Anal

Dominatrice MatureQuand on à une femme qui se désintéresse totalement du cul.. mais qu’on a pas envie de changer de femme, car pour tout le reste de la vie tout se passe bien. Il faut bien trouver des dérivatifs. Elle n’est pas dupe, elle sait bien que je ne reste pas sans rien.. Elle ne veut pas savoir, mais ne me pose pas de questions si je m’absente un soir, une nuit.. Souvent je branche mes « conquêtes » sur Internet. Si on est pas trop idiot on ne tombe pas dans des plans désagréables. Il faut se faire une idée et puis si on est comme moi se foutant totalement de l’âge et du physique des partenaires.. çà aide. Je vois des potes qui me disent mais comment tu fais pour baiser aussi souvent. C’est simple je ne fais pas comme eux .. attendre que Belucci me tombe dans les bras… J’ai plus de ménagères de moins de 50 ans.. ( voir plus!!) que de mannequins à mon actif.. mais je m’en moque.. on prend notre pied c’est le principal. J’ajoute que j’ai une palette très étendue de goûts homme, femme, soumis ou dominant tout me va du moment que je jouis et fais jouir. Il y a quelques mois sur un site de rencontre j’ai branché une femme la cinquantaine passée, ronde brune aux cheveux bouclés qui cherchait un mec soumis pour jouer avec elle et son mari aussi soumis. Elle me disait qu’elle était le plus souvent déçue car les mecs soit disant soumis ne l’étaient pas et surtout que ceux qui se disaient bisex ne l’était pas non plus. Elle était un peu réticente donc. Je lui ai proposé donc de lui prouver que je pouvais être soumis, que je pouvais baiser avec son mec avant tout autre jeu. Assez proche de chez moi c’était jouable, 50 km c’est la porte à côté. Elle m’avait prévenu que c’était pas pour faire semblant. Je lui annonçait que non content d’être soumis j’étais assez maso voir plus que çà selon les circonstances, si l’ambiance s’y prête je peux me lancer dans des jeux.. vraiment vraiment hard, mais je ne peux m’y contraindre cela vient ou pas.Elle s’appelle Dominique et son mari Maxime ce qui finit pas devenir Dom et Max. Dom pour une dominatrice ( pas seulement.. croyez moi) c’est tout indiqué. J’étais quand je suis arrivé très chaud et excité. Je n’avais pas trop joué à çà depuis un moment et j’adore être soumis et même un peu plus. Ce qu’elle proposait être soumis en même temps que son homme qui semblait passablement branché par la soumission, d’ailleurs Max n’est que soumis et il serait incapable de changer de rôle, moi je m’y fait très bien. Arrivé chez eux, petit pavillon coquet, dans une banlieue rien de plus banal. Mais derrière les murs de ces pavillons pensez toujours aux perversions qui se jouent à l’abri des regards. La porte s’ouvre et je suis face à un mec un peu rond pas très grand, à poil, un baillon boule dans la bouche, un collier autour du cou, une paire de pinces arrimées aux tétons, une large ceinture serrée à la taille. Sa queue est emprisonnée dans une cage et sur les couilles un parachute avec un poids de je pense 1kg au moins qui lui étire le sac. Quel accueil !! Je suis dans l’ambiance et pour ne rien vous cacher je commence déjà à bander. Je suis le mec (Max donc ) il est rond mais une belle paire de fesses et là je remarque qu’il à un plug dans le cul et vu la taille de la plaque c’est pas un petit. Honnêtement je me vois déjà dans le même équipage. On entre dans une pièce au fond d’un couloir, la pièce est dédiée à leurs vices. Croix, chaines, râteliers avec les ustensiles, un chevalet le sol est noir laqué, les murs sont rouges sang. Au fond de la pièce dont la fenêtre est occultée, sur une petite estrade un grand fauteuil. Elle est là me regardant arriver, pas vilaine malgré ses 55 ans, longs cheveux tout bouclés et bruns, joli visage un peu empâté par l’âge mais elle à du être très belle plus jeune. Une bouche pulpeuse, des yeux bruns et