En congrèsUn de mes collègues qui avait déjà fait le voyage m’avait donné un numéro de téléphone à appeler si je ne voulais pas passer mes nuits seul. Je n’avais pas besoin de plus d’explications. Une fois à l’hôtel, j’ai fait le numéro. J’ai eu l’impression de me retrouver dans une grosse boîte comme la mienne parce qu’on ne demandait de taper des numéros à chaque fois que je devais donner une réponse. Ça a commencé par me demander si je veux une 1. Blonde 2. Brune 3. Rousse. J’ai fait 3.Après ça, c’était l’âge. J’ai tapé 1 pour 18 à 20 ans. J’avais eu une fiancée. Mes parents me disait que j’étais trop jeune mais j’en avais assez de la branlette et j’avais besoin de me faire sucer et de tremper ma queue dans une chatte mais ma copine avait refusé prétextant qu’on devait attendre le mariage.Après, ça a été la taille, l’allure. Finalement, j’ai reçu un message avec la photo d’une fille rousse comme je l’avais demandé. J’avais aussi donné mon numéro de carte bleue. J’avais aussi choisi l’heure de sa visite et j’ai attendu avec impatience. A l’heure dite, on a frappé à la porte de ma chambre. J’ai ouvert. C’était elle. Je lui ai posé des questions sur elle mais elle n’a pas voulu me répondre et on s’est mis au travail. Malgré son âge, c’était une vraie pro. Elle ne me refusait rien et elle me faisait même des suggestions. Quand j’ai voulu l’enculer, elle m’a tendu son téléphone en me disant que je devais payer un supplément. J’ai payé et je l’ai enculée. Je l’ai enculée dans toutes les positions.Quand elle est partie, j’ai réfléchi à ce que j’avais dépensé pour cette fille. C’était couvert par mes frais de voyage et j’ai pensé que je pourrais continuer avec elle le lendemain. J’ai rappelé. Il y avait un truc pour savoir si je voulais la même fille. Il y avait même un truc pour savoir si je voulais un supplément et parmi les suppléments, bursa escort il y avait la présence d’un autre mec ou d’une autre fille. Vous vous doutez bien de ce que j’ai choisi.Ce soir-là, elles étaient deux. La rousse et une brune, tout aussi bien faites l’une que l’autre. Je leur ai demandé de se gouiner et elle se sont gouinées puis elles m’ont demandé de venir m’amuser avec elles et je suis allé d’un trou à l’autre sans que ça ne les gène.Les deux filles s’embrassaient goulûment et le leur ai demandé si elles se connaissent depuis longtemps et c’est la première fois qu’elles ont voulu répondre à une de mes questions, me prévisant même qu’elles font ça ensemble depuis six mois.- J’aime bien sa chatte, mais je préfère quand même la queue, m’a avoué la rousse.- Et bien moi, lui a répondu la brune, je n’aime que ta chatte et tes seins ! Le reste, c’est bien parce qu’il faut assurer !J’avais payé pour les deux filles et je n’ai pas eu à prendre de supplément. Alors que je pensais qu’elles allaient partir, la rousse m’a dit que je l’ai eue hier et encore aujourd’hui puis elle a ajouté qu’elles n’ont plus rien à faire ce soir et elle m’a demandé si elles peuvent rester.J’ai accepté. Elles ont recommencé à se gouiner. J’ai bien tenté de m’occuper d’elles mais elle n’ont pas cessé de me repousser et je les ai laissées faire toutes seules et je me suis endormi. Le lendemain matin, les deux filles dormaient encore, enlacées l’une à l’autre. Je me suis habillé et je suis allé à mon congrès.Quand je suis rentré, j’ai trouvé une enveloppe sur le chevet. Dedans, un mot me disant que si je veux baiser à demi-tarif, je n’ai qu’à appeler ce numéro. Ce n’était pas le même numéro. J’ai appelé. C’était la rousse et j’ai bien reconnu sa voix. Je lui ai demandé ce qu’elle fait et elle m’a répondu que je sais bien qu’elle travaille. Elle escort bursa a ajouté que si je veux vraiment savoir, son client est en train de l’enculer. Je lui ai répondu qu’elle est une pro et ele m’a dit qu’elle fait ça pour l’argent puis elle a raccroché en me donnant rendez-vous dans ma chambre à dix heures.Elle était ponctuelle. Elle m’a tout de suite demandé combien de jours je suis encore là. J’avais encore deux nuits. Pendant qu’elle se déshabillait, après avoir compté mon argent, elle m’a proposé de la regarder travailler.