introduisis sans mal dans la chatte de ma blondasse préférée, je la butinais tout en lui bouffant les seins et en lui pelotant les fesses. C’était une sacrée baiseuse.Elle vint sur moi et me baisa pendant que je lui tripotais les seins. Elle jouit dans cette position et j’allais me finir dans la bouche de Sylvaine qui apprécia cette confiserie.Nous étions épuisés mais complètement épanouis, cette semaine s’annonçait pleine de surprise, nous n’étions que mardi, mais ça ce sont d’autres histoires.

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*