profonds qui semblent me foutre à poil. Elle porte une guêpière en cuir noir d’où jaillissent deux seins énormes profitant de l’effet pigeonnant de la guêpière ils semblent dressés. Les tétons au aréoles grandes comme des soucoupes sont percé par des anneaux dorés de belle taille. Rien que cette vision me file une trique.. Ses hanches larges, ses jambes croisées et les cuissardes qu’elle porte avec des talons de 10 cm au moins complètent le tableau.Max est venu s’agenouiller les mains sur la nuque à sa droite. _ Bienvenue me dit Dom… allez met toi à poil._ De suite ? Dis je un peu déstabilisé… _ Adresse toi à moi en disant Maîtresse _ Oui Maîtresse j’entre dans le cérémonial._ A poil vite.. je veux te voir .. si tu me convient tu acceptes TOUT ce que je voudrais faire ?_ Oui Maîtresse .. je suis vraiment prêt à tout accepter. Le départ est trop excitant.Je me déloques rapidement, et me trouve nu devant elle. Je ne peux évidemment pas cacher mon trouble, mon érection est visible._ Mais tu bandes mon salaud !! c’est moi qui te mets dans cet état ? _ Oui Maîtresse enfin tout… dis je en jetant un coup d’œil à Max._ Ah ah .. tu aimes mon jouet ? Tu a envie de t’amuser avec lui aussi ?_ Oui maîtresse.Elle se lève lentement et le vois clairement une chatte glabre, de grandes lèvres rebondies, percées elles aussi de gros anneaux , tandis que les petites lèvres brunes et fripées elles aussi percées semblent vouloir s’échapper de son sexe. Elle a de véritables escalopes qui pendent entre ses cuisses. J’adore… Maîtresse Dom s’approche de moi lentement, elle est avec ses talons un tout petit peu plus grande que moi. Sa bouche cramoisie et pulpeuse brille de la salive que dépose sa langue. Elle se pourlèche en approchant comme le ferait une chatte. Elle me regarde de la tête aux pieds, tourne autour de moi. Son regard est aiguisé et taille dans ma peau. J’ai des frissons et ma queue illegal bahis se dresse un peu plus. Elle à l’œil.. elle sent que je suis sensible à son charme. Elle revient se placer devant moi. Elle approche son visage du mien, nos nez se touche presque, elle renifle.. _ Hummm tu sent bon… c’est déjà çà..Ses seins me touchent presque la poitrine. J’ai un peu de mal à détacher mon regard des anneaux si gros qui transpercent la chair. Elle passe sa main sur mon torse le contact de cette peau sur la mienne me fait bander plus fort. Elle approche, ses tétons sont contre mon torse, elle s’amuse à les frotter. La chaleur des pointes et la fraîcheur des anneaux est surprenante. Je dois avoir une mine réjouie car elle me dit_ En tout cas tu aimes bien être là…. Toi viens là… prépare lui son petit trou.. dit elle à Max.Il passe derrière moi, écarte mes fesses et je sens sa langue commencer à me lécher la raie, puis à fouiller ma rondelle en m’écartant les fesses à fond. Je ne suis pas insensible et il est doué le salaud !!_ Tu adores !! cochon regarde moi ta queue tu est dur .. et elle est belle ta queue. Mais je vais y mettre çà.. me dit elle Elle exhibe un cockring en métal.. déjà je bande elle va avoir du mal.. à le mettre. Surtout qu’il est serré cet anneau. J’ai la langue levée pour lui dire mais je me ravise et dit_ Oui Maîtresse tout ce que vous voulez… _ Mais avant je veux regarder quelque chose Disant cela elle pose ses mains sur ma poitrine et prend mes tétons entre le pouce et l’index. Elle serre, tourne et pince mes pointes.. Putain j’adore çà !!!! depuis toujours et là avec elle cela prend une dimension épique. Je gémis carrément laissant aller ma tête, yeux mi clos. Ma queue palpite et se redresse un peu plus encore. Entre çà et la langue de Max qui entre dans mon trou du cul.. je me dis que je ne vais pas tenir des heures !! _ Oh oui c’est sensible les petits bouts !! Tu est prêt pour çà alors… dit elle exhibant cette fois des pinces reliées par une chaîne. Embrasse