- Demain, j’ai un couple. Dans la cinquantaine. Ils viennent dans ma tanière. Il y a une cachette et tu pourras nous regarder !J’ai confirmé que je viendrai.- Tu vas voir que ça va te plaire, a ajouté la fille ! Tu es mignon et très gentil, pas comme les autres clients !Nous avons baisé puis nous avons remis le couvert. J’étais complètement lessivé. Le lendemain, la fille m’a appelé pour me dire où aller. Elle m’a mis dans la cachette. Je voyais toute la chambre. Un couple dans la cinquantaine est arrivé. La femme semblait réticente mais son mari a insisté. Ils se sont déshabillés. Le type n’était pas trop mal mais sa femme commençait à vieillir mais il a empoigné ses seins et il a dit à la fille que sa femme est encore pas mal. Il tirait sur la poitrine comme si c’était de l’élastique puis il a fait mettre sa femme en levrette sur le lit et la rousse lui a léché la chatte. Les gros seins pendaient et les mamelons frottaient sur le drap.Quant à moi, je bandais.- Maintenant, tu vas lui mettre les doigts, a ajouté le mari et la rousse s’est exécutée puis les deux femmes ont échangé leur rôle. La femme hésitait. Le mari insistait puis il lui a dit de faire un fist et il a guidé ses doigts dans la chatte de la rousse et la main a disparu dans le vagin.- Tu me baises comme une grosse salope, lui a lancé la bursa escort bayan rousse !Maintenant, la femme semblait y prendre du plaisir. Elle enfonçait son poignet jusqu’à mi-bras. La fille hurlait et plus elle hurlait et plus la femme s’excitait au point qu’elle lui a dit qu’elle va lui mettre la main dans le cul.- Petite pute, a-t-elle ajouté !Une main dans la chatte. Une main dans l’anus. Ça n’avait pas été plus difficile que ça. Le mari s’est mis derrière sa femme et il l’a enculée sans qu’elle ne proteste. C’est là que j’ai pensé à fimer avec mon smartphone. La femme n’a abandonné la chatte de la rousse que pour dire à son mari qu’il l’encule.-Ah, cochon, lui a lancé son épouse quand elle a pu s’extirper ! J’en ai partout ! J’en ai plein les cuisses, a-t-elle ajouté, la main collée entre ses cuisses puis elle est allée se laver.Après qu’ils soient partis, la rousse m’a libéré et elle m’a dit que maintenant, il faut que je la baise, ce que j’ai fait.Je suis revenu six mois plus tard pour mettre en route les nouvelles machines. J’ai fait son numéro de téléphone mais personne n’a répondu. J’ai appelé le premier numéro et j’ai franchi toutes les étapes mais il y en avait une de plus et j’ai choisi une rousse enceinte en espérant que c’était la fille de l’autre fois. A neuf heures, on a frappé à ma chambre. J’ai ouvert. C’était elle. Je lui ai posé des questions avant de faire l’amour avec elle. Elle avait une alliance et elle m’a dit qu’elle s’est mariée.- Pour ça, lui ai-je demandé en posant la main sur son gros ventre ?-A cause de ça, m’a-t-elle répondu ! C’était la meilleure façon pour augmenter mes revenus ! Les hommes adorent baiser les femmes enceintes ! Les femmes aussi !Elle était très à l’aise avec son gros ventre. J’ai frotté ma queue dessus avant de m’enfoncer dans sa chatte puis j’ai pris son anus. Elle était en levrette quand j’ai essayé de faire le tour de son ventre. Je n’y arrivais pas tellement il était gros. Je lui ai dit qu’elle devait attendre des jumeaux. Elle a ri.- Bien vu, m’a-t-elle lancé ! Mets-là moi bien profond !

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*