A l’hotel avec ma collègue de 50ans et mariéeDepuis quelques temps avec une collègue nous nous taquinons souvent. Elle est plutôt mignonne grande et une belle paire de nibards et un beau cul plat, du haut de ces 50ans elle est bandante mais surtout marrante. Aussi à chaque fois qu’on se croise dans la boîte on se taquine gentiment. Nos parlons souvent de cul mais sans plus surtout en raison de notre différence d’âge moi 31ans et elle 50en plus mariée, il m’arrive par exemple de soulever légèrement mon tee shirt lui montrer mes abdos pour lui donner envie de croquer mon corps de caramel. L’éclat de rire est quasi automatique.la semaine dernière par le plus grand des hasard nous arrivâmes quasiment en même temps au boulot. Elle ne me remarqua pas derrière elle, j’ai eu le loisir de mater son cul il était particulièrement mis en valeur, car d’ordinaire assez plat je l’ai trouvé assez rebondi ce matin là. elle avait aussi ces cheveux attachés, elle était super belle avec sa nuque dévoilée son visage fin et ces yeux noisettes. En entrant dans le hall du bâtiment elle me remarqua de part mon reflet dans la vitre. Nous échangeâmes de bon matin et lui glissa que ce matin il me sera difficile de travailler avec tt ce que j’ai vu d’elle ce matin. Elle éclata de rire et me répondit d’un simple pourquoi pas. C’était la première fois que j’avais l’impression qu’une porte s’entrouvrait, mais je ne voulu y croire surtout en raison de notre différence d’âge. Une fois à mon poste je lança une recherche sur les hôtels à l’heure dans Paris par chance il y avait un pas loin de Montsouris, je fis une copie d’écran et lui envoya cela par mail avec “chiche ou pas chiche”. Elle me répondit quasi de suite altınözü escort avec “go” en réponse j’envoya à son attention qu’à midi elle sera mon plat et elle me répondit que je serai son 4h. Je n’osais y croire mais pour ne pas passer pour un con je bloquais la chambre pour l’après midi, j’évoqua une réunion d’info dans l’après midi pour justifier mon absence de l’aprèm. Nous nous sommes retrouvé à quelques pas de l’hôtel, sa présence ici était le signe de sa volonté de sauter le pas. Rien que la voir présente me fit bander elle remarqua mon érection difficile à dissimuler avec un pantalon de costume. Elle me toucha la bosse et me remercia d’être aussi bien accompagné.Nous entrâmes et la réception nous indiqua notre chambre. elle me confessa dans l’ascenseur qu’elle était hyper excitée de jouer la salope avec moi. Le regard du réceptionniste était à la limite en mesure de la faire jouir. Pour la première fois elle allait tromper son mari. La situation pour elle était idéale car elle réalisait un fantasme vieux de 20ans se taper un jeunot dans un hôtel comme une pute.Une fois dans la chambre elle se jeta sur moi en s’embrassa goulument nous étions comme des animaux en rut, notre étreinte éait sauvage et bestiale, nous nous sommes déshabillés à vitesse grand v.Nous étions nu ces seins contre moi ma perche entre ces jambes humides. Elle n’avait pas besoin de me sucer je l’a pénétra debout. Mes mains ramassa fermement son cul et ma langue jouait avec ces tétons quand je rentra en elle. Olivia ne pu s’empêcher de pousser un oh oui. Sa chatte était si humide que je n’ai pas du tt eu de mal en m’enfoncer en elle.Allongé sur le lit elle me chevaucha comme une antakya escort folle, elle me baissait maintenant j’avais ces seins en mains, elle écartait son cul pour me donner des grand coup. C’est elle qui dirigeait et elle kiffait cela. Elle engloutissait ma queue de tout son long ou parfois elle se cambrait pour ne faire que la tête rentrer. Pendant qu’elle s’amusait avec ma queue je jouais avec sa poitrine, elle porte fièrement un 90D. j’avais de quoi amuser mes mains et ma langue.elle retira ma queue de sa chatte, pour se frotter contre ma tige humidifié par elle, je sentais son clito glisser le long de ma tige, je pressais les fesses d’Olivia pendant que je dévorais ces nibards elle aimait cela au point de jouir sur ma queue. Elle ne pu retenir un oh ouiiiiiiiiiii au moment de jouir. elle venait de jouir sur moi il y avait une belle flaque sur le lit, nous étions en sueur mais toujours excité. Elle se jeta alors sur ma bite pour me sucer, à ma grande surprise cette veille me faisait des gorges profondes, elle me engloutissait mes 20cm au point de vomir puis crachait sur mon sexe avant de tt reprendre. Je lui fit se retourner pour gouter aussi a son fruit. Elle avait la chatte complètement rasée, pendant que je découvrait sa chatte je ne pu m’empêcher de lui mettre un doigts puis deux au cul. Je préparait le terrain au cas où. Elle remuait son cul très bien avec mes doigts dedans, elle n’était pas farouche la vielle.J’ai eu envie de la prendre, ce fut chose faite debout elle pris appui sur le bureau j’était derrière elle à lui claquer le cul et bourrer la chatte, je la tenais par sa queue de cheval.elle répondait superbement bien. Elle aimait arsuz escort quand je lui donnait des grands coups de bite , elle ne criait pas trop fort mais assez pour de temps en temps mettre sa main sur sa bouche quand un cri trop fort s’échappait. Je lui demanda de me baisser, c’est elle qui bougeait son bassin avec ma bite inséré dans son vagin. Elle alternait grand coup et petit coup. Et moi par intermittence je déposas sur son cul une tape pour le faire bouger.J’avais envie de passer à l’assaut de son cul avant de jouir, aussi je la remis sur le lit. Elle a 4 pattes le cul a l’air et ouvert et moi debout derrière elle. Elle ne me refusa pas ce plaisir. D’un crachat et j’humidifia sa rondelle. elle voulue me sucer une dernière fois puis ma bite perfora son cul elle cria un peu plus mais me supplia de rester.je bougea doucement en elle , elle se caressa la chatte histoire de se détendre un peu .Moi je m’amusait à faire des va et viens dans cet espace réduit. Le plaisir fut à son comble qd j’y allait de bon cœur ces seins entre mes mains pour bien la presser, elle m’agrippa la cuisse comme pour me dire d’y aller à fond. Je n’avais jamais pris autant de plaisir à martyriser un cul de la sorte.Sentant mon explosion proche je lui demanda ou elle voulait mon jus, elle me dit au visage. Elle se retourné je me branla sur elle une main dans sa chatte l’autre à me branler. Elle sortit sa langue pour accueillir mon jus. Elle reçu une giclé au front puis les autre sur la langue elle avala à ma grande surprise et me torcha ma bite avec sa bouche. Elle fini par jouir à nouveau avec ma main qui la travaillait.Par la suite nous avons du refaire des galipettes 3 fois dont deux fois sous la douche avant de rendre la chambre pour 18h.Depuis nous nous donnons des RDV assez souvent.La petite garce à même repousser ces congés d’été pour partir comme moi la semaine prochaine histoire de venir baisser comme une vraie pute. Il nous arrive même de passer la journée entière à baisser.

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*