les pour me montrer que tu acceptes.Elle présente les pinces devant ma bouche le pose mes lèvres dessus en signe d’acceptation.Avec un grand sourire elle pose la première sur mon téton droit, la pince est neuve et écrase la chair elle tient la chaîne et tire vers elle. Mon téton suit je geins en sourdine. Çà fait mal mais j’adore, elle passe à l’autre téton. La pince mort cruellement mon téton gauche un poil moins sensible car si je me masturbe ce téton est pincé habituellement. Je tremble légèrement sous l’excitation. Je m’échauffe dans ma tête car je suis déjà en train d’imaginer ce qu’elle me fera. Maintenant elle devrait essayer de me mettre l’anneau. Elle s’éloigne une peu , va chercher un flacon d’huile. Elle s’en enduit la main. _ Si jamais tu jouis tu t’habille et tu t’en va me prévient elle. J’en ai trop vu me faire le coup !! Je peux imaginer .. un mec pas habitué qui n’a jamais trop joué à ce genre de chose est parfaitement capable de cracher sans le vouloir dépassé par l’excitation. Moi oui je suis super excité, je bande l’autre me bouffe le cul mais je ne suis pas au point de lâcher la purée, de plus je sais parfaitement me contrôler quand je le décide. Et là je crois que je vais tout faire pour retarder au maximum la première giclée. Elle prend ma queue dans sa main, elle me décalotte à fond, me tirant un gémissement.. Puis elle serre et remonte vers le gland faisant sortir une goutte transparente. Elle la récupère au bout de son doigt et la déguste avec une mine de chatte. _ Hummm c’est bon .. j’espère que tu va m’en donner encore plein … Tu à l’air d’un sacré vicieux.. une bonne salope.. Allez on va mettre çà.. Elle prend une grosse noisette d’huile et me badigeonne la queue.. Elle est luisante. Prenant l’anneau elle me décalotte encore comme une malade et pousse l’anneau sur ma queue, en force.. Putain elle me fait mal.. il glisse toutefois étranglant mon sexe.. je cries un peu_ Soit pas douillet !! Tais toi .. tu va voir tu aura une queue magnifique !! _ Oui maîtresse … oh aie dis je alors qu’elle pousse le cercle de métal sur mon membre._ Ta gueule !!! te plains pas !! hurle la maîtresse. Puis elle me colle une gifle qui me sonne presque.Enfin l’anneau arrive à la base de ma queue. Mon sexe est devenu un bâton noueux, les veines sont sur le point d’exploser dirait on. Ça fait mal .. oui mais je suis excité comme un malade. Max n’a pas arrêté de me bouffer le cul maintenant sa langue entre en moi facilement. Maîtresse Dom va jusqu’à une table et amène un plug avec lequel elle joue. _ Maintenant mon cochon.. on va te remplir le cul.. tu aimes ?_ Oui maîtresse .. _ Il est assez gros ? Ou bien il t’en faut plus ? Dit elle.J’ai envie de pousser le jeu, je sais que je peux avaler gros et là j’ai envie d’être la salope qui se fait défoncer . Cette entrée en matière m’a mis en appétit. _ Plus.. maîtresse _ Plus quoi ? Gros c’est çà… gourmande va !! dit elleElle choisit un autre plug qui fait bien 8 cm de diamètre. Elle revient vers moi. Sa démarche est hypnotique, ses gros seins se balancent ses hanches larges, les lèvres de sa chatte qui pendent. Tout m’excite en elle. _ Celui là alors ? _ Oui Maîtresse._ Je vais te le mettre alors. Penche toi un peu. Et toi Max bouge de làElle lui donne un coup de talon dans la fesse, Max gémis et obéis. _ Tu a bien travaillé.. son petit trou à l’air tout prêt. Ses doigts, glissent caressent mon anus, je me détends, pousse m’ouvre par avance. _ Oh… salaud mais tu est déjà bien ouvert.Elle pose la pointe du plug et d’une seule poussée qui me fait hurler elle me l’enfile dans le fion. Mais je kiffe un max !! D’ailleurs je sens que ma queue se met à donner des signes de plaisir. J’ai senti monter le long illegal bahis siteleri de ma tige une goutte qui maintenant au bout de ma queue se transforme en un long fil épais qui pend.Maîtresse Dom revient face à moi .. elle voit ce fil de mouille. _ Ah tu aimes te faire remplir.. regarde salope tu coule.. et tes couilles… tu aimes quand on les serre ? Elle me chope le paquet et presse comme une folle, elle m’écrase les burnes.. a nouveau je sens monter une autre goutte qui file au bout du gland et le fil tombe sur le poignet de la maîtresse. _ Oh mais tu te vides… chien.. regarde çà tu m’a salis !! LècheElle place son poignet devant ma bouche et je lèche du bout de la langue. Je suis habitué à goutter çà ou mon sperme alors c’est une récompense.. Elle sent que j’aime._ Mais tu est incroyable tu est une putain, une salope, une chienne tu est capable de tout.. tu aimes que je t’écrase les couilles.. dit elle Elle m’a invectivé en me serrant si fort qu’elle me fait crier et me plier.. en deux. Putain quelle poigne. Elle voit que je mouilles encore plus elle recommence. Relâche mes burnes et presse encore.. La douleur irradie tout mon ventre, je me serre sur le plug qui bouge et frotte ma prostate. La vache elle me met hors de moi cette maîtresse femme. Je commence a fantasmer et me mets à désirer la prendre. J’espère qu’en récompense.. ce sera le cas._ Max au pied cries t elle.Max approche à quatre pattes. _ Debout chien Il se lève. Maîtresse Dom prend une petite clef accrochée autour de son cou et s’agenouillant devant son esclave de mari libère la queue enfermée dans cette cage. Je remarque alors qu’il à un anneau qui lui perce le bout du gland et le tient fermé. Décidément je ne m’attendais pas à autant d’engagement.. Je ne suis pas au bout de mes surprises.. _ Toi la salope avec la queue en l’air.. a genoux.. suce mon chien .. _ Oui Maîtresse dis je en m’agenouillant devant Max. Il est en demi érection, Je prend la queue et la relève pour la prendre en bouche. Et là surprise, Max est sub incisé. En fait le canal est incisé au ras de ses couilles une ouverture d’au moins 3 cm qui s’ouvre sur le canal. L’endroit est humide plein de mouille qui lui a coulé sur les couilles. Sans réfléchir je lèche cette plaie béante, je pousse ma langue dans le trou.. Un coup de martinet sur les fesses me cingle.._ Tu est vraiment un esclave comme j’aime toi !!! me complimente la maîtresse._ Merci Maîtresse dis je avant de recevoir un coup plus fort encore sur mon dos._ Tais toi… suce le .. je veux te voir le faire cracher. Tu a dit que tu aimais les queues et le sperme.. prouve le moi !! Elle me cingle plusieurs fois avant de passer à Max qui prend des coups aussi. Moi je bouffe cette queue, il se met à bien bander, l’anneau est un peu désagréable. Je prend la bite à fond et je continue a glisser ma langue dans son trou. Max apprécies, je sens sa queue qui gonfle et palpite. Moi mon sexe est rouge, gorgé de sang l’anneau me serre tellement que j’ai l’impression qu’il va entrer dans ma chair. Douloureux mais quand je jette un œil sur ma bitte j’adore. Je sens une main qui se glisse entre moi et Max. Maîtresse att**** la chaîne qui pend entre mes tétons et la tire fortement vers le bas.. _ Ne cries pas !! continue a sucer.. Elle tire plus encore.. j’ai l’impression que mes tétons vont se déchirer. J’ai mal .. mais je pries qu’elle tire encore.. je suis tenté par l’idée de lui demander d’arracher les pinces. J’aimerais.. mais je me retiens. Du coin de l’œil je vois la main de maîtresse qui glisse sur son sexe, ses doigts s’enfoncent ressortent luisants.. Elle se caresse en me torturant les tétons. Je suce max avec passion. Ma langue fouille son incision d’où s’écoule son miel. Il mouille bien le salaud, il est comme moi l’excitation le fait couler comme une femelle. La queue de Max est gonflée et tendue maintenant. La Maîtresse nous gratifies lui et moi de coups de martinet tout en continuant à se caresser. Elle ouvre son con gras et luisant nous faisant apprécier le rose soutenu de l’intérieur de son sexe. _ Ah mes petits chiens vous me faites mouiller… Lequel de vous va enculer l’autre ? Elle tourne autour de nous .. s’arrête derrière moi.. me frappe le cul cette fois avec une cravache. Elle s’accroupit tandis que je suce toujours la queue de Max. Elle retire le plug.. vivement.. me laissant ouvert.. en grand._ Oh mais tu est bien dilaté.. salaud dit elle en plongeant ses doigts dans mon cul. J’adore la sensation.. elle remues ses doigt plonge en moi, ma queue fait un bond quand elle enfonce suffisamment pour taquiner ma prostate.. _ Ah … ah .. oui là…. Tu adores… dit elle en se penchant pour regarder ma queue se mettre a couler un long fil épais.Des gouttes comme des perles glissent sur le fil.. qui s’écoule .. j’ai un frisson.. elle le sent.. retire ses doigts et me frappe le dos violemment avec la cravache._ Non, non tu ne jouis pas !!! Mets toi à 4 pattes.Je m’exécute et me retrouve à quatre pattes. Elle me donne plusieurs coups de cravache sur le cul au point de réussir a me faire crier. _ Max.. encule moi ce chien… et à fond !! Max ne plaisante pas, il ne me laisse pas souffler, sa queue que je viens de lui faire reluire est prête. Il pose son gland sur mon trou et d’un seul coup m’encule.. en me tirant par les hanches.. Oh j’adore la queue dans mon cul.. Il donne de grands coups son ventre claque sur mes fesses. _ Att****s lui les bras redresse le .. à genoux et continues à le bourrer. Il me chope les bras comme le ferait un catcheur, il me bloque et me redresse tout en restant en moi et donnant des coups de reins. Immobilisé.. je suis à la merci de la maîtresse . _ Hmmmm bien… tu bande toujours comme un fou !! regarde ta canlı bahis siteleri queue !! En effet mon sexe est gonflé comme rarement, l’anneau qui m’étrangle est presque invisible noyé dans les chairs gonflées. Mon sexe est rouge, le gland violacé, mes couilles sont lourdes, me semblent peser des tonnes. J’ai mal dans le bas ventre. Maîtresse frotte sa botte contre ma queue qui laisse un long tracé mouillé sur le cuir luisant. Puis elle prend une chaise s’installe face à moi. Elle s’assied, écarte les cuisses.. et ouvre largement sa chatte en tirant sur ses anneaux.. _ Regarde… tu me fait mouiller énormément .. sale petit cochon.. Son sexe en effet est ruisselant, ouvert en grand je vous une mouille laiteuse qui suinte de son trou rose, des guirlandes de fils épais qui s’étirent et je vois un clitoris gros comme un haricot dur, saillant et percé par un anneau . Le clito lui même.. pas le capuchon. Je suis d’autant plus excité. De sa cravache Maîtresse commence à frapper ma queue tendue. Doucement au début puis de plus en plus fort. Sur ma tige qui se balance sous les coups. Rapidement j’ai la queue en feu. Je mouille de plus en plus et les gouttes s’accumulent sur le sol. Max me défonce le cul à grand coups de reins.Maîtresse se penche vers moi, sa bouche est presque contre mes lèvres. Elle prend la chaîne des pinces entre ses doigts.. et tire.. vers le haut.. tordant mes pointes qui se tendent. Les pinces à traction serrent plus fort plus on tire dessus. Mes tétons sont broyés et je gueule vraiment. _ Oh… tu a mal ? Ou tu aimes çà ? Dit Maîtresse._ J’aime dis-je dans un souffle tandis que Max s’enfonce en moi a nouveau. _ J’en étais sure… dit elle Elle tire de nouveau sur les pinces je cries.. et me met a trembler. C’est vraiment fort.. et je suis tendu comme un fou. Ma queue me fait mal.. Les coups de boutoir de Max m’ouvrent le cul en grand.. j’adore.. être là ou je suis. _ Tu est vraiment un maso toi.. tu adores.. çà regarde toi … salope !! Maîtresse croise les jambes, et positionne son talon, le talon de sa botte près de mon sexe turgescent. Elle tends la main vers la petite table et prend un petit tube de gel lubrifiant. Elle enduit son talon avec le gel.. en dépose un peu sur ses doigts et m’en étale sur le gland. Son regard est brûlant, elle à envie de me voir le faire… je le comprends vite. _ Maintenant mon gros salaud.. tu va t’empaler sur mon talon … tu me comprends ? _ Oui maîtresse._ Max moins fort, continue à le baiser mais ne le secoues pas.. je ne veux pas le casser.. et toi tu acceptes de t’empaler pour moi.. _ Oh ouii Maîtresse je veux le faire.. Je pense qu’elle me demanderais n’importe quoi je le ferais. Cette fois je lui suis totalement soumis. J’ai besoin de çà pour ce soir, je sais que je vais jouir plusieurs fois pour la satisfaire, peu importe comment. Elle me fait passer un test. Ce que je vis depuis que je suis arrivé c’est exactement ce que j’aime. J’approche ma queue du talon, comme max me tiens les bras je ne peux m’aider de mes mains. C’est un peu comme un ravitaillement en vol d’avion. Lentement j’approche.. elle me regarde avec un sourire de chatte devant une souris.. Maîtresse tire sur la chaînette étendant mes tétons a mort et m’obligeant à approcher.. Le talon se promène j’ai du mal à faire coïncider le méat et le bout de métal doré qui comporte une petite boule a l’extrémité. Me faire sonder ne me fait pas peur j’ai déjà joué à çà et avec de gros diamètres même. Mais là m’empaler sur le talon, c’est risqué. Un mauvais mouvement trop brusque et je pourrais me blesser. Maîtresse me souris et enfin la boule est contre l’orifice. _ Allez.. chien.. le plus loin possible sur mon talon.Compte tenu de sa longueur et qu’il n’est pas très épais je pense que je peux avaler ce talon. Et j’en ai envie. Max donne a peine des coups de reins il glisse doucement en moi. Mais je sens sa queue palpiter dans mon cul. Les yeux dans ceux de ma maîtresse, je commence à pousser doucement tandis qu’elle tire sur la chaîne. Je gémis, gronde la boule du talon est dans mon gland. _ Doucement.. allez viens.. et tu a le droit je jouir… vous avez tous les deux le droit de jouir.. dit elleJe m’enfonce lentement, la boule racle l’intérieur de ma queue.. Le talon s’évase, il m’ouvre le méat en grand maintenant. Je fais marche arrière.. les pinces de mes seins me déchirent les tétines. Puis je reviens sur le talon lentement.. jusqu’à fond. Je baise littéralement le talon qui me perfore la queue. Je cries car je me fais mal, je n’en ai cure.. trop excité.. Je suis presque au bord de la jouissance.. quand la maîtresse cries _ Stop arrêtes !! ne bouge plus.. A regret mais obéissant je stoppe.. tremblant le cœur qui bat comme un malade._ Retire toi… Je me retire a regret.. le bout du talon est légèrement rouge.. Elle se penche examine ma queue.. puis.. _ Max.. défonce le … fort.. vas y… Il me bourre le cul avec entrain… je suis dans un état second d’un instant à l’autre je sens que je vais perdre tout contrôle. Exploser.. Maîtresse se caresse la chatte, elle est trempée.. du bout de la cravache elle frappe ma queue, mon gland, mes couilles.. Je suis haletant.. hypnotisé par la chatte béante qui dégouline à quelques centimètres de moi. Les anneaux tintent, le clac clac du cuir sur mon sexe est lancinant.. mes couilles sont dures remontées dans mon ventre … et soudain j’entends Max qui grogne.. je sens l’humidité de son foutre… contre mon cul… il se vide sur mon anus .. Je cries, je gueules, je sens monter mon sperme dans ma tige bouillante que le cuir égratigne… je jouis à coup de cravache… je hurle je tremble.. soudain maîtresse lâche la cravache.. elle att**** la chaîne des pinces et tire un coup sec.. arrachant les deux en même temps.. Je hurle de plus belle tandis que mon sperme jaillis sur elle. J’asperge la maîtresse de mon jus.. Elle se laisse tomber à genoux devant moi empoigne ma queue et me branle me vide m’éponge… je finis par me laisser aller par terre….